Strike – Saison 3 : Career of Evil

strike

Robin reçoit un paquet contenant une jambe sectionnée accompagnée d’un extrait d’une chanson du groupe Blue Öyster Cult.
Strike prend les choses en main et suit les traces de trois de ses anciennes connaissances.

L’arrivée de la quatrième saison m’a semblé être le bon moment pour me rappeler que je n’avais jamais écrit mon billet sur la troisième et j’en ai d’ailleurs profité pour la revoir avant de le publier.

On reste sur de la mini série en deux épisodes, les choses se mettent donc en place assez rapidement avec la mort d’une jeune fille inconnue et l’arrivée au bureau de Cormoran d’un colis à l’attention de Robin contenant une jambe et les paroles d’une chanson.

On comprend vite que le motif est très personnel et qu’il y a trois suspects possibles : un ancien militaire qui en veut à Cormoran pour l’avoir accusé il  y a fort longtemps d’avoir violé sa fille, un autre militaire qu’il a fait condamner et qui aime lui envoyer des menaces depuis qu’il est sorti de prison et le deuxième mari de sa mère.

strike9

Heureusement que l’inspecteur choupi est de retour et ne croit pas en la culpabilité de Cormoran parce que tout est contre lui.
Je l’ai même trouvé particulièrement sympathique et le fait que j’aime beaucoup Killian Scott n’y est pour rien.

L’enquête est assez confuse parce que je me suis mélangée les noms des trois potentiels coupables tout le long de cette saison.
Au bout d’un moment je ne savais même plus de qui les personnages parlaient quand il retraçait les emplois du temps et les alibis.

14135784-high_res-strike-career-of-evil_trans_NvBQzQNjv4BqpiVx42joSuAkZ0bE9ijUnGH28ZiNHzwg9svuZLxrn1U

Dans le même temps, Robin prépare son mariage.
Et alors que jusque là je trouvais Matthew lourdingue mais pas toujours dans le faux, au contraire des lecteurs qui semblent tous le détester, cette fois il est assez odieux et Robin m’a fait beaucoup de peine à se retrouver seule dans une ville où elle ne connait finalement personne. Le soutien de sa mère était vraiment beau à voir.

strike-carriere-du-mal

Il y a des passages bien sympathiques encore une fois dans sa saison, notamment toute la virée de Robin et Cormoran pour mener l’enquête. J’apprécie aussi que la vie privée des personnages ne soit pas mise de côté mais que sa place reste raisonnable.
Mon seul reproche est vraiment dans la caractérisation des suspects, qui rend la compréhension de l’enquête vraiment difficile.
Mais c’est toujours un plaisir de retourner se perdre dans un Londres qu’on voit peu à la télévision, avec un duo vraiment attachant, une image très soignée et une bande son toujours au point.

3 réflexions sur “Strike – Saison 3 : Career of Evil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s