The Pale Horse

2162

Londres, 1961. Malgré une vie réussie, Mark Easterbrook reste accablé de chagrin par le décès de sa première épouse, Delphine. Lorsque son nom est retrouvé sur une liste cachée dans la chaussure d’une femme assassinée, sa vie bascule. Les premiers indices de l’affaire le ramènent au village de Much Deeping, où Delphine s’était rendue le jour de sa mort.

2162 (1)

Il suffisait que j’en parle la semaine dernière sur le blog pour que The Pale Horse soit diffusé à la télévision et pour que j’en profite pour le regarder.
Voilà l’adaptation d’un roman d’Agatha Christie que, pour une fois, je n’avais pas lu. Il semblerait que ce soit une aventure avec Ariadne Oliver qui est loin d’être mon personnage favori de l’autrice, mais ce n’est pas bien grave puisqu’elle n’apparait pas du tout.

The-Pale-Horse-750x400

Comme tout type d’adaptation de ce genre, le casting est fabuleux avec en tête d’affiche Rufus Sewell qui est de plus en plus magnifique mais aussi Kaya Scodelario, Sean Pertwee et Bertie Carvel au milieu d’autres acteurs que pour une fois je ne connaissais pas.

624-3

Ca met un peu de temps à se lancer, le début est très confus et il faut comprendre qui joue exactement quel rôle dans cette affaire.
Mais la tension monte peu à peu, les dangers se multiplient et on est dans quelque chose de plus proche du thriller que du vrai policier avec une adaptation qui joue beaucoup sur un graphisme païen.

palehorse2

Mark Easterbrook est un personnage très ambivalent, pour lequel on manque peut-être un peu de la compassion nécessaire pour avoir réellement peur pour lui et il n’a pas de véritable adversaire face à lui, mais une menace plus diffuse. C’est d’ailleurs dans l’atmosphère que la série réussit vraiment, plus que dans une enquête qui n’est en fait qu’un prétexte, le détective Lejeune étant dramatiquement sous-employé.
La fin très confuse a fait pas mal parlé d’elle, je la trouve pour ma part plutôt réussie, laissant planer un peu le mystère sur le volet fantastique du scénario et c’est très bien comme ça.

3 réflexions sur “The Pale Horse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s