Les pilotes de la rentrée 2020

Coucou à tous !

Ce n’était pas du tout prévu dans mon programme mais j’ai réussi à me dégager quelques heures de libres ces derniers week-end et après avoir un peu écrit des billets en retard, j’ai eu envie de tester quelques séries.
Alors la plupart sont loin d’être des nouveautés de cette rentrée, mais j’ai quand même eu envie de les regrouper sous ce titre pour pouvoir les retrouver plus facilement.

  • Julie and the Phantoms

2237

Julie, collégienne, a délaissé sa passion pour la musique suite au décès de sa mère. Mais l’apparition soudaine des fantômes d’un groupe de rock des années 90 dans le studio de musique de sa mère réveille la flamme de Julie, qui recommence alors à écrire et à chanter des chansons. À mesure que leur amitié grandit, les garçons réussissent à la convaincre de créer un groupe ensemble : Julie and the Phantoms.

Je n’avais pas du tout envisagée de regarder cette nouvelle série Netflix, remake d’une série brésilienne (Julie e os fastasmas pour ceux qui veulent réviser leur portugais), mais j’ai eu beaucoup de retours positifs sur Twitter et ça m’a donné envie d’y jeter un œil.
On est dans une série plutôt tournée jeunesse, dans laquelle une collégienne se rend compte que les fantômes des membres d’un ancien groupe de rock viennent d’apparaitre dans le studio de musique de sa mère morte. Et ça lui donne envie de se remettre à chanter alors qu’elle avait jusque là le moral dans les chaussettes.

Je n’ai pas forcément envie de continuer la série, ne me sentant pas vraiment concernée par ce qui arrive à Julie, mais force est de constater que c’est fun et léger, amusant, avec des personnages qui ont plutôt l’air intéressants au premier abord.
En plus, la chanson finale est très réussie et l’apparition d’un personnage mystérieux remet un peu de mystère dans l’intrigue générale.

  • Dragon’s Dogma.

0060914.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un homme cherche à détruire le dragon qui a massacré sa femme et son bébé à naître, mais plus il combat de démons, plus il perd son humanité.

Au contraire de la précédente, cette série là je l’avais notée dans mon planning et j’attendais sa diffusion.
Je n’avais pas vu de trailer mais le pitch me plaisait bien. J’aime énormément ce genre de série, qui, comme pour Castlevania, est adaptée depuis un jeu vidéo, avec une animation qui, comme à son habitude, va sans doute diviser.

Comme c’est du petit format en 20 minutes, ce pilote sert à présenter la situation et le personnage principal et tout est spoilé avec le résumé, à tel point que j’attendais juste le moment où la pauvre Olivia allait mourir.
Mais j’ai vraiment aimé ce qui était montré, avec un tom très sombre, de la douleur et je suis assez intriguée par cette idée de Pawn qui vient aider Ethan dans sa mission.

  • Raised by wolfes

2223

Alors que les êtres humains se déchirent sur fond de guerres de religion, les robots apprennent qu’il est compliqué et dangereux de vouloir contrôler les croyances des humains. Pendant ce temps, deux androïdes tentent d’élever un enfant humain sur une planète vierge.

J’ai entendu à peu près tout et son contraire sur cette série avant de regarder cet épisode du coup je ne savais pas trop à quoi m’attendre, d’autant plus que j’avais à peu près tout oublié du synopsis. 
Et à l’arrivée, si ce n’est pas un coup de cœur, j’ai tout de même trouvé ce premier épisode très solide et prenante et malgré quelques longueurs je me suis retrouvée happée devant l’histoire de ces deux androïdes envoyés sur une autre planète pour y replanter la vie à l’aide d’embryons congelés.
Le problème c’est qu’il fait froid, qu’ils ont faim et qu’il y a des trous géants dans le sol. Du coup il ne reste bientôt plus que Campion qui tient debout parmi les enfants, jusqu’à ce qu’une nouvelle arche arrive autour de Kepler pour débarquer ses occupants.

Alors ce n’est pas génial loin de là, j’ai parfois eu du mal avec le jeu des acteurs mais c’est franchement solide et ça tient bien la route. 
Ca réussit à mettre mal à l’aise, il y a un mélange assez étrange de technologie et de primarité qui intrigue et je suis très curieuse de voir la suite que je vais bien entendu regarder.

  • Upload

2188

Dans un futur où les humains sont capables de « s’uploader » dans la vie après la mort, Nathan, mort prématurément, est accueilli dans sa version du paradis par une certaine Nora. Il va lui falloir s’adapter…

Ca fait déjà un bon moment que j’ai dit que je voulais débuter cette série et ce n’est que maintenant que je regarde enfin ce pilote qui m’a énormément plu.
Ca a un petit côté léger, avec ce personnage principal interprété par Robbie Amell, un peu benêt, plus préoccupé par son physique qu’autre chose et qui se retrouvé presque malgré lui dans un autre monde après sa mort. Il a bien du mal à s’y adapter mais il peut compter sur son Ange, une employée d’une société qui aide les morts à se faire à leur mort justement. 
Les deux personnages principaux ont une très bonne alchimie et les secondaires promettent de donner du fil à retordre et en plus il y a pas mal de références assez contemporaines ce qui est plutôt cool.
Ca peut paraitre assez innocent comme série mais il y a autre chose derrière, la mort de Nathan n’étant certainement pas si accidentelle que ça. Du coup ça promet un peu de sérieux au milieu de quelque chose de fun et moi j’ai vraiment beaucoup aimé !

  • Nowhere Boys

1524

Felix, Andy, Sam et Jake sont quatre lycéens que tout oppose. Le premier est un gothique, le deuxième est un nerd, le troisième est le beau gosse populaire et le dernier est le sportif de la bande. Lors d’une excursion en forêt, les quatre font équipe mais un événement étrange intervient. Le lendemain, ils découvrent qu’ils vivent dans un univers parallèle où leur existence n’est plus… Quant à leurs familles respectives, elles ont bien changé

Avec Nowhere Boys on arrive dans des séries déjà diffusées depuis bien longtemps mais qui font parties depuis des siècles de celles que je dois commencer.
Heureusement, Niko en a parlé très récemment sur son blog et j’ai profité de cette session pilote pour lancer le premier épisode.

C’est une série très tournée teen show et on ne tente pas de nous induire en erreur avec cet épisode qui est là pour nous présenter les quatre personnages principaux, des lycéens n’ayant rien en commun et qui se retrouvent à devoir faire équipe pour une journée d’orientation dans la forêt australienne. 
Evidemment ils se perdent et c’est là qu’ils se retrouvent ailleurs. Le résumé comme d’habitude spoile le rebondissement principal de la série mais je suppose qu’il est difficile de faire autrement avec des épisodes très courts. 
En tout cas j’ai vraiment aimé ce qui est proposé, je trouve que les personnages sont bien caractérisés pour le peu de temps qu’on passe avec eux et ça m’a vraiment envie de regarder la suite, je pense que ça peut être très agréable à voir pour les moments où je n’ai qu’un peu de temps libre.

  • Never have I ever

2183

Après une année traumatisante, Devi, une lycéenne américaine d’origine indienne, décide de casser son image de paria pour devenir hyper populaire. Mais rien, ni personne, ne lui facilite la tâche.

Dans le genre petite série mignonette adolescente, voilà Never have I ever qui a été diffusée il y a déjà plusieurs mois sur Netflix et qui vient nous raconter l’entrée en classe de sophomore de Devi et de ses deux meilleures amies Fabiola et Eleanor. 
Le trio n’est clairement pas dans le top de la popularité du lycée et Devi a décidé de changer les choses en décrétant que toutes les trois allaient coucher avec le premier mec qui passe ou presque.
C’est un pilote très drôle, qui met très rapidement en place la situation et des personnages qui sont quand même assez loin des standards de beauté qu’on croise habituellement et qui en plus ne perd pas de temps en faisant avancer son intrigue à grands pas.
Mais aussi très sérieux par moment comme avec l’introduction d’une intrigue de mariage arrangé pour la cousine qui n’a pas l’air très ravie et la voix off est assurée par John McEnroe et rien que pour ça, ça vaut le détour !

  • Utopia

5690086.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un groupe de jeunes adultes, se rencontrant en ligne, est traqué sans répit par une mystérieuse organisation gouvernementale après avoir découvert le roman illustré d’une secte mythique.

Ce n’est pas que j’attendais impatiemment cette série mais j’étais tout de même très curieuse de savoir ce que ce remake d’une série autant culte pouvait donner. 
Et à l’arrivée, je ne sais pas trop quoi en penser. 
Pour quelqu’un comme moi qui a vu l’originale, ça n’a pas grand intérêt. L’intrigue principale est toujours là, les dynamiques entre les personnages aussi et si il y a bien quelques modifications dans le déroulement en lui-même, il n’y a pas beaucoup de surprises. Du coup je pense que je vais passer mon tour, il y a bien d’autres séries que je dois d’abord regarder.
En revanche, ça peut être pas mal du tout pour quelqu’un qui ne connait pas cet univers. Les acteurs sont excellents, les bases sont très vite et très bien posées, on ne s’ennuie pas une seconde et dans l’ensemble c’est quand même bien réussi.

  • Fremvandrerne

2244

A cause d’une faille spatio-temporelle, des « visiteurs du passé » surgissent aujourd’hui dans les rues d’Oslo. Parmi eux, des vikings combattifs. Le détective Lars est chargé de comprendre ce qui a pu permettre cet incident. Il s’associe alors à Alfhildr Enginnsdóttir, une guerrière viking…

Celle-là n’était clairement pas sur ma liste de séries à voir et je ne suis tombée dessus que complètement par hasard en allumant ma télévision un dimanche soir. Mais le pitch m’a fortement intriguée et à l’arrivée j’ai trouvé ça excellent.
On est dans de la série norvégienne à concept saugrenu avec une histoire d’arrivées mystérieuses de voyageurs temporels, venant du Préhistorique, de l’époque viking et de la fin du XIXème siècle, à notre époque contemporaine. Les contrastes sont bien posés pour jouer sur de l’humour absurde mais sans tomber dans quelque chose de trop lourd.
Et puis il y a quand même une histoire de meurtre et de trafic de voyageurs à résoudre, ce qui permet l’intégration d’une voyageuse dans la police pour s’occuper de ce cas. Alfhildr est un très bon personnage, et son duo avec Lars fonctionne très bien.
Je n’attendais décidément rien de cette série mais je me suis très vite prise au jeu et je continuerai très volontiers pour avoir le fin mot de cette histoire.

  • Ted Lasso

2214

Ted Lasso, entraîneur de football américain, débarque à Londres pour coacher une équipe de football… pas américain. Face à une équipe et une ville dubitatives, arrivera-t-il à leur faire adopter la méthode Ted Lasso ?

Je ne serai jamais venue de moi-même à cette série mais Frankie et Enid en ayant dit le plus grand bien sur Twitter, je me suis laissée tenter. Soyons honnête, même si je fais confiance aux goûts des filles, je pensais juste regarder le premier épisode et laisser tomber par la suite. 
Et je me suis bien plantée puisque j’ai vraiment beaucoup aimé ce pilote qui nous présente un brave bonhomme qui n’y connait absolument rien en football et qui se retrouve propulsé entraineur d’une équipe de Premier League. 
Ted Lasso est gentil et optimiste, son adjoint est un brin plus sarcastique mais tend vers le nounours et l’ajout du petit jardinier à leur duo est hyper adorable. 
Face à eux, la patronne du club est diabolique mais sans en faire trop et j’ai très envie de faire plus ample connaissance avec les membres de l’équipe. 
Franchement, je ne m’attendais pas à autant aimé cet épisode et j’ai hâte de découvrir le reste de la série.

  • Soulmates

stream-vf-6925-3d67-1932-4335

Dans 15 ans, la technologie permet de découvrir son âme sœur. L’exemple de cette avancée à travers six relations…

Série assez mystérieuse dont pas grand chose n’avait filtré avant sa diffusion (à part son renouvellement pour une deuxième saison), Soulmates était dans ma liste des nouveautés à tester. 
C’est une série anthologique, avec un casting différent à chaque épisode mais un fil conducteur au niveau de l’intrigue qui nous parle de relations amoureuses ayant évolué dans le futur puisqu’une nouvelle technologie permet de passer un test pour découvrir qui est son âme sœur. 
Ce pilote nous parle de l’histoire de Nikki et Franklin, un des rares couples ayant résisté jusque là à faire le test alors que tout leur entourage l’a fait. 
C’est une histoire plutôt triste, qui aura sans doute une vibe Black Mirror pour ceux qui ont vu cette série, et que j’ai trouvé très réussie. 
Je me demande quel autre schéma on découvrira dans les prochains épisodes.

Je m’arrête là pour cette fournée de pilotes, je pensais en voir encore d’autres mais j’ai de la visite pour ces prochains jours et je pense que c’est déjà pas mal. Je recommencerai sans doute d’ici quelques mois puisqu’il s’agit d’un exercice que j’aime beaucoup même si ça me rajoute encore des séries à regarder 😀 .

9 réflexions sur “Les pilotes de la rentrée 2020

  1. Toujours sympa ce genre d’article.

    Dragon’s Dogma j’ai essayé mais après deux épisodes j’ai abandonné, je n’arrive vraiment pas à me faire à cette animation :/ Sur quoi tu as vu Fremvandrerne ? J’en avais déjà entendu parler et j’adore le concept mais je ne l’ai jamais trouvé.Soumates pourrait me plaire 🙂

    Nowhere Boys ❤

    J'aime

  2. J’ai réussi à regarder Raised with wolves jusqu’au bout de la saison, mais j’ai eu un gros coup de mou au milieu. C’est vraiment une série très étrange, une série d’ambiance aussi comme tu le décris bien. Le final m’a laissée glacée et sur les fesses. Hâte de voir la suite maintenant ! (Et quel plaisir de revoir Ragnar ><)

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai de suite été conquise par Julie and the Phantoms et franchement la suite est tout aussi sympa.
    D’accord avec toi sur Raised by Wolves, j’ai été à la fois fascinée et mal à l’aise. Upload, j’ai trouvé vraiment très sympa, j’ai adoré Nora et son alchimie avec Nathan.
    Utopia est à mon programme (je n’ai pas vu la série UK), Beforeigners, on en a déjà parlé mais c’est un must-see pour moi à cause des voyages temporels 🙂 Quant à Ted Lasso, c’est mon chouchou de l’été ! En revanche Soulmates ne m’attire pas du tout !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s