Bilan Séries – Juin 2020

coollogo_com-14276547
Coucou à tous !

Nous voilà déjà fin Juin, un mois qui m’a vu terminer encore pas mal de séries même si une bonne semaine de vacances m’a un peu retardée dans mes visionnages.
Il n’empêche, voilà encore 7 saisons de finies, je suis bien contente de moi.

En avant !

What we do in the Shadows – Saison 2

EYplffXXkAArfsb

Petit OVNI découvert l’an dernier, je me suis encore bien amusée avec la deuxième saison de cette série. En plus, les scénaristes ont fait pas mal d’épisodes pour développer un peu plus individuellement les personnages, celui sur Colin dans son travail étant particulièrement énorme.
Après on ne peut pas vraiment dire qu’il y ait des développements de folie, l’essentiel de l’humour étant basé sur cette colocation assez saugrenue.
Comme pour l’année dernière, ce qui me gène le plus c’est la position de Guillermo qui sert de serpillière à tous les autres. J’ai donc été plutôt contente de voir qu’il ne s’agit pas d’une situation réservée à ce groupe et j’ai bien aimé le voir développer des activités de son côté.
Et puis avec le final … sanglant, plus personne ne va pouvoir fermer les yeux sur sa vocation première et ça me fait beaucoup rire.
J’aurai en tout cas, dans l’ensemble, passé un très bon moment avec cette série et je suis contente de savoir qu’elle revient l’année prochaine.

Carter – Saison 1

2193

Après une déconvenue médiatique, l’interprète principal d’une célèbre série policière est contraint de se retirer de la vie publique. De retour dans la ville de son enfance, il décide de s’engager pour de bon dans les forces de l’ordre en faisant équipe avec son amie de toujours, Sam Shaw.

Je trainouille assez souvent sur la chaîne 13ème Rue et c’est comme ça que je suis tombée sur cette série qui ne révolutionnera pas l’industrie télévisuelle.
Dans la plus pure tradition du consultant qui rejoint la police, on a cette fois droit à un acteur de série policière. Le petit truc un petit peu original c’est qu’il est embauché dans sa ville natale et qu’il y retrouve donc ses copains, Dave et Sam.
Il a bien super une petite backstory puisque sa maman a disparu quand il était enfant, probablement tuée par un serial killer, mais c’est quelque chose qui ne sera presque pas développé jusqu’au final.
Les enquêtes ne sont pas fabuleuses et les acteurs ne sont pas les meilleurs au monde, la série tient surtout sur son mélange entre le policier et l’humour qui fonctionne bien.
Je l’ai surtout regardée parce que c’était diffusé le lundi soir et qu’elle est pratique pour faire une autre activité en même temps.
Je n’aurai pas crié au scandale si elle avait été annulée, d’autant plus que le mystère de la maman était résolu, mais elle a été renouvelée pour une deuxième saison.

Grantchester – Saison 1

unnamed

En 1953, un jeune vicaire fait équipe avec un inspecteur de police pour résoudre des crimes dans la ville de Grantchester, située dans le comté de Cambridgeshire en Angleterre. Petit à petit, les deux hommes se lient d’amitié, tout en s’apportant mutuellement dans le travail.

J’ai énormément entendu parler de Grantchester par les blopines mais je ne m’étais jamais lancée dans cette petite série d’ITV, essentiellement par la flemme de chercher les épisodes. J’ai donc là aussi profité d’une diffusion à la télévision pour découvrir Sidney Chambers, un vicaire qui habite la petite ville de Grantchester dans laquelle pas mal d’événements fâcheux se déroulent.
Le niveau des enquêtes est loin d’être mauvais mais c’est quand même surtout pour les personnages et l’atmosphère que la série est intéressante.
En plantant son action dans les années 50, elle permet de traiter des conséquences de la Deuxième guerre mondiale, mais aussi de pas mal de sujets de société puisque l’assistant de Sidney est Leonard, un bonhomme adorable qu’il faut protéger à tout prix, et qu’on nous parle de manière détournée de la place des femmes et ce que l’on attend d’elles.
Sidney est aussi bien copain avec Geordie, le policier du coin, et il vit différentes péripéties amoureuses qui émaillent joyeusement son quotidien.
On n’est peut-être pas dans une série policière hyper originale, mais c’est tout à fait divertissant, parfois plus profond que ça en a l’air et les personnages sont vraiment attachants.

Nancy Drew – Saison 1

0593339

Durant l’été de ses dix-huit ans, alors qu’elle s’apprête à partir pour l’université, Nancy Drew se voit obligée de rester plus longtemps que prévu dans sa ville natale suite à la mort de sa mère. Elle se retrouve alors malgré elle embarquée dans une enquête de meurtre et va peu à peu découvrir des secrets profondément enfouis…

Nancy Drew est surement plus connue en France sous le nom d’Alice Roy, une série de livres policiers jeunesse écrite par Caroline Quine et dont j’ai à peu près tous les tomes dans ma bibliothèque.
Je me demandais bien comment tout cela allait être adapté et bien c’est fort simple, ça n’a rien à voir.
C’est tout juste si les noms de personnages sont conservés, parce que pour le reste, on tend bien plus vers une série à la Riverdale, avec un meurtre, du mystère, des couples dans tous les sens et un restaurant qui tourne par miracle tellement personne ne travaille jamais.
Les personnages ont tous de douloureux secrets qu’ils cachent et qu’ils ne veulent pas voir découvrir et j’ai dans l’ensemble peu eu d’attachements pour eux. Je pense que je vieillis tout simplement et que j’ai de plus en plus de mal à accrocher à des personnages adolescents ou ici tout juste adultes.
J’ai aimé tout de même qu’il y est un vrai parti pris pour du fantastique. Si au départ on est dans le doute, il devient vite clair qu’il y a du surnaturel là dessous.
Malgré quelques longueurs, il est aussi agréable que les deux intrigues principales soient toutes les deux résolues et ce malgré le fait que les derniers épisodes de la saison n’ait pas été diffusés pour cause de pandémie mondiale.
La série est renouvelée mais je préfère m’arrêter là, j’aurai réussi à grappiller quelques bons moments en la regardant et je n’ai pas envie que ce soit gâché dans les saison suivantes.

Zone Blanche – Saison 2

1657

Avec son final de saison 1 assez palpitant, j’ai enchaîné avec la deuxième, histoire de savoir ce qu’il allait advenir des personnages.
La série reprend quelques mois plus tard et, dans le fond, pas grand chose n’a changé même si le versant mythologique est un peu plus assumé, notamment en explorant le passé de la ville et la créature Cernunnos.
Les enquêtes ne prennent plus autant de place même si je les trouve toujours très bonnes, mais Laurène est tellement obnubilée par son enlèvement et tout ce qui en a découlé qu’il est parfois difficile de compatir à ce qui lui arrive.
Tout continue à se mélanger, les enfants d’Arduinna, l’enquête du procureur qui devient un personnage vraiment hyper attachant, la carrière et il devient compliqué de comprendre ce que cherchent réellement certains personnages, notamment le maire pour lequel je n’ai juste pas compris ce qu’il voulait faire.
Avec son ambiance très brumeuse et sa tonalité bien dépressive, la série nous entraîne sur la trace de l’homme des bois, qui est bien la seule intrigue pour laquelle on a une conclusion.
Parce qu’on nous laisse toujours autant dans le flou sur ce qui est arrivé à Laurène quand elle était adolescente, que l’enquête de Siriani n’a pas avancé d’un centimètre, que la décharge est toujours là et que tout se termine dans une explosion.
J’aimerais bien que la série soit renouvelée histoire d’en avoir une conclusion, parce que je trouverais très dommage d’avoir été impliquée là dedans sans en avoir tous les résultats.

Voilà pour ce mois de Juin encore une fois très productif lors duquel j’ai également regardé la mini série The Stranger dont je vous ai parlé par ici et la saison 4 de Ripper Street pour laquelle mon avis est disponible ici.
On se retrouve début Août pour un bilan de mes séries visionnées en Juillet, bon mois à tous 🙂 .

4 réflexions sur “Bilan Séries – Juin 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s