Bilan Séries – Janvier 2021

coollogo_com-14276547

Coucou à tous !

Comme chaque début de mois on se retrouve pour faire un bilan des saisons que j’ai terminées au cours du mois précédent.
Je suis assez épatée parce que je ne m’y attendais pas du tout mais au moment d’écrire cet article, je me suis rendue compte que j’avais terminé pas mal de séries alors que j’ai eu l’impression de ne pas du tout avancer de tout le mois.

En avant !

3Below – Saison 1

2251

Deux membres de la royauté adolescentes et leur garde du corps s’échappent de leur planète natale et tentent de se fondre sur la Terre.

Après avoir découvert Arcadia à  travers Trollhunters, j’ai continué avec plaisir dans le même univers mais avec quelque chose de très différent puisque on abandonne le fantastique pour se tourner vers la science-fiction, Aja et Krel étant deux extraterrestres qui se sont échoués sur Terre en tentant d’échapper au coup d’état ayant eu lieu sur leur planète.
Le truc très fun c’est qu’ils débarquent à Arcadia pendant les évènements de la saison 3 de Trollhunters et qu’ils vont donc croiser les personnages de l’autre série ce qui offre des clins d’œil super sympa mais sans que ce soit non plus trop lourdingues et que Jim, Claire ou Toby ne viennent parasiter leur série.
Les seuls à faire réellement le lien sont Eli et surtout Steve qui a là un très joli développement pour son personnage.
Quant à Aja et Krel, ce sont deux extraterrestres très sympathiques à suivre, en compagnie de leur garde du corps Varvatos Vex, des robots qui leur servent de parents, du petit chien monstre Luug et de leur vaisseau connecté qui est plein d’humour.
Si les deux adolescents cherchent surtout à repartir le plus rapidement possible, la série sait offrir de jolies réflexions sur la tolérance et la xénophobie et les paroles qui peuvent sembler inconséquentes mais blessent les autres.

3Below – Saison 2

Avec son petit format très pratique à regarder en mangeant, on n’a pas trainé à voir la deuxième saison, qui, cette fois, prend place à la fin de Trollhunters, ce qui permet d’intégrer plus facilement Toby à l’intrigue.
On reste dans la lignée de la saison précédente, mais les extraterrestres ne cherchent plus seulement à rentrer chez eux mais également à empêcher que la Terre soit envahie, le principal danger venant de quelques militaires bornés qui ont décidé de s’allier avec le général Morando.
Encore une fois on se retrouve avec notre planète en grand danger et on ne fait pas dans la dentelle, plusieurs personnages plutôt attachants trouvant la mort à cette occasion.
Il y a pourtant également de l’humour qui fonctionne très bien, même si c’est à plus faible dose, et j’ai trouvé le final tout à fait réussi, donnant très envie de regarder la série suivante.

Wizards – Mini série

2252

Trolls, extraterrestres et sorciers s’affrontent dans une bataille apocalyptique pour dominer l’univers magique d’Arcadia.

Introduit pourtant depuis assez longtemps, ce n’est qu’avec cette série qu’on en apprend plus sur Douxie, qui est donc un sorcier et l’ancien apprenti de Merlin.
Cette fois, c’est lui qui est au centre de l’intrigue, accompagné de Steve qui gagne en épaisseur à chaque série, de Claire et de Jim.
En leur compagnie, on a donc droit à un retour dans le passé parfaitement géré puisqu’il fonctionne exactement comme je l’aime et que c’est très agréable de découvrir autre chose qu’Arcadia. J’ai aussi beaucoup aimé Douxie et son dragon-chat Archie est ultra choupinou. C’est un personnage bien plus solitaire que ceux qu’on a eu jusque là et sa vie a loin d’avoir été facile, on perd beaucoup de l’humour présent jusque là mais il y a tout de même encore quelques passages amusants.
Là encore on a droit à des morts assez brutales de personnages centraux mais j’ai vraiment bien apprécié cette petite série (bien plus que 3Below en comparaison) et je trouve qu’elle s’inclut parfaitement l’univers d’Arcadia vers lequel on devrait revenir encore une fois cette année avec un film de conclusion.

Star Trek : Discovery – Saison 3

star-trek-discovery-saison-3-cbs-all-access

J’étais très curieuse de voir cette troisième saison de Star Trek Discovery avec un vaisseau qui changeait de timeline et qui se retrouvait hors de sa chronologie d’origine, propulsé dans le futur.
Sur ce point là, je n’ai pas du tout été déçue, le traumatisme des membres d’équipage étant très joliment traité et pas laissé dans un coin.
L’intrigue principale de la saison quant à elle nous parle de la Brulure, un phénomène qui a affecté l’univers entier et qui a relégué beaucoup de civilisations en arrière, les voyages étant rendus difficiles par manque de carburant, ce qui a poussé la Fédération à se recentrer sur elle-même.
Autant dire que l’arrivée du Discovery est un petit miracle avec son dilithium et son moteur unique mais que ça attire aussi les convoitises. Il faut donc mener l’enquête sur la Brulure, et tenter d’échapper aux menaces dans le même temps, incarnées essentiellement par une femme verte assez grognon.
Comme à son habitude, la série enchaine les bonnes et les mauvaises idées, avec une Michael bien trop mise au centre des intrigues à mon gout, mais avec d’autres personnages joliment développés à la marge. Je regrette aussi toujours autant le manque de population sur les planètes visitées mais j’ai l’impression qu’il faut que je me fasse une idée sur ces points là.
Je n’ai aucune idée sur la reconduction ou non de la série, mais dans tous les cas elle se termine en bouclant toutes ses intrigues en cours et j’ai dans l’ensemble beaucoup aimé avoir parcouru l’univers en compagnie du Discovery.

Lupin, dans l’ombre d’Arsène – Saison 1A

ErO_RBPWMAUoIj0

Une relecture moderne et contemporaine des aventures d’Arsène Lupin.

Si j’apprécie plutôt bien les modernisations d’œuvres classiques, je me demandais bien comment cette série allait faire pour rendre un gentleman cambrioleur suffisamment attractif pour séduire un public moderne. Et bien tout simplement en ne calquant pas le personnage d’Arsène Lupin au XXIème mais en nous introduisant Assane Diop, un adepte de Maurice Leblanc et de son héros.
Assane a pour objectif de démêler le mystère autour du vol d’un bijou dont avait été accusé son père et qui avait conduit à son suicide en prison.
La série démarre sur les chapeaux de roues, avec deux excellents épisodes qui font intervenir plein de petits trucs funs pour mettre en scène un vol à grande échelle. Par la suite, le rythme retombe un peu et on passe bien trop de temps à nous raconter en long et en large le passé des personnages et je n’ai pas du tout accroché aux flashbacks qui plombent le rythme. Et franchement, c’était fatiguant de voir une police aussi nulle et qui est incapable d’écouter son seul membre pertinent.
Malgré tout, j’ai trouvé l’ensemble très réussi, ça fait plaisir de voir une série française ambitieuse et j’ai hâte de voir arriver la suite de la saison.

Maskineriet – Mini série

2282

Olle, un père de famille a priori sans histoire, se réveille sur un ferry entre la Suède et la Norvège sans se souvenir de la façon dont il y est arrivé. Pourquoi y a-t-il à côté de lui une arme à feu, une cagoule et une valise remplie d’argent ? Peut-il échapper à la fois à la police et à son propre passé ?

Je suis encore tomber sans trop savoir comment ou pourquoi sur une série suédoise, qui au premier abord est un peu dans la même veine que la première saison de Prey, avec un héros accusé d’un délit qu’il assure ne pas avoir commis. Comme on suit son point de vue, on n’a aucune raison de ne pas le croire et les premiers épisodes sont assez plaisants à suivre, Olle passant une énergie folle à vouloir prouver son innocence.
Malheureusement, ça ne dure pas, et passée la première moitié de saison, le héros devient invincible en même temps que son passé est dévoilé. Du coup, il en devient très agaçant et même antipathique, à l’image de la plupart des personnages de cette série que j’avais envie de voir mourir (et j’ai eu la joie d’en voir mourir la plupart d’ailleurs). A l’arrivée, je ne suis même pas certaine d’avoir bien compris l’intrigue et la seule personne que j’avais envie de voir s’en sortir était Josefin, la pauvre femme d’Olle qui en aura bien trop bavé tout au long de la saison.

Ted Lasso – Saison 1

2214

L’entraîneur de football américain Ted Lasso est recruté pour entraîner une équipe de football britannique, bien qu’il n’ait aucune expérience dans ce sport.

Je ne sais pas qui en a eu l’idée, mais voilà quand même une série inspiré d’un spot publicitaire.
Du coup je ne l’avais même pas notée dans un coin et ce sont les avis enthousiastes de Frankie et Enid qui m’ont donné envie de tenter cette série qui nous parle d’un entraineur de football américain recruté par la propriétaire d’un club de football anglais totalement nul pour le couler définitivement pour se venger de son ex-mari. Le problème c’est que cet homme c’est Ted Lasso et que celui-ci débarque avec un optimisme débordant et un bonne humeur à toute épreuve.
Ça a l’air stupide sur le papier mais j’ai été séduite dès le pilote et mon enthousiasme n’a pas diminué au fil des épisodes. Il faut dire que les personnages sont profondément positifs, que les évènements qu’ils traversent sont touchants mais réalistes et que tout se fait avec beaucoup de bienveillance.
Pour autant, personne n’est stupide, le message principal est de tout simplement s’intéresser à ceux qui nous entourent, et j’ai eu un joli coup de cœur pour cette série et ses personnages, notamment Roy et Keeley, mais aussi tous les petits joueurs et il y a beaucoup de jolis scènes qui me resteront en mémoire.

Voilà donc pour ce mois de Janvier lors duquel j’ai également terminé Capital et The Crow : Stairway to heaven, mais je vous en parlerai plus en détail dans les prochains jours.
On se retrouve début Mars pour un bilan de mes séries visionnées en Février, bon mois à tous 🙂 .

3 réflexions sur “Bilan Séries – Janvier 2021

  1. Je suis vraiment très ravie qu’on t’aies donné envie de voir Ted Lasso et que tu l’aies aimée ! Et j’ai beaucoup aimé Lupin et je suis d’accord que les flics font figure d’incapables, à part celui qui a tout compris depuis le début ! On aurait dit les flics dans le film Subway !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s