Vus cette semaine – 24

Coucou à tous !

Comme tous les Lundis, voila mon petit bilan rapide sur mes visionnages hebdomadaires, une semaine où j’ai réussi à me tenir bien à jour des rares séries que je suis toujours et où j’ai même pu faire quelques rattrapages.

Attention, ça spoile 😉 .

VCS 2020

Snowpiercer, épisode 104, Without Their Maker

J’ai été assez surprise de voir que la partie enquête policière se termine déjà avec cet épisode. C’est dommage parce que c’est quelque chose qui me plaisait beaucoup alors que la lutte des wagons me semble toujours un peu artificielle.
On pourra toujours dire que l’implication de LJ dans les meurtres étaient assez évidentes, il n’empêche que j’ai trouvé que l’ensemble était assez bien foutu et bien argumenté. Cette fille aura passé la majeure partie de sa vie protégée dans un wagon de première classe sans aucun contact de son age, je suppose qu’il est assez logique qu’elle ait fini par mal tourner, quitte à ce que son garde du corps y passe complètement, lui.

Je ne m’attendais par contre pas trop à la fin. Le fait que Melanie congèle Layton m’a un peu surprise alors que c’était là aussi évident. Je ne sais pas trop comment la série va tourner maintenant sa deuxième partie de saison avec un personnage principal qui est censé être absent.

VCS 2020

Carter, épisodes 107, Kiki-Loki, et épisode 108, Voiceover

J’ai adoré le premier épisode qui était très fun malgré la mort d’une mascotte bien aimée puisque Vijay, Dot et Dave, en grand fan du personnage, menaient une enquête parallèle à celle de la police.
C’était drôle, avec un Carter un peu dépassé par ses propres amis alors que lui-même n’est pas un véritable policier.
En ce qui concerne la suite, j’ai été bien moins séduite. C’était une enquête bien plus ronronnante, avec un twist qu’on a tous déjà pu voir dans de nombreuses enquêtes policières, et ma compréhension des motivations du tueur n’a pas été aidée par le fait que je me suis endormie au beau milieu de l’épisode.

VCS 2020

Grantchester, épisode 103

En à peine quelques épisodes, je suis déjà sous le charme de cette série et je comprends tout le bien que j’ai pu en entendre jusque là.
On se plonge gentiment dans les habitudes de cette petite ville. Il y a le traumatisme de la guerre mais on joue encore plus sur le quotidien avec un robinet qui fuit, Leonard qui s’installe tranquillement ou presque, Hildegarde l’Allemande qui refait surface et tout le monde picole alors que c’est la folie du mariage.
Et assez incidemment, on réussit à nous parler de problèmes plutôt actuels sous couvert d’une promenade à la campagne, le tout en compagnie de Mark Bonnar que je trouve bien trop rare sur nos écrans.

Grantchester, épisode 104

J’ai pris une sacrée claque avec cet épisode. Parce que jusque là on avait bien droit à des meurtres mais dans l’ensemble, ça touchait d’assez loin aux personnages principaux.
Alors que là, même si le mort semble assez loin des préoccupations, il finit par revenir en pleine figure de certains.
Et c’est comme ça qu’on se rend bien compte que les petites phrases distillées depuis le début de la saison à l’encontre de Leonard pouvaient être vraiment blessantes. Et malgré les difficultés qu’il traverse, Geordie était particulièrement odieux.
Un homme est mort, d’autres ont vu leur vie brisée et on s’implique vraiment dans ce qu’il se passe, peut-être pour la première fois de la saison, et personnellement bien plus que quand il s’agit des préoccupations matrimoniales de Sidney et c’est là que le contexte de la série prend tout son intérêt.
C’est un épisode qui aura des conséquences sur le futur, et je ne suis pas certaine de beaucoup les apprécier.

VCS 2020

Adieu, mes quinze ans… , épisodes 2 – 3 – 4 – 5 -6

VCS 2020

Penny Dreadful : City of Angels, épisode 107, Maria and the Beast

C’était encore un épisode bien trop long pour ce qu’il avait à raconter, heureusement que le dernier quart d’heure était là pour relever le niveau avec un très joli passage entre Tiago et Lewis dans la voiture sur la nécessité de dire non. C’est bien que Lewis dise à Tiago que son mensonge pour sauver son frère demande une aide en retour et ça permet de lier un peu toutes les intrigues entre elles avec ce repas où les Nazis, l’église radiophonique et la municipalité sont tous réunis.

ob_fa20d9_capture-d-e-cran-2020-06-09-a-16

On a aussi droit à passer un peu de temps avec Maria qui a bien du mal à maintenir sa famille autour d’elle et si je ne comprends toujours pas à quoi sert Santa Muerte dans cette histoire, Maria montre bien son côté coyote en s’apposant à sa sœur et en la bannissant de sa maison. Le retour de bâton risque d’être terrible mais ça sauve un peu l’épisode.

VCS 2020

Ripper Street, épisode 403, A White World Made Red

Je continue tranquillement mon petit rattrapage de Ripper Street avec un épisode un peu plus tranquille que les précédents, qui lorgne tranquillement du côté de Dracula avant, en fait, de faire progresser la science à grand pas à base de compatibilité sanguine et de transfusion.
Si l’enquête n’était pas des plus folichonnes, elle a permis au moins au sergent Thatcher de se mettre un peu en avant et c’était plutôt cool de voir Jackson un peu remis au centre des affaires.

3448

Reste la partie autour Susan que je trouve vraiment pas intéressante et le fait que Mathilda papote beaucoup trop avec la journaliste n’est pas vraiment rassurant pour la suite des évènements.

Ripper Street, épisode 404, Men of Iron, Men of Smoke

Le twist de l’enquête était un peu visible à l’avance mais à part ça il s’agissait d’un super épisode qui faisait revenir un petit bonhomme que Drake avait fait échapper il y a quelques années en l’envoyant dans l’armée plutôt qu’en prison.

710

Et c’était vraiment chouette de voir les trois zigotos mener pour une fois l’enquête tous ensemble avec Jackson qui s’éclate à décrypter des taches de sang. Evidemment ça ce pouvait pas durer puisque Reid pensait comme à son habitude avoir toujours raison et je suis presque contente que sa relation aille au clash avec Bennet parce que tout est beaucoup trop déséquilibré entre eux.
C’était bien aussi de revenir sur les traumatismes de la guerre, l’alcool et parler un petit peu de football était fort sympathique.
J’ai toujours autant de problèmes avec Susan qui m’exaspère au plus haut point mais je commence à peu près à voir que l’intrigue autour du rabbin, et donc la présence de la journaliste, pourrait être intéressante.

Ripper Street, épisode 405, No Wolves in Whitechapel, et épisode 406, Edmund Reid Did This

Je regroupe ces deux épisodes puisqu’on retourne au fil rouge de la saison.
Le Golem a frappé, il ne s’agissait donc pas du bonhomme pendu en début de saison, Drake s’était trompé et Reid le lui fait bien comprendre tout en faisant semblant de ne l’accuser de rien.
J’ai mis du temps à comprendre que le tueur était donc Nathaniel, en revanche, j’avais capté le choupi Dove à des kilomètres même si je ne comprenais pas trop son rôle dans l’intrigue.
Mais au delà des coupables, c’est deux épisodes sont surtout l’occasion pour nos trois héros de se disputer dans tous les sens. Aucun ne fait plus confiance à l’autre. Reid marche sur les pieds de Bennet, Jackson complote dans son coin pour préparer son départ avec femme et enfant et le braquage du coffre fort est une véritable catastrophe.

Il faudra finalement que ce soit les méchants qui passent à l’attaque pour resserrer les liens entre tous les personnages, mais sans doute pas sans casse puisque Rose, qui n’a pas apprécié que personne ne la croit, a trahi à peu près tout le monde, Susan a été infecte jusqu’au bout, et Drake est dans un état lamentable s’il n’est pas tout simplement mort.

A suivre dans la saison prochaine, car absolument rien n’est réglé !

VCS 2020

Agents of SHIELD, épisode 703, Alien Commies from the Future!

medium-clean (7)

Petit bond en avant pour notre équipe qui atterrit cette fois dans les années 50 au beau milieu du désert du Nouveau Mexique, dans la zone 51. Une base cachée du SHIELD en fait et on peut donc souffler un peu, il n’a toujours pas disparu pour l’instant, même si les Chronicoms comptent bien remédier à cela.
La mission d’infiltration est bien compliquée par le fait que Daniel Sousa (gniiiiii, toujours aussi beau gosse ❤ ) traîne lui aussi dans le coin mais dans l’ensemble, tout se règle plutôt bien. A part que Coulson est tout éteint et que ça risque de poser des problèmes pour la suite.
On garde donc un peu le même schéma, j’ai été un peu surprise de ne pas voir réapparaître Enoch mais j’ai trouvé cet épisode très bon avec énormément d’humour bien placé même si je peux entendre Shipou râler d’ici que c’était l’occasion rêvée de conclure correctement Agent Carter et que ça n’a pas été fait.

VCS 2020

What we do in the Shadows, épisode 210, Nouveau Théâtre Des Vampires

medium-clean (8)

Fin de saison pour What we do in the shadows qui se termine en apothéose avec cet abandon du manoir par Guillermo qui est retournée chez sa maman alors que les vampires sont perdus sans lui, ne sachant pas où se trouve la laverie.
Heureusement, une distraction arrive avec une pièce de théâtre et c’était hilarant de revoir toutes les morts semées autour du petit groupe depuis deux saisons, pour l’essentiel à cause de Guillermo qui fait d’ailleurs une entrée fracassante pour venir les sauver.

VCS 2020

Mr. Robot, épisode 403, 403 Forbidden, et épisode 404, 404 Not Found

Allez, il est temps que j’avance un peu pour terminer cette série !
Ce qui est pas mal c’est que j’arrive à ne pas être complètement paumée dans l’intrigue vu que de toutes manières ça a l’air assez confus pour à peu près tout le monde sauf Whiterose bien sûr. C’était d’ailleurs très intéressant d’en apprendre plus sur son passé et si on part bien sur du voyage temporel ça pourrait être pas mal du tout.

medium-clean

Mais ce que j’ai surtout beaucoup apprécié, c’est la nouvelle relation qu’Elliot entame avec Olivia. Ça avait commencé comme une simple occasion de se rapprocher de la banque mais c’est finalement une superbe opportunité pour Elliot de s’ouvrir, de se libérer presque. Je ne sais pas trop s’il va y avoir une suite ou si ces deux là ne se recroiseront plus mais dans tous les cas, ça a fait du bien qu’il y avait la possibilité d’avoir un peu d’espoir alors que la relation qu’il a avec sa sœur continue à devenir de plus en plus difficile.
Darlène aussi fait une rencontre bizarre, un Père Noël ivre dont on ne comprend pas trop le rôle mais qui lui fait comprendre qu’elle a le droit de vivre sa propre vie.
Et comme Elliot est maintenant coincé en plein forêt avec un suicidé et Tyrell qui s’est pris une balle dans le ventre, on va voir comment tout ça va finir par se terminer. Le tout avec une réalisation absolument remarquable, la photographie était splendide.

medium-clean (1)

Mr. Robot, épisode 405, 405 Method Not Allowed

It’s cool, dude. We don’t have to talk.

On oublie un petit peu le développement des personnages des épisodes précédents et c’est très dommage, mais en échange on se concentre sur Elliot et Darlène qui sont obligés de pénétrer dans une entreprise pour aller chercher des infos directement dans les serveurs.
Ce genre d’épisode marche toujours bien sur moi, d’autant plus qu’il y a pas mal de suspense, de retournements de situation et d’imprévus met que la capture de l’un ou l’autre par la police n’aurait pas forcément été surprenant.
Autant dire que les aventures périphériques de Dominique et Phillip Price passent un peu inaperçues à côté de tout ça.
Un épisode sans aucun dialogue pendant 45 minutes, c’était brillant d’un point de vue technique.

It’s time we talk.

VCS 2020

Bonne semaine à tous, et à Lundi prochain 🙂 .

8 réflexions sur “Vus cette semaine – 24

  1. Ouah Mr Robot et Ripper Street….que de chouettes souvenirs touffus…les 2 je trouve…lol…cela part dans tous les sens…;)
    En tout cas enfin une petite bataille entre le mal et le bien du Penny….enfin….
    J’ai commence la nouvelle serie avec eva Green; luminaries….pas pire pas pire….
    Tiens je vais faire une critique de Grantchester demain mais le livre…;)
    En tout cas tu as eu une bien bonne semaine….;)

    J'aime

    • J’ai commencé Luminaries aussi, j’ai bien aimé le pilote mais j’ai pas cherché les épisodes suivants, je m’y remettrai quand la BBC diffusera.
      Grantchester c’est vraiment chouette, je suis contente de l’avoir découverte !

      Bonne semaine 🙂

      J'aime

      • J’adore le livre….oui (bon pour en savoir plus demain sur mon blog…lol)….
        Et j’ai 2 episodes lala de Luminaries…;)….j’ai commence une serie sud-africaine aussi Trackers….cela a bien plus a mon homme en plus (on a enfin une serie en commun..lol)

        J'aime

        • C’est cool, je lirai ton blog demain mais ça donne envie de lire le livre déjà ^^

          Trackers va arriver sur OCS, je le regarderai peut-être si j’ai le temps.

          J'aime

        • Pour Trackers, en 2 episodes..l’intrigue est bien mise en place…et trop drole la facon d’enqueter en afrique du sud….sympa de decouvrir un autre pays en plus…;)

          J'aime

  2. Je n’arrive pas à comprendre comment Maria n’a pas reconnu la méchante dans Elsa. Et moi aussi je trouve ça parfois long.

    J’espérais voir Peggy Carter aussi mais Daniel Sousa, c’est très très bien aussi 🙂

    Et j’avais beaucoup aimé l’épisode silencieux de Mr Robot.

    Bon week-end !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s