Vus cette semaine – 44

Coucou à tous !

Enfin une bonne semaine pour mon rythme de séries ! On sent bien que j’ai eu quelques jours de repos et que le football m’a laissée tranquille. J’ai réussi à terminé trois saisons et je suis à jour en hebdomadaire sur trois séries, je trouve ça assez épatant.
Attention, ça spoile 😉 .

VCS 2020

Star Trek : Discovery, épisode 304, Forget me not

Même si l’essentiel de l’épisode est tourné autour du personnage d’Adira, de son traumatisme et de l’apprentissage qu’elle mène pour réussir à se synchroniser avec son symbiote, j’ai apprécié que l’introduction soit faite par le docteur Culbert qu’on a tendance à oublier un peu dans son coin alors qu’il analyse en général très bien les personnes autour de lui et qui voit bien que tout le monde a été perturbé par ce saut dans un futur où ils n’existent pas vraiment.
De manière générale, le repas avec les membres d’équipage était très bien parce qu’il permet de mettre un peu en avant tous ces gens qui ne sont pas seulement des pièces interchangeables.

3188-307

Et la partie sur Adira était aussi excellente avec la planète Trill qui me fait beaucoup plaisir parce que je suis super contente que depuis le début de la saison on voit enfin des extérieurs, même s’ils sont vraiment peu peuplés.

Star Trek : Discovery, épisode 305, Die Trying

Très bon côté des choses d’avoir enchaîné les épisodes, je me retrouve avec l’équipage qui retrouve déjà le Commandement de Star Fleet et ça me donne la très agréable impression que les choses n’ont pas du tout traîné pendant la saison. Et en plus l’arrivée au milieu de tous ces vaisseaux est absolument magnifique.
Evidemment, le retour à la réalité n’est pas facile pour le Discovery puisque l’Amiral est assez méfiant envers eux et qu’il envisage de démanteler l’équipage. Du coup Michael râle et implique tout le monde dans une mission de sauvetage histoire de montrer qu’ils sont bien plus importants que ce que les autres pensent. C’est l’occasion pour Nhan d’être mise en avant et j’aime décidément beaucoup que chacun des membres de l’équipage ait l’occasion d’exister.

EmInsFlWoAAZ6CN

Même si au delà du cas de Detmer, je suis également assez inquiète du comportement de Georgiou maintenant qu’elle a rencontré un bien étrange personnage interprété par David Cronenberg.

VCS 2020

– Trollhunters, épisodes 117 – 118 – 119 – 120 – 121 – 122 – 123 – 124 – 125 – 126

VCS 2020

The Mandalorian, épisode 203, Chapter 11: The Heiress

Encore une fois on enchaine directement avec la fin de l’épisode précédent en reprenant sur l’arrivée du Razor sur une nouvelle planète toute pleine de gens vivants qui bougent, c’est épatant.
Mando cherche à retrouver son compatriote mystérieux et embarque avec le Baby sur un bateau qui est un piège, il se fait vraiment avoir à chaque épisode c’est fou. Heureusement que le fameux Mandalorien Bo Katan vient donc à son secours. Je me doutais un peu qu’il s’agirait d’une femme, je ne pensais pas par contre qu’ils seraient plusieurs et qu’ils viendraient d’une autre brache que lui, qui permet d’enlever son casque sans souci (ce qui est bien pratique puisque c’est quand même Katee Sackhoff et que je pense que ça les embêterait bien qu’on ne voit pas leurs guests).

tenor

Il s’ensuit tout plein de péripéties qui ont l’air cools pour les gens qui ont regardé The Clone Wars ou Rebels ce qui n’est pas du tout mon cas, pendant que le Bébé assiste à la naissance du bébé grenouille qu’il ne mange pas !
En tout cas ça bastonne bien, Mando a une très bonne piste pour son jedi Ahsoka Tano et on nous reparle du Sabre noir, c’était un excellent épisode !

VCS 2020

Voltron : Legendary Defender, épisode 807 – 808 – 809 – 810 – 811 – 812 – 813

VCS 2020

Industry, épisode 101, Induction

J’ai voulu tester le pilote de cette nouvelle série qui vient de débuter sur HBO et qui nous parle d’une poignée de jeunes adultes qui viennent de se faire engager dans une entreprise qui gère de la finance. C’est un monde qui m’est complètement inconnu su coup je ne saurai pas trop dire si tout ça est réaliste mais on est dans un univers où chacun joue pour soi et où tout le monde s’épuise, bosse énormément, se drogue, s’envoie en l’air dans des toilettes et picole.
Pour l’instant il n’y a pas de coups dans le dos alors qu’on nous promet le départ de la moitié des stagiaires à mi parcours, ce qui m’a un peu étonnée mais j’aimerai bien que ça reste dans cette ambiance. Enfin, si j’arrive à me convaincre de regarder la suite parce que tout ça est quand même super malsain et je ne suis pas sure d’avoir très envie de continuer.
Et mon gros problème, c’est que j’ai eu un mal fou à différencier les personnages. En dehors d’Harper qu’on suit principalement, on a surtout une poignée de jeunes gens blancs de 25 ans parfaitement interchangeables, à tel point que je suis incapable de vous dire qui est réellement le stagiaire parmi ceux là, alors qu’il y a pourtant Will Tudor au milieu et que j’aime beaucoup cet acteur.

VCS 2020

Dispatches from elsewhere, épisode 106, Everyone

Je suis toujours dans mon rattrapage de cette série que je trouve pourtant excellente mais que je n’arrive pas vraiment à avancer.
Cet épisode marque la fin de la quête puisque en étant séparés en deux groupes, nos enquêteurs réussissent à remonter à la fois la piste de Clara grâce à Janice et Simone, mais aussi à traquer l’entreprise qui finance l’institut Jejune grâce à Fredwynn et Peter. Le mélange des dynamiques habituelles est très sympa et c’est cool de voir des duos un peu différentes de ce qu’on voit depuis le début de la série.
On sent aussi qu’on s’approche, déjà parce que la fin du Jeu est prévue pour le soir même, mais aussi parce que tout le monde finit par se rejoindre dans un appartement bien étrange.

Dispatches from elsewhere, épisode 107, Cave of Kelpius

Je pensais qu’on était plus proche que ça de la fin, mais il reste encore pas mal d’épisodes. Celui-là marque au moins la fin du Jeu, et la révélation que tout était un stratagème pour voir jusqu’où les personnes pouvaient s’unir ou se déchirer pour résoudre une quête.
Clara est une actrice, mais aussi Richard E. Grant et c’est extrêmement drôle de voir une fois qu’il lâche son rôle d’Octavio. Je crois bien ne l’avoir vu jusque là que dans des rôles parfois loufoques mais toujours très dandy et c’est étrange de le voir comme ça.

On est pourtant dans un épisode un peu triste, qui marque la fin d’une quête et la séparation des personnages qui ont besoin de faire le point sur ce qu’ils ont appris pendant cette aventure. Du coup c’est Janice qui est celle qui donne l’impression d’avoir le plus à perdre qui réussi à relancer la machine en retrouvant l’Architecte derrière tout ça.

Dispatches from elsewhere, épisode 108, Lee, épisode 109, The Creator, et épisode 110, The Boy

medium-clan

Je fais un avis groupé pour ces trois épisodes. Déjà parce que je les ai regardés à l’affilée et que tu coup je ne sais plus trop ce qui se passe exactement dans chacun d’entre eux, mais aussi parce que le Jeu est terminé et qu’il s’agit surtout de montrer l’après, de voir l’évolution qu’ils ont par la suite et comment ça a pu avoir un impact sur eux.
Du coup, j’ai vraiment beaucoup aimé les deux premiers, c’était très chouette de voir Peter et Simone apprendre à travailler sur eux-mêmes, de découvrir Janice qui pouvait continuer à vivre après la mort de son mari et de voir que Fredwynn était bien incapable de s’arrêter.
En revanche, j’ai eu beaucoup de mal à comprendre le dernier. Toute la partie sur l’enfant clown qui était déjà apparu dans différentes épisodes étant très déconnectée du reste, on bascule d’un seul coup avec Jason Segel qui joue son propre rôle, et je connais vraiment pas assez l’acteur pour savoir s’il a eu des problèmes d’alcool ou autre dans sa vie pour savoir à quel point ce qu’il raconte est proche de sa vie ou pas, et il se met par la suite à avoir des aventures qui ressemblent fort au Jeu. J’allais donc quitter la série sur uen grosse incompréhension mais les dernières  cinq minutes ont réussi à me réconcilier avec elle.
J’ai beaucoup aimé le message porté, une série où l’humain prime sur le reste et qui parle de nous, de dépression, de prise en mains et de décisions à prendre.

VCS 2020

Vagrant Queen, épisode 108, No Clue

medium-clean (10)

Je me suis décidée à enfin avancer un peu cette série mais le dernier épisode vu datant d’il y a déjà plusieurs mois, autant dire que je n’ai aucun souvenir de l’intrigue.
Heureusement, tout semble tout à fait simple avec Elida, Amaé et Isaac qui complotent pour tuer Lazaro. Evidemment, il faut un peu de péripéties sur leur route, et elles se présentent sous la forme d’agents du recouvrement des amendes de stationnement impayées qui amènent avec eux une bestiole extraterrestre qui veut tuer tout le monde.
Ca nous offre un épisode fort drôle et sans aucune incidence sur la suite de l’aventure, parfait pour se remettre dans le bain.

VCS 2020

Roswell, épisodes 301 – 302 – 303

VCS 2020

Bonne semaine à tous, et à Lundi prochain 🙂 .

10 réflexions sur “Vus cette semaine – 44

  1. Oh oui ce fut sympa de retrouver les Trills…et chez eux…on les voit souvent dans les autres star treks sans plus…..et mandalorian, oui il se fait avoir tout le temps…mdr quand meme…et un titus welliver trop trop bon….mais je savais qu’il allait mourir snif snif….;)
    Bon his dark materials recommence yesss

    J'aime

  2. Ah oui tout de même, ça fait un paquet d’épisodes 😮 Ca me paraît loin le temps où j’arrivais à en voir autant, je suis jaloux :’) (bon, si j’arrêtais de faire des critiques de trois pages, aussi…)
    Intéressant de comparer nos avis sur le Mandalorian en tout cas 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Oh merci pour l’info sur David Cronenberg ! J’étais tellement focalisée sur le fait qu’on aurait dit un faux Ted Danson que je n’avais pas remarqué que c’était le réalisateur ! 😀 Et très bons épisodes de Discovery, j’adore cette saison, je suis aussi très inquiète pour Philippa et j’ai été ravie de voir cet acteur que j’adore, Oded Fehr, dans le rôle de l’amiral.

    Pour The Mandalorian, j’aime beaucoup la série, mais je passe à côté de plein de trucs car je n’ai pas vu les séries télé. Tout le monde connaissait Bo Katan et savait qu’elle était doublée par Katee Sackhoff dans la série animée, sauf moi !

    Bon week-end !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s