Holmes & Moriarity – Tome 1 : Qui a tué son éditeur ?

couv63135557

Pendant plus de seize ans, l’auteur de romans policiers solitaire Christopher Holmes a joui d’une brillante carrière grâce à la popularité de la détective Miss Butterwith, vieille fille d’un certain âge, et de son chat ingénieux, monsieur Pinkerton. Malheureusement, les ventes sont en chute libre, excepté pour les romans de chick-lit, et le nouvel éditeur de Christopher n’aime pas particulièrement les inspecteurs du troisième âge.
A la demande de son agent, Christopher accepte à contrecœur de participer à une convention d’auteurs de romans policiers organisée dans une exploitation viticole isolée, au nord de la Californie. A peine arrivé, il découvre dans les bois le corps d’une femme uniquement vêtue d’un pyjama. Après avoir écrit des enquêtes pendant près de deux décennies, la conclusion qu’elle n’est pas morte de causes naturelles s’impose à lui.
Alors qu’une tempête fait rage et que le seul accès au domaine est bloqué, les forces de l’ordre sont dans l’incapacité de venir à leur rescousse. On se croirait presque dans l’une des classiques histoires de meurtre qui se déroulent dans un manoir perdu en pleine campagne que Christopher écrit depuis seize ans !
Si seulement Miss Butterwith était à portée de mains. Ou même monsieur Pinkerton…

Barre-de-séparation

Après avoir terminé la saga des Adrien English et lu à peu près tous les livres traduits de Josh Lanyon, c’est avec beaucoup de logique que je me suis lancée dans la série des Holmes & Moriarity où on retrouve un schéma assez classique avec cet auteure.

Christopher Holmes est un auteur de romans policiers sur le déclin qui, par beaucoup de points, peut faire penser à Adrien English. J. X. Moriarity est lui un ancien policier reconverti en auteur de thriller et, là encore on tend vers un personnage qui ressemble beaucoup à Jake Riordan. Mais comme ce genre de dynamique fonctionne particulièrement bien avec moi, ça ne m’a pas dérangée du tout de retrouver ce schéma avec un narrateur très sarcastique et qui sait bien se défendre, du moins verbalement, et son acolyte plus taciturne et désagréable au premier abord.

Kit et J. X. se retrouvent dans un séminaire d’écriture, au beau milieu de nulle part, entourés d’une multitude de femmes écrivaines, d’un éditeur très désagréable et de cadavres qui commencent à s’accumuler.
L’enquête est très agréable, avec de bons rebondissements et il est bien compliqué de deviner qui est coupable ou pas dans cette histoire tant les fausses pistes se multiplient.
Il y a aussi une bonne dose de personnages intéressants, avec le duo principal bien sur, mais aussi dans les secondaires qui réussissent à avoir leurs moments et qui sont bien développés.
Quant à nos deux enquêteurs du week-end, je les ai beaucoup aimés, que ce soit séparément, mais aussi quand ils fonctionnent ensemble, ce qui est plutôt efficace.

Le mystère est réglé, reste que j’ai maintenant très envie de continuer à suivre les aventures de Holmes et Moriarity dans de nouvelles péripéties et voir vers quoi leur couple va bien pouvoir évoluer.

Holmes & Moriarity – Tome 1 : Qui a tué son éditeur ?
Josh Lanyon
MxM Bookmark

7 réflexions sur “Holmes & Moriarity – Tome 1 : Qui a tué son éditeur ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s