The Mighty Ducks

514Q4IxEqIL._AC_

Arrêté au volant de son automobile en état d’ivresse, Gordon Bombay, jeune avocat prétentieux, est condamné à un travail d’intérêt public: entrainer a Minneapolis l’équipe de minimes de hockey sur glace.

18959071.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Clap-board-and-Film-Reel-Vectors

Au printemps dernier, Disney a sorti une nouvelle série parlant de hockey sur glace et quand j’ai cherché un peu plus de renseignements sur elle, je me suis aperçue qu’il s’agissait d’une suite à une saga de films sortis il y a maintenant plusieurs années.
Comme ils étaient disponibles, je me suis installée devant le premier d’entre eux et j’ai passé une bonne soirée à découvrir les aventures de cette équipe de petits gamins qui veulent jouer au hockey et de leur entraineur qui l’est devenu bien malgré lui.

En effet, Gordon Bombay est avocat jusqu’à ce qu’il se fasse retirer son permis et que son patron l’envoie entrainer une jeune équipe de hockey absolument nulle en lui offrant au passage un chauffeur et une magnifique voiture. Ca tombe bien puisqu’il connait très bien la ville, ayant été un joueur de l’équipe rivale quand il était enfant, mais lui, il n’a pas du tout envie de faire ce travail même s’il n’a pas trop le choix.

18959069.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On est dans un film à destination des plus jeunes. Il ne faut donc pas s’attendre à quelque chose de particulièrement poussé. Gordon se prend au jeu, il s’attache à ces enfants plutôt sympathique dans l’ensemble, il comprend que le hockey à cet âge là doit être un plaisir et pas une contrainte et il se rapproche beaucoup de la mère de Charlie Conway.
On a bien droit à des difficultés de financement en cours de route, un transfert houleux de joueur et quelques engueulades, mais tout est souvent du à des incompréhensions plutôt qu’à autre chose et ça en fait un film tout à fait adapté au public qu’il vise.

from-ducks-dynasty-to-creek-daze-1527509682

Les acteurs, sans être fantastiques sont très solides, notamment quand on pense que la plupart sont juste des enfants et qu’ils n’ont pas fait carrière dans le cinéma, si l’on excepte Elden Henson ou Joshua Jackson qui tenait là un de ses premiers rôles et qui a une bouille absolument craquante.
S’il ne reste pas forcément dans les mémoires, c’est un film très mignon qui a gardé beaucoup de spontanéité, parfait à voir avec des jeunes enfants, et qui a donné lieu à deux suites au cinéma avant d’arriver à la série télévisée.

6 réflexions sur “The Mighty Ducks

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s