Bilan Séries – Août 2021

coollogo_com-14276547

Coucou à tous !

Comme chaque début de mois on se retrouve pour faire un bilan des saisons que j’ai terminées au cours du mois précédent.
Comme prévu, mon mois d’Août a été bien moins productif que celui de Juillet. Les vacances sont maintenant bien loin et le mauvais temps n’a pas été très encourageant.

En avant !

Avatar : The Last Airbender – Saison 3

avatar 3

Dernière saison pour notre petit Aang et après l’air l’eau et la terre, il doit très logiquement maitriser le feu. Mais autant dire que c’est un peu le dernier de ses soucis puisque le groupe a un plan, celui d’attendre l’éclipse de soleil pour aller attaquer le royaume et en attendant ils doivent faire profil bas puisque l’Avatar est censé être mort.
Les maitres du feu ayant été mis au courant de ce plan suite à la chute de Ba Sing Se, c’est bien entendu un échec total et c’est alors qu’il faut bien se rendre à l’évidence, ils vont avoir besoin de Zuko qui a retourné sa veste pour la 150ème fois depuis le début de la série.
Entre chaque grosse attaque, on a droit à pas mal d’épisodes de transition qui permettant de temporiser mais qui sont très agréables puisqu’ils approfondissent encore les personnages, Sokka notamment qui a droit à suivre un apprentissage avec un maitre lui enseignant des techniques de sabre. Ils sont aussi parfois amusants comme celui avec les marionnettes ou le voyage sur la tortue lion qui permet une nouvelle visite des anciens avatars.
Mais le gros de la saison est occupée par l’attaque de la capitale du royaume du feu et par l’attaque finale à l’occasion du passage de la comète.
J’ai apprécié que les personnages se montrent fidèles à eux-mêmes jusqu’au bout, sans se renier et sans que Anng ne perde son humanité. J’ai bien raler contre Zuko qui m’aura exaspérée à de nombreuses reprises mais je lui ai tout pardonné à chaque fois et j’ai vraiment aimé découvrir cette série.

The Mysterious Benedict Society – Saison 1

The_Mysterious_Benedict_Society_Poster

Un groupe d’orphelins infiltré dans un internat s’efforce de contrecarrer un projet machiavélique d’ampleur planétaire et se découvre par la même occasion une nouvelle famille…

Dénichée un petit peu au hasard sur Disney +, The Mysterious Benedict Society est l’adaptation de toute une série de livres qui portent le même titre et on y suit quatre enfants qui, sous la houlette d’un bonhomme assez lunaire et de ses acolytes, intègrent une école pour déjouer un plan.
C’est tout à fait charmant et les premiers épisodes dans lesquels ont lieu la sélection des enfants sont très drôles jusqu’à ce que l’équipe se forme et que la mission soit dévoilée. Par la suite je me suis parfois un petit peu ennuyée et j’ai trouvé que les choses trainaient un petit peu.
Mais les personnages sont excellents et volontairement très caricaturés, Constance est exceptionnelle de sarcasme et je pense que ce genre de série n’est tout simplement pas fait pour moi puisque j’avais eu un peu la même impression devant les Orphelins Baudelaire que j’avais très vite abandonnée.
En tout cas, l’intrigue est bouclée, une deuxième saison peut tout à fait avoir lieu mais c’est facultatif.

Star Wars Rebels – Saison 1

rebels 1

Le jeune voleur, orphelin et sensible à la Force, Ezra Bridger intègre le groupe de rebelles de Lothal constitués de Kanan Jarrus, Hera Syndulla, Chopper, Garazeb Orrelios et Sabine Wren. Ensemble, ils combattent l’Empire Galactique.

A la suite de The Clone Wars, j’ai enchainé avec l’autre grosse série animée de l’univers Stars Wars, Rebels, dont je vous ai parlé du petit court métrage introductif par ici.
On y suit l’équipage du vaisseau le Ghost, qui recueille Ezra, un jeune orphelin sensible à la Force, qui devient rapidement le padawan de Kanan qui a réussi à échapper à l’Ordre 66. Ce petit groupe va vivre diverses aventures d’intérêt plus ou moins discutable mais j’ai fort apprécié de voir que même le plus insignifiant détour finissait par avoir des répercussions à un moment ou l’autre de cette saison.
Le Ghost est poursuivi par le Moff Tarkin qui envoie à leur trousse l’Inquisiteur, un adversaire redoutable qui possède un sabre laser tout à fait génial, en plus d’être interprété par Jason Isaacs qui est décidément partout.
La saison suit tranquillement son bonhomme de chemin, j’ai par moment eu du mal à voir l’intérêt, mais on comprend en filigrane que l’équipage, parfois inconsciemment pour certains de ses membres, fait parti de quelque chose de plus grand. Et c’est très agréable de voir débarquer plusieurs cellules rebelles en fin de saison pour se rendre compte que l’opposition à l’Empire existe dans la galaxie, et que Bail Organa est loin d’être seul.

Love, Victor – Saison 2

victor 2

Après une première saison très réussie, Love, Victor est revenue au mois de Juin et m’a accompagnée tout au long de mon été puisque j’ai choisi de la suivre en mode hebdomadaire.
Si la série n’a rien perdu de son côté feel good, elle est tout de même plus réaliste que précédemment en n’offrant pas à Victor un coming-out parfait. Son père, qui n’est pas celui sur lequel je comptais le plus, comprend immédiatement et s’inscrit même à un cercle de discussions pour accompagner son fils du mieux possible alors que sa mère est tout simplement odieuse. Pas en étant ouvertement homophobe mais en faisant clairement comprendre à Benji qu’il n’est pas le bienvenu et en passant son temps à multiplier les sous-entendus. C’est d’autant plus cruel qu’elle accueille volontiers Felix dans leur maison ou encore Rahim, l’ami de Pilar.
Felix est lui dans une intrigue qui concerne sa mère et qui va voir son couple exploser, et Mia est occupé à re-fricoter avec Andrew tandis que son père se remarie.
Au niveau des points vraiment négatifs, j’ai saturé sur la non-amitié possible dans la série. Tout couple potentiel finit par l’être à un moment ou un autre et même le lien qui existait entre Victor et Felix semble ne plus exister. Je trouve aussi que les reproches faits au sein des couples sont souvent exagérés.  Pas entre Felix et Lake parce qu’ils ont raison tous les deux, mais Benji et Victor sont parfois cruels.
C’est peut-être un sentiment qui m’est arrivée parce que cette série n’est pas faite pour être vu à la semaine et je pense que je laisserai tomber l’idée l’année prochaine. Parce qu’à côté de ça, ça a été un vrai plaisir de la retrouver et de continuer à suivre des personnages auxquels je suis vraiment attachée.

Voilà donc pour ce mois de Août lors duquel assez bizarre, lors duquel j’ai également réussi à terminer une très jolie série animée, Rilakkuma to Kaoru-san et la saison 2 de DRUCK dont je vous parlerai plus en détails très rapidement.
On se retrouve début Octobre pour un bilan de mes séries visionnées en Septembre , bon mois à tous 🙂 .

6 réflexions sur “Bilan Séries – Août 2021

  1. Ça se laisse toujours bien regarder, mais j’ai aussi plus noté de défauts que dans la saison 1 dans cette suite de Love Victor que je poursuivrai tout de même avec plaisir ^^
    Bon mois de septembre devant les écrans 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s