L’étranger de la plage

étranger

Shun Hashimoto, gay, est écrivain en herbe, tandis que Mio Chibana est un lycéen mélancolique passant son temps à regarder la mer. Ils se sont rencontrés il y a de cela trois ans, sur la plage d’une petite île isolée d’Okinawa. Plus les jours passaient, plus les deux jeunes hommes se rapprochaient. Cependant, Mio ne tarde pas à devoir quitter l’île, et lorsqu’il y revient après trois longues année de réflexion, il se rend directement chez Shun pour lui avouer qu’il l’aime. Mais de son côté, le jeune écrivain a bien du mal à faire les premiers pas vers une relation amoureuse…

Barre-de-séparation

L’étranger de la plage fait partie de ces nombreux mangas mis dans ma liste à lire suite à un article publié par Tachan et je suis ravie d’avoir enfin franchi le pas parce qu’il est totalement mignon.
On se trouve face à un petit couple dont on sait par avance qu’ils vont terminer ensemble mais qui vont devoir passer quelques difficultés pour y parvenir. Absolument rien d’insurmontable, il s’agit tout simplement pour Shun de réussir à passer outre le fait qu’il se soit senti abandonné par Mio quand celui-ci a quitté l’île trois ans plus tôt en ne lui donnant aucune nouvelle alors qu’il le lui avait promis.
Tous les deux ont un passé plutôt chargé, l’un a perdu ses parents, l’autre a abandonné sa fiancée le jour de leur cérémonie en avouant à toute sa famille qu’il est gay.
Si il est évident que tout finira bien et que le seul suspense qui existe réside dans le temps que Shun va mettre pour réussir à pardonner à Mio, c’est dans l’ouverture aux autres et l’acceptation d’eux-mêmes que ce manga réussit à tirer son épingle du jeu.
J’ai aimé ce côté un peu tranquille et très bienveillant. Il est d’ailleurs à noter que l’ex-fiancée fait une apparition remarquée et remarquable sans être un personnage complètement lourdingue, qu’un couple de lesbiennes habite à proximité de l’auberge qui loge nos deux amoureux et que, contrairement à beaucoup de yaoi, la notion de consentement n’est pas piétinée à tout bout de champ. Si Mio parait un peu vif et insistant, rien ne se passe avant que Shun ne l’ait vraiment décidé.

Le style graphique est joli, les deux personnages sont vraiment bien caractérisés mais, plus que tout, c’est l’impression de lire une histoire un peu hors du temps qui m’a plu. Cette petite île semble être ailleurs, dans une bulle complètement à part et où les personnages peuvent se trouver eux-mêmes et être enfin qui ils veulent.
J’ai aimé cette sensation de liberté et d’enfin pouvoir souffler et vraiment, ça m’a donné une folle envie de partir là bas, juste pour y fermer les yeux et se reposer.

L’étranger de la plage
Kii Kanna
Hana Collection

6 réflexions sur “L’étranger de la plage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s