Vus cette semaine – 29

Coucou à tous !

Comme tous les Lundis, voila mon petit bilan rapide sur mes visionnages hebdomadaires.
Une vraie semaine de vacances où je suis tranquillement restée chez moi à remettre mon jardin en état et où j’ai eu le temps de regarder pas mal de choses.

Attention, ça spoile 😉 .

VCS 2020

Perry Mason, épisode 106, Chapter Six

C’est le début du procès et c’est enfin pour la série l’occasion de décoller un petit peu.
Bien entendu il y a à peu près rien qui ne se passe bien sinon ce serait déjà la fin mais c’est très sympa de voir tous les personnages trouver enfin leur place et une routine qui fonctionne bien entre eux même s’ils se cherchent encore un peu.
Même tout ce qui se passe avec les Évangéliques est mieux passé parce que on commence enfin à voir où tout ça peut mener du moins quand on regarde du côté du vol et de l’urbanisme parce que la résurrection du bébé c’est un truc que j’ai bien du mal à voir où ça peut être intégré.

VCS 2020

La Faille, épisode 104 – 105 – 106

VCS 2020

The Alienist, épisode 202, Something Wicked

Dire que j’avais trouvé que Lazslo était plus agréable lors de la reprise de cette saison … Il a vite fait de retomber dans ses travers, que ce soit avec la famille espagnole en leur proposant de l’hypnose alors que Sara lui  avait interdit de le faire, mais surtout avec John qu’il court-circuite complètement lors de l’intervention du responsable de la maternité qui fait des trucs louches lors des accouchements.
Le pire c’est que je suis à peu près sure que cet odieux personnage (c’était Roose Bolton dans Game of Thrones, comment lui faire confiance après ça ?) se charge simplement de faire disparaître des bébés encombrants mais n’est même pas responsable de l’enlèvement qui nous préoccupe.
En revanche, je suis très inquiète pour mes petits légistes, je n’aime pas beaucoup le fait que le chef de la police soit aussi menaçant avec eux.

The Alienist, épisode 203, Labyrinth, et épisode 204, Gilded Cage

2387-706

Avec deux épisodes diffusés par semaine on avance super vite sur l’intrigue et après le directeur de la maternité c’est au tour de la responsable des infirmières d’être louche et puis de la petite Colleen, ce que je trouve déjà un peu plus crédible, même si pour ma part c’est Libby que je trouvait un peu bizarre ce qui fait que sa tentative de se débarrasser de la pauvre Bitsy ne m’a pas totalement surprise.
Du coup, pour passer un peu le temps, on a aussi droit à l’enterrement de vie de jeune homme de John, qui est un très joli moment même si cette idée de mariage est absolument saugrenue, et puis à sa soirée de fiançailles qui est un véritable désastre même si l’apparition de Lara Pulvar m’a fait pouffer.
Je n’y peux rien, c’est une actrice qui me fait systématiquement lever les yeux au ciel mais en même temps je suis assez contente de voir un autre aliéniste face à Laszlo, je pense que ça peut être rigolo.
Et je suis assez contente que Lucius ne cache pas trop longtemps la vérité à Marcus, j’aime beaucoup la jolie relation que ces deux là ont.

VCS 2020

Carter, épisode 209, Harley Doesn’t Get His Man, et épisode 210, Harley Takes a Bow

Les deux derniers épisodes de la saison sont dans la lignée des précédents, avec l’un d’entre eux qui tourne autour de Vijay ce qui est plutôt cool car j’aime bien le personnage.
Pour le final, on a droit à une énigme à tiroir qui est plutôt efficace, qui mélange assez bien le suspens (même si j’ai vu arriver le coupable dès son apparition), tout en restant amusante et en ne faisant pas de victime.

medium-clean

Look at that, I walked is right into a cliffhanger

En réalité, on ne termine pas sur un cliffhanger insoutenable puisqu’il consiste en une déclaration d’amour de Carter à Sam en lui demandant de rester au Canada et de ne pas aller à Los Angeles.
Je n’aurai donc aucun regret si la série venait à être annulée là.

VCS 2020

Dublin Murders, épisode 105 – 106 – 107 – 108

VCS 2020

Agents of SHIELD, épisode 706, Adapt or Die

Capture

Deuxième partie dans les années 70 et cet épisode se charge de terminer toutes les petites intrigues en cours.
Du côté de Daisy et Daniel c’est assez simple puisque Nathaniel Malick les a kidnappés pour récupérer des pouvoirs d’Inhumains. A première vue (mais je ne l’assurerais pas), il meurt dans la procédure et les deux prisonniers s’évadent.
Coulson et May étaient prisonniers dans la base, ils réussissent à convaincre le Général Stoner qu’ils sont les gentils, ils font exploser le phare et le nid de guerriers Chronicoms qui s’y trouvait. Coulson meurt dans la manœuvre mais May s’échappe et réussit à rejoindre Mack et Yo-Yo qui cherchaient à faire évader les parents de Mack. Pas de bol, ce sont des Chronicoms et ils font un vol plané depuis le Quinjet.
Et puis dans le vaisseau, on comprend enfin où se trouve Fitz et l’histoire de la puce de Jemma.
C’est un épisode important mais qui semble partir un peu dans tous les sens et qui du coup ne m’a pas touchée comme il aurait sans doute du le faire. En revanche, il permet de remettre beaucoup de choses à plat et son final est ultra intéressant.

medium-clean (1)

Agents of SHIELD, épisode 707, The Totally Excellent Adventures of Mack and the D

medium-clean (2)

Ah les voilà les années 80 et c’est donc là que Mack et Deke sont coincés en attendant le retour du Zephir.
C’était un épisode complètement fan service (Doctor Who, Battlestar Galactica, K2000, Rambo, à peu près tout y passe) avec plein de trucs hyper funs, d’excellents moments super drôles, un Mack un peu en retrait et Deke qui est fabuleux. J’adore ce personnage alors je ne suis sans doute pas hyper objective mais il apporte vraiment ce qu’il faut à la série et je ne pense pas que Mack aurait pu se remettre aussi bien de la mort de ses parents avec quelqu’un d’autre. En plus il a un cœur énorme et il n’oublie pas sa mission en recréant autour de lui une nouvelle équipe du SHIELD qui peut sembler bancale mais qui lui ressemble totalement.

Agents of SHIELD, épisode 708, After, Before

medium-clean

Maintenant que toute l’équipe est récupérée, il est temps de se rendre compte que le Zephir est en fait en danger puisqu’il continue à effectuer des sauts dans le temps non pilotés par Fitz (youhou, j’ai enfin compris que c’est lui qui envoyait les coordonnées temporelles) qui se rapprochent beaucoup trop  et qui risquent de le détruire.
La solution c’est de débrancher un machin et pour cela il faut que Yo-Yo récupère ses pouvoirs.
Ça tombe bien, dans les années 80, Jiaying, la mère de Daisy, était toujours en vie et Yo-Yo part donc la retrouver en compagnie de May. Très bonne idée de faire ce duo là et excellente idée de retourner faire un tour dans Afterlife un lieu que j’avais adoré découvrir dans une lointaine saison, avec une Dichen Lachman toujours aussi classe et même la présence de Gordon qui fait partie de ces personnages qui m’ont marquée.
Bon finalement le problème de Yo-Yo était psychologique mais en plus voilà Nathanael qui débarque et qui saccage tout le lieu en embarquant une Inhumaine Kora dans ses bagages et en lui promettant l’anarchie.
Je ne suis pas certaine que tout ça ne fasse pas déraper le futur, d’autant plus que le moteur du machin continue quand même à fonctionner. Bizarre.

Agents of SHIELD, épisode 709, As I Have Always Been

Capture

Allez, c’est parti pour un épisode de boucle temporelle, le truc absolument indispensable dans toute série de science-fiction et que Agents of SHIELD ne nous avait pas encore fait.
L’occasion est toute trouvée avec le Zephyr coincé dans un vortex qui s’effondre et juste Daisy et Coulson qui se souviennent et qui essaient de trouver une solution.
On a droit à à peu près tous les classiques du genre, avec des personnages qui meurent à chaque boucle pour revivre dans la suivante, la boucle où Daisy se repose un peu, les diverses tentatives d’extraire la puce de Jemma, et, bien entendu, il faut un sacrifice.
C’est Enoch qui le fait et je suis assez triste parce que c’est un personnage que j’adorais et vraiment c’est dommage qu’il n’est pas pu revoir Fitz qui était son meilleur ami.
Et puis il y a aussi les larmes de Jemma quand elle a retrouvé la mémoire, tout ça ne me dit rien que vaille.
Tout ça en fait un épisode assez sympa même si basé sur un concept largement vu et revu.

Agents of SHIELD, épisode 710, Stolen

Mouis, je ne sais pas trop si c’est l’enchainement des épisodes mais celui là m’a un peu moins convaincue.
Pourtant on tient enfin notre grand méchant de la saison (y a plus de Chronicoms à première vue) puisque Nathanael est fort mécontent et, après Kora, il récupère dans son équipe John Garrett (joué par le fils de l’acteur qui l’interprétait plus vieux, c’est rigolo).
Comme le Zephyr est coincé dans les années 80, toute l’équipe se réfugie au Phare et part aider Jiaying et Gordon pour qu’ils récupèrent leurs copains Inhumains.
Autant vous dire qu’il y a tout qui foire, surtout que Nath a le machin de Sibyl pour prévoir le futur avec lui et hop, Jiaying et Gordon meurent. Et ça c’est nul.
Et en plus il a enlevé Jemma et Deke se trouve embarqué malgré lui dans l’aventure, on n’est pas sortis de l’auberge ! Comme je désespère un peu avec Fitz, j’espère bien un retour de Ward à la vitesse où vont les choses.

VCS 2020

Wynonna Earp, épisode 401, On the Road Again

medium-clean (3)

Vous ne rêvez pas, on a enfin droit au retour de Wynonna Earp qui aura vécu une histoire bien tortueuse avant de revenir sur nos écrans.
Autant dire que le résumé fait du bien mais en réalité j’avais un assez bon souvenir des dernières péripéties, même si je ne me souvenais plus si le BDD avait fait exploser la ville ou pas.
Bref, Waverly et Doc sont passés dans un espèce d’au delà dans lequel où ils sont coincés, Jeremy a … disparu (sérieux, il est où mon petit bouchon ?) et Wynonna et Nicole cherchent une nouvelle entrée pour les rejoindre. Pas de bol, elles tombent sur un repaire de scientifiques zombis et c’est vraiment cool vu la dynamique qu’elles ont entre elles.
En plus on a même droit à un Neddle au sommet de sa forme avec l’utilisation de serviettes hygiéniques et la présence de Mercedes est plutôt cool (même si j’aurai préféré Jeremy).

VCS 2020

Dispatches from Elsewhere, épisode 101, Peter

medium-clean

Ça faisait un petit moment que je voulais commencer cette série de chez AMC au synopsis totalement flou nous parlant d’une énigme à tiroirs cachée dans la vie quotidienne, et qui est adaptée d’un … documentaire.
Ce premier épisode s’attache à suivre Peter, un personnage qui me ressemble beaucoup, complètement insignifiant et qui passe sa vie entre son boulot et son appartement jusqu’au jour où il téléphone au numéro d’une petite annonce, ce qui va l’entraîner jusque dans la société Jejune, dirigée par un homme mystérieux interprété par Richard E. Grant qui est génial, puis il va être contacté par un organisme un peu mystérieux qui se présente comme opposé à cette société et qui va l’envoyer danser sous la pluie jusqu’à retrouver un groupe formé à l’aide de raquettes de ping-pong peintes en nuances de bleus.
C’est très flou comme explications mais j’ai adoré, il y a un bon mystère, les personnages ont l’air d’être juste ce qu’il faut, c’est émouvant de précisions et de justesse, l’image est sublime, les acteurs sont impeccables et j’ai très hâte de découvrir ce qui nous attend avec Denise.

VCS 2020

Doom Patrol, épisode 202, Tyme Patrol, et épisode 203, Pain Patrol

J’ai encore eu un peu de mal à raccrocher les morceaux parce que je crois que je n’ai tout simplement pas compris quel était le sujet de cette saison.
J’ai un peu l’impression qu’il s’agit de faire en sorte que le Chef ne vieillisse pas d’un coup en se prenant ses 130 ns dans la figure depuis qu’il a donné son collier magique, mais après un épisode où une partie de l’équipe est expédié dans les années 80 à la recherche d’un casque, l’épisode suivant part sur tout autre chose puisque Larry est enlevé par Jack l’Éventreur et cette fois c’est Rita et le Chef qui partent à sa rescousse.

2739-2452

Comme dans la première saison, les personnages ont encore tous leur propre problème à régler.
Jane est en conflit avec ses autres personnalités, Cliff vient d’avouer à sa fille qu’il est son père, Larry ne sait pas trop s’il doit reprendre contact avec son fils et Victor est parti draguer en dehors du manoir.
Du coup, on a des intrigues un peu éclatées, mais comme tout se passe dans un univers ultra fun qui maltraite bien ses personnages comme il faut, ça réussit à rester très réussi et bien touchant comme il faut.

VCS 2020

Bonne semaine à tous, et à Lundi prochain 🙂 .

9 réflexions sur “Vus cette semaine – 29

  1. Et bin didonc tu en as vu cette semaine….
    Pour Alienist, je me suis rappelee pourquoi je n’adherais pas trop a cette serie, Lazlo en fait beaucoup trop…au moins le journaliste est moins naif…il y a du bon de ce cote-ci….;) et pour Perry Manson, ca y est on a l’avocat et la mise en place de son cabinet….;)

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as bien carburé la semaine dernière ! Je me suis doutée à un moment que Libby n’était pas nette dans The Alienist, mais avant je misais sur la matrone comme coupable. Et moi j’adooore Lara Pulver depuis Sherlock.

    J’adore tous les épisode d’Agents of Shield de cette saison et j’ai particulièrement aimé celui sur les années 80 et toutes les références, en particulier celle sur Short Circuit car j’ai nommé mon aspirateur Roomba Johnny 5 comme le robot du film 🙂 Et Deke est vraiment un excellent personnage. J’aime la façon dont il s’est occupé du jeune Mack ❤ Je flippe de plus en plus pour Fitz et j'espère aussi revoir Ward d'ici la fin.

    Excellent retour pour Wynonna, c'était jouissif de retrouver la série.

    Quant à Dispatches from Elsewhere, j'ai tenté lors de sa diffusion mais je me suis emmerdée comme pas possible et n'ai pas terminé le premier épisode. Comme c'était diffusé au même moment que Devs à laquelle j'ai bien plus accroché, je n'ai pas persisté. Du coup, ça m'embête que tu aimes 🙂 car tu as toujours des goûts sûrs et je me dis que je suis sans doute passée à côté.

    Bonne semaine !

    Aimé par 1 personne

    • J’ai rattrapé pas mal de retard, je suis assez contente de moi 🙂

      Cet épisode de Agents of SHIELD dont tu parles je l’ai adoré, c’était hyper chou de voir Deke s’occuper de Mack comme ça ❤ . Et toutes ces références c'était énorme !

      J'ai adoré Dispatches from Elsewhere, dans le style de la série un peu perchée qu'on sait pas trop ce qu'elle va raconter mais que je trouve ça chouette.
      Je te dirai après le deuxième épisode si j'en pense toujours du bien 😀

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s