Le Bureau des Affaires Trans-Espèce – Tome 1 : Première affectation

couv62985101

Autrefois un fier démon de la nuit qui agrémentait le sommeil des humains de cauchemars, Tenrael a passé des décennies en captivité. Devenu l’attraction phare d’un carnaval nomade, son existence n’est plus que servitude. Charles Grimes est moitié humain, moitié… autre chose. Depuis quinze ans, il travaille pour le Bureau des Affaires Trans-Espèce, débarrassant le pays de ses monstres les plus dangereux. Lorsque son patron l’envoie au Kansas pour vérifier une rumeur sur un démon en captivité, Charles se dit que ce n’est qu’une mission comme les autres. Jusqu’à ce qu’il rencontre Tenrael.

Barre-de-séparation

Pour la première lecture de mes vacances d’été, on ne peut pas dire que j’ai eu droit à une grande réussite. Je pensais pourtant avoir mis les chances de mon côté en plongeant dans ce que je croyais être une romance policière surnaturelle avec des créatures s’associant pour mener des enquêtes.
J’ai bien eu les associations de créature mais autant dire que l’accent était plutôt mis sur leurs relations sexuelles que sur tout autre aspect de leur coopération.

Je n’arrive d’ailleurs pas à me souvenir si Charles et Tenrael connaissent leur nom respectif avant de coucher ensemble, mais en tout cas, il s’agit de la première intrigue de ce tome et autant dire qu’il n’y a aucun mystère là dessous puisqu’il s’agit tout simplement d’une créature indéterminée (peut-être un demi-ange) qui libère un démon du cirque itinérant dans lequel il est torturé (grosse passion de l’auteure pour les tortures, c’est charmant par ailleurs).
Je pensais qu’après leur rencontre on allait par la suite les suivre au fil des ans pour les voir mener quelques enquêtes dans leur entreprise de détectives privés mais à la place, on passe à d’autres personnages dans les deux autres intrigues même s’ils viennent y faire une apparition, tout comme Townsend, le chef du Bureau qui donne son nom à ce recueil et qui semble lui aussi assez immortel.

Je n’ai rien contre le format en nouvelles, c’est un exercice difficile mais il permet souvent de grignoter quelques pages de lecture quand on n’a pas beaucoup de temps.
Le problème ici, c’est que tout est très rapide et que les personnages couchent ensemble sans même qu’on ait pu comprendre quelle était réellement l’intrigue.
Et c’est quand même fort dommage parce que si on passe les scènes de sexe, il y a une très bonne réflexion menée sur les notions de bien et de mal et sur ce qui peut distinguer les monstres et ceux qui les chassent.
Heureusement, la troisième nouvelle prend enfin un peu de temps et permet par la même occasion de comprendre ce qu’est vraiment le Bureau des Affaires Trans-Espèce. Elle nous propose même un peu de contexte et des personnages mieux développés qui ne s’envoient pas en l’air à chaque coin de rue. Du coup, malgré une relation qui m’a semblé un peu creepy, je suis contente d’avoir pu terminer sur celle-là et je me demande bien de quoi peuvent traiter les tomes suivants.

Le Bureau des Affaires Trans-Espèce – Tome 1 : Première affectation
Kim Fielding
MxM Bookmark

2 réflexions sur “Le Bureau des Affaires Trans-Espèce – Tome 1 : Première affectation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s