Castlevania – Saison 4

Castlevania_netflix_titlecard

L’ombre de Dracula devient omniprésente tandis que Belmont et Sypha enquêtent sur des projets de résurrection du fameux vampire. Alucard peine à accepter son humanité.

castle 4 (2)

J’ai été ravie d’apprendre le retour de Castlevania, un peu plus triste de savoir qu’il allait s’agir de la dernière saison, mais je ne suis pas du genre à me désoler de la fin des séries que j’aime, surtout quand c’est programmé.

Après une troisième saison qui faisait un peu office de transition, on retrouve Trevor et Sypha sur les routes, très classes tous les deux, mais aussi très déprimés et se retrouvant tous les deux mêlés à des sectes en tout genre qui cherchent essentiellement à ressusciter Dracula, ce qui est foncièrement une mauvaise idée, même si en fait le pauvre Varney se fait bouler par à peu près tous les anciens alliés à qui il demande de l’aide.

castle 4 (3)

Quant à son fils, il se morfond dans le château jusqu’à ce qu’un message vienne le tirer de son apathie, les habitants d’un village voisin l’appelant au secours. C’est là qu’il y croise Saint Germain, revenu de son voyage dans le couloir infini et que tout commence à s’imbriquer.

castle 4 (1)

On n’en oublie pas pour autant les autres intrigues, celle de Isaac, un personnage qui aura connu un arc de rédemption exceptionnel, et celle de Hector et des sœurs vampires.
Si toutes les quatre pouvaient jusque là sembler assez unies, il apparait très vite que Carmilla veut tout simplement se venger des hommes, quitte à tout écraser sur son passage. J’ai longtemps hésité avec Lenore, qui me semblait commencer à avoir vraiment des sentiments pour Hector, mais c’est avec Morana et Striga que la séparation se fait vraiment.

castla 4 (7)

C’est un arc qui se termine assez tôt dans la saison mais je suis extrêmement heureuse de sa conclusion, pas pour Carmilla bien entendu, mais pour l’excellent travail fait autour du personnage d’Isaac qui aura réussi son parcours et qui décide, enfin, de vivre. Je souhaite que Hector y arrive également car il aura été très malheureux toute sa vie et je suis contente qu’à peu près tous les personnages de cette intrigue aient la fin qu’ils souhaitaient (y compris celle de Lenore).

castla 4 (4)

Une grosse partie de la saison est donc consacrée à cette résurrection de Dracula, mais on n’y arrive qu’assez tardivement, quand tous les liens se connectent enfin entre eux et j’ai d’ailleurs été plus que ravie que le trio original se reforme. Ca nous offre des combats vraiment magistraux, avec de l’originalité dans la mise en scène et je me dois de souligner les progrès effectués dans l’animation, c’est remarquable. La fin de l’épisode 9 est d’ailleurs un modèle du genre, avec une musique, un graphisme qui évolue et une montée en tension vers quelque chose de juste parfait.

castla 4 (3)

La conclusion est belle, peut-être un peu trop parfaite aux yeux de certains. Mais, après tout ce que les personnages avaient traversé, j’en ai été heureuse.

castlevania-photo-1379271

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s