L’horoscope amoureux – Tome 2 : Scorpio hates Virgo

couv45042901

Scorpion, cette année vous devriez guérir de vos peines de coeur. Il est temps de laisser votre négativité au placard et laisser les autres voir votre vous véritable.

Percy Freedman ne pleure pas. Non, jamais. Et il est persuadé que vendre la maison de sa tante décédée et quitter ses voisins de toujours est la meilleure des choses à faire. Quelle personne saine d’esprit garderait cet endroit qui sent bons les câlins qu’il n’aura plus jamais ? Personne, c’est bien ça. Enfin… à part ses voisins. Ils semblent tous penser qu’un peu de peinture et quelques nouveaux meubles l’aideront à surmonter cette épreuve.
Tous veulent le voir rester. Même Callaghan Glover. Son ennemi juré. Surtout Callaghan Glover. Son ennemi juré. Et voilà que Percy se retrouve à traîner avec ses voisins plus que de raison. Tout en jonglant entre de nouveaux (et surprenants) échanges avec Cal et son amitié naissante avec Gnomber9, Percy se demande si finalement vendre la maison est une si bonne idée. Et oui Scorpion, avec un peu de patience votre chagrin pourrait bientôt appartenir au passé.

Barre-de-séparation

J’avais passé un excellent moment en lisant le premier tome de ces histoires indépendantes du coup j’ai eu envie de tenter le suivant qui change un petit peu de formule.

Dans Leo loves Aries, on avait un schéma très classique (mais très efficace) de friends to lovers. Ici, on nous embarque plutôt sur du ennemies to lovers.
Le problème, c’est que je n’ai pas du tout compris pourquoi Callaghan et Percy étaient censés se détester. D’autant plus qu’on se trouve dans un univers assez renfermé, une espèce de petit cocon avec ce lotissement où tous les voisins se connaissent et savent tout sur tout le monde.
Tous ces gens étant fondamentalement assez bienveillants, il n’y a aucune raison pour que les garçons soient vue comme les meilleurs ennemis du monde et, d’ailleurs, il n’y a pas grand monde de leur entourage qui y croit.

C’est en tout cas dans une petite maison délabrée située à proximité de celle de la mère de Theo et Leone que Percy va passer un dernier été avant de la vendre.
L’été c’est aussi la saison du Sherlock Gnomes, un petit jeu où les voisins doivent se faire des cadeaux anonymement et découvrir qui se cache derrière quel pseudo. C’est un excellent moyen pour que le lecteur fasse mieux connaissance avec les personnages et ça a très bien marché pour moi puisque j’ai passé un bon moment à essayer de deviner qui était qui.
Le gros point fort de cette saga c’est également ses dialogues. J’avais déjà beaucoup ri dans le premier tome, ça a de nouveau été le cas avec celui-ci avec toutes les piques que les garçons peuvent s’envoyer, qui mettent pas mal de dynamisme dans le récit et les introductions de chapitres sont faites à base de définition plutôt amusantes.
Mais on est aussi face à deux personnages qui ont vécu pas mal de difficultés, notamment Percy qui a été mis à la porte par ses parents avant de se réfugier chez sa tante et qui voit de nouveau son univers se briser.
Cal est plus dans la retenue, mais j’ai beaucoup aimé sa passion pour les dinosaures qui permet d’ancrer un peu le personnage dans le réel.
Les autres habitants sont aussi très sympathiques et cette histoire toute mignonne a encore été une réussite, même si je lui ai préféré la première, peut-être parce que j’ai enchainé un peu trop rapidement mes lectures.

L’horoscope amoureux – Tome 2 : Scorpio hates Virgo
Anyta Sunday
MxM Bookmark

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s