Vus cette semaine – 30

Coucou à tous !

Comme tous les Lundis, voila mon petit bilan rapide sur mes visionnages hebdomadaires.
La semaine de reprise a été longue et compliquée, pas mal de travail, un week-end d’astreinte, ça occupe quand même beaucoup de temps.
Et ça ne risque pas de s’arranger, le foot reprend !

Attention, ça spoile 😉 .

VCS 2020

Perry Mason, épisode 107, Chapter Seven

107

Décidément, cette série n’aura jamais été aussi bonne que depuis que Perry est devenu avocat. Toutes les scènes au tribunal sont vraiment chouettes et c’est un régal de le voir faire le lien entre les difficultés financières de l’Eglise et l’enlèvement de Charlie. C’est brillant, comme toute la partie sur l’enquête qui permet de faire le lien entre Ennis et les prostituées chinoises, que ce soit avec Drake ou avec Pete.
C’est dommage que tout ce qui concerne la résurrection du bébé ne me plait pas du tout, le révélation du cercueil vide était assez prévisible et la mère d’Alice a encore manigancé un truc tout pourri avec un nouveau bébé trouvé dans la rue. On pourrait la supprimer sans souci pour se concentrer sur du drama judiciaire que cela me conviendrait bien mieux.

VCS 2020

The Alienist, épisode 205, Belly Of The Beast, et épisode 206, Memento Mori

Et bien voilà qu’un instant j’ai cru que la saison pouvait s’arrêter à ce cinquième épisode, particulièrement brillant, dans lequel Sara montre à quel point elle est devenue un magnifique personnage, John montre qu’il sait soutenir sans trop s’imposer, et Lazslo disparaît complètement de l’intrigue à part pour prendre le thé avec Lara Pulvar et se faire ligoter de manière assez bizarre par un de ses patients.
Je  ne suis pas une très grande shipeuse du couple entre Sara et John (d’autant plus qu’il trompe quand même au passage sa future femme, quoi qu’on puisse penser d’elle), mais disons que, après le sauvetage du bébé, tout cela semblait dans la continuité si on voulait en terminer là.

medium-clean (1)
Evidemment, ce n’est pas du tout le cas puis Libby est toujours dans la nature et elle enlève un autre bébé.
Le tout alors que Lazslo en a encore absolument rien à faire parce que son nouveau copain a tenté de se pendre en se prenant pour Houdini.
Heureusement, Sara est en pleine forme et mène très bien son enquête. Je ne sais pas si je suis trop optimiste mais je la trouve tellement brillante depuis le début que je ne vois pas trop comment elle peut rater, et elle pourrait même sauver l’asile de Laszlo au passage.

VCS 2020

La Faille, épisodes 7 et 8

VCS 2020

Agents of SHIELD, épisode 711, Brand New Day

J’étais un peu fatiguée le soir où j’ai regardé cet épisode mais ça ne m’a pas empêché de le trouver vraiment bon parce qu’il réussit à nous expliquer les motivations de Nathaniel et la façon dont Sibyl réussit à utiliser Kora assez intelligemment.
Selon Coulson, on est maintenant dans une nouvelle temporalité et ce n’est plus possible de recoller avec celle que l’on connait. C’est pratique pour expliquer les incohérences mais c’est une vision du voyage temporel à laquelle je n’accroche pas du tout.
Voilà donc en tout cas les Chronicoms qui sont sur Terre et qui viennent de détruire toutes les bases du SHIELD.

medium-clean (2)

Reste que la mention à Ward m’a fait un peu couiner et j’ai bien été contente de revoir Fitz. Ça a duré environ 10 secondes puisque j’ai vite capter que quelque chose n’allait pas et tous ses passages avec Jemma étaient géniaux. Cet acteur réussit vraiment à faire passer ce qu’il faut en à peine quelques scènes. J’adore.
Enfin, j’adore moins le fait que tout laisse penser qu’il soit mort et que Jemma vient de complètement oublier son existence.

VCS 2020

Wynonna Earp, épisode 402, Friends in Low Places

On ne traîne pas longtemps, il y avait encore du pain sur la planche pour le sauvetage de Waverly et de Doc toujours coincés au Jardin, mais qui viennent d’être rejoints par une Nicole très … nue. Elle m’a très rapidement parue louche et j’avais donc vu juste puisqu’il s’agit d’une métamorphe qui me semble prête à devenir la grande méchante de la saison.
Et comme elle n’est plus prisonnière du Jardin, Waverly, Doc et Wynonna n’ont pas besoin eux non plus d’y rester et peuvent donc rentrer à Purgatory où, après ce qui est sans doute la scène lesbienne la plus chaude que j’ai pu voir diffusée sur SyFy, nos trois zigotos apprennent qu’ils ont été absents pendant quasiment deux ans.
Houhou, ça nous annonce de grandes choses et j’ai déjà hâte de voir ce qu’il a pu se passer pendant ce laps de temps et comment ils vont réussir à rattraper le temps perdu.

VCS 2020

Dispatches from Elsewhere, épisode 102, Simone

J’avais un petit peu peur que ce deuxième épisode me touche un peu moins en étant centré sur Simone qui apparaissait comme un personnage assez extraverti.
Ce n’est pas du tout le cas puisqu’elle a elle aussi un fort manque de confiance en soi et cela lui pose d’ailleurs des problèmes dans un jeu qui demande de beaucoup s’ouvrir à ses partenaires (et en plus elle parle à Berthe Morisot et a vu Amélie Poulain).

medium-clean (3)

L’énigme en elle-même est pour l’instant encore bien confuse, difficile de savoir qui il faut croire et laquelle des deux organisations a vraiment raison mais dans le fond, je pense que la série est surtout là pour nous parler de lâcher prise et de découverte de soi (et je serai bien curieuse de voir l’épisode sur Fredwinn, lui qui semble être bien plus dans le contrôle).
Il y a encore des passages très beaux, notamment la vision du quartier depuis les toits qui offre une très belle peinture.

VCS 2020

Doom Patrol, épisode 204, Sex Patrol

Danny Street est en morceaux et pour le/a réparer, les Dannyzens se regroupent pour faire la fiesta.
C’est super cool de revoir ces personnages, d’autant plus que tout le monde est enfin de retour au manoir et ça offre de jolis passages, même si dans l’ensemble il n’y a pas grand monde qui a le moral.
En plus, la tentative de lâcher prise de Rita entraîne l’apparition d’un démon sexuel et on a donc droit à ce que la série fait de mieux avec l’intervention des Sex Men, une espèce de Ghostbusters du sexe qui doivent venir le chasser.
En parallèle, le Chief continue à ne pas voir que Dorothy commence quand même à avoir 100 ans et que sa fille a besoin d’avoir un peu de liberté.
Le tout fait un épisode vraiment réussi et fun devant lequel j’ai passé un très bon moment.

VCS 2020

Cursed, épisodes 101 et 102

VCS 2020

Bonne semaine à tous, et à Lundi prochain 🙂 .

5 réflexions sur “Vus cette semaine – 30

  1. Oh oui on retrouve le perry manson habituel….je pense que je regarderais la 2eme annee…tout est mis en place….ouiii….punaise je suis en avance sur toi pour cette serie…et toi tu es en avance sur moi pour alienist…je n’ai pas encore vu le 5….zut….;)

    J'aime

  2. Sara est toujours éblouissante dans The Alienist, je suis vraiment ravie qu’ils l’aient aussi bien développée.
    C’était vraiment super de revoir Fitz même aussi peu, il aura quand même manqué cette saison.
    L’épisode de Doom Patrol était très fun effectivement.
    Et pour le moment, tu ne me convaincs toujours pas pour Dispatches from Elsewhere 🙂
    Bon week-end !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s