Vus cette semaine – 19

Coucou à tous !

Comme tous les Lundis, voila mon petit bilan rapide sur mes visionnages hebdomadaires. 
WordPress ayant décidé encore une fois qu’il fallait mettre à jour l’éditeur, j’ai tenté de faire au mieux avec des blocs de partout qui ne sont absolument pas pratique quand tout ce qu’on veut c’est écrire un peu de texte. J’espère que la mise en page ne sera pas trop affreuse.

Attention, ça spoile 😉 .

VCS 2020

RUN, épisode 106, Tell

Vu que Ruby et Billy passent leur temps à se disputer pour savoir s’ils doivent aller se dénoncer à la police pour la mort de Fiona, la principale attraction de cet épisode c’est la taxidermiste Laurel qui est complètement à côté de la plaque mais qui forme un très joli duo avec la petite policière qui mène l’enquête.
Je ne sais pas trop si on les reverra par la suite de la série mais c’était au moins un petit peu amusant même si tout cet humour absurde ne m’emballe absolument pas.

VCS 2020

 

Carter, épisodes 101, Koji the Killer, et épisode 102, The Astronaut & The Lion

Mes lundis soirs étant désormais libres suite à la fin de Westworld, je suis partie dans tout autre chose avec la diffusion de Carter, une série policière qui a tout à voir avec Castle puisqu’on y trouve un acteur de série policière justement, qui fait un break et retourne dans sa ville natale où il se fait embaucher comme consultant.
Les enquêtes policières sont ultra classiques et je ne suis pas hyper fan de l’acteur principal  Jerry O’Connell mais j’aime beaucoup les personnages secondaires. On y retrouve Jackson de Murdoch et Jeremy de Wynonna Earp, il y a pas mal d’humour et un fil rouge sur la disparition de la mère du héros qui occupera sans doute toute la saison.
A voir ce que ça donne par la suite mais c’est très pratique à regarder pour avancer un puzzle en même temps.

VCS 2020

 

Penny Dreadful : City of Angels, épisode 104, Josephina and the Holy Spirit

medium-clean (2)

C’est toujours un peu trop long mais j’ai bien mieux aimé cet épisode malgré tout le sang dégoulinant auquel on a eu droit.
L’enquête policière n’avance pas énormément mais les relations entre les personnages bougent bien.
J’aime toujours bien le petit couple entre Tiago et Molly et les scènes à l’église avec Josephina marchaient vraiment bien. En gros, j’aime tout ce qui se passe du côté des Mexicains et j’ai pas mal d’affections pour le policier juif qui farfouille de son côté. Dommage qu’il tombe du coup du côté de l’intrigue nazie que je trouve assez naze, avec des accents allemands toujours insupportables.

VCS 2020

 

Herrens Veje, épisodes 205 – 206 – 207

 

VCS 2020

 

What we do in the shadows, épisode 205, Colin’s Promotion, et épisode 206, On the Run

medium-clean-3

Deux épisodes centrés chacun sur deux personnages différents et qui m’ont beaucoup fait rire chacun à leur façon. Celui sur Colin lui offrait une promotion dans son entreprise et il devenait bien trop puissant tandis que celui sur Laszlo l’envoyait se réfugier dans un autre état pour échapper à un créancier.
C’était complètement hilarant, son ennemi étant en prime un Mark Hamill totalement investi et c’était fort agréable de voir le personnage en dehors de son cadre habituel même si on finit par y revenir.

What we do in the shadows, épisode 207, The Return

Oups j’ai déjà rattrapé mon retard sur la diffusion.
Et ça tombe bien puisqu’à part pour l’intrigue de Colin qui est détachée des autres, on assiste surtout au retour d’un vieil ennemi apparu en première saison et à celui du chapeau hanté qui apporte bien des ennuis.
Nadjar semble s’être aperçu que Guillermo cachait quelques talents secrets, ça promet pour la fin de la saison qui approche à grands pas.

VCS 2020

Devs, épisodes 107 et 108

Difficile de conclure cette série qui aura réussi à traiter d’un sujet compliqué, que ce soit du point de vue individuel avec ce déterminisme pessimiste, que du point de vue de la physique avec des notions très bien expliquées même si pas vraiment abordables.
Lily finit par briser la simulation en prenant un vrai choix mais pour cela elle aura tout perdu auparavant.
Il y a plein d’implications à tirer de cette série, l’abandon de la barrière entre réalité et simulation, le franchissement entre la science-fiction et la religion.
Reste que tout ça reste très froid, avec des personnages qui ne vivent que pour leur mission et qu’il est difficile de s’attacher à eux à l’exception de Jamie qui semble le plus humain d’entre eux.

VCS 2020

Vagrant Queen, épisode 104, In a Sticky Spot, et épisode 105, Temple of Doom

Mes derniers épisodes vus dataient déjà d’il y a quelques temps du coup j’ai eu un peu de mal à me rappeler d’où en était l’intrigue mais j’ai rapidement recoller les morceaux.
Le premier épisode consiste donc dans le passage du vaisseau vers la planète où la mère de Elida est censée se trouver et le deuxième épisode doit traiter du sauvetage de celle-ci.

Evidemment, pas grand chose ne se passe comme prévu et l’hécatombe des personnages secondaires autour du trio principal est assez étourdissante. Je ne pensais pas qu’on allait avoir droit à l’élimination d’autant de monde en aussi peu de temps, d’autant plus dans une série qui , à côté de ça, reste fun et légère.
Je suis assez décontenancée par ce mélange qui rajoute en plus des insinuations LGBT ultra choupi.
Et donc, rien ne marche puisque maman est en fait morte depuis longtemps et qu’il ne s’agissait que d’un stratagème des loyalistes monarchistes pour que Elida récupère un caillou surpuissant.
Pas de bol, c’est Lazaro qui met la main dessus et ce personnage est beaucoup trop drôle pour que je réussisse à le détester.

VCS 2020

The Luminaries, épisode 101, Fingerprint

Comme j’arrive peu à peu à rattraper mon retard à côté, j’ai débuté cette nouvelle série en en sachant à peu près rien.
Et on ne peut pas dire que ce soit beaucoup plus clair avec ce premier épisode qui mêle une double temporalité.

Dans la première, on suit l’arrivée en Nouvelle Zélande de Miss Wetherell, sa rencontre avec Emery Staines et madame Wells qui l’accueille chez elle.
Et dans la deuxième qui se passe quelques mois plus tard, Anna Wetherell est devenue une prostituée qui a assisté à la mort d’un homme.

On ne comprend pas forcément tous les tenants et les aboutissants mais j’ai beaucoup aimé cet épisode, Eva Green confirme que je l’aime de plus en plus alors que ce n’était pas gagné par avance et j’ai beaucoup apprécié tout cet univers de chercheurs d’or, de pionniers et de mélange de différentes cultures.
Les acteurs sont très bons et je suis curieuse de voir comment toute cette histoire va se goupiller pour en arriver à sa conclusion.

VCS 2020

Nancy Drew, épisode 113, The Whisper Box

Mon dernier épisode vu datait d’il y a maintenant un bon moment et en plus, il s’agissait d’une intrigue à suivre dont j’avais un peu oublié les détails même si je me souvenais bien de la maison hantée. 
Nancy est donc dans un monde parallèle et elle le devine très vite ce qui est plutôt bien. Pour la suite c’est une espèce de jeu de piste comme la série sait très bien le faire, tout ça pour qu’on en arrive à ce qu’elle revienne dans le bon monde et qu’elle fasse le lien avec une société historique dont on n’avait pas du tout entendu parler jusque là et découvre donc que Tiffany savait des choses sur le meurtre de Lucy. 
Un peu compliqué pour en arriver là mais dans l’ensemble c’était plutôt sympathique, je n’ai même pas soupiré au retour de sentiments entre Nancy et Ned et les acteurs se sont un peu amusés avec leurs personnages.

Nancy Drew, épisode 114, The Sign of the Uninvited Guest, et épisode 115, The Terror of Horseshoe Bay

nancy-drew-season-1-episode-15

Ce n’est pas tout à fait la fin de la saison mais on a pourtant déjà la solution au meurtre de Tiffany grâce à une reconstitution que j’ai trouvé plutôt bien foutu même si elle aurait quand même pu avoir lieu plus tôt.
Le meurtrier était donc Joshua le garagiste, mais il voulait en fait tuer Ryan parce qu’il pense qu’il a tué sa sœur Lucy. 
Sur ce point là, je pense qu’il a tord mais en tout cas la pauvre Tiffany est morte pour rien et en plus il avait une complice, Karen, dont les scénaristes ne savaient décidément pas quoi faire.

VCS 2020

Control Z, épisodes 101 – 102 – 103 – 104

VCS 2020

Bonne semaine à tous et à lundi prochain 🙂 . 

9 réflexions sur “Vus cette semaine – 19

  1. Oui je me suis vue devant Fargo des Coen pour Run…tout en delire decalee…mais c’est tout….il faut que je me rattrape avec Penny…
    tiens j’ai commence High Town….je pense que cela pourrait te plaire…bon le premier episode fut assez sympa…;)

    J'aime

  2. Bon, je suis un peu en retard pour venir commenter ce vus cette semaine ! Je suis bien d’accord concernant Penny Dreadful, moi aussi j’aime ce qu’il se passe du côté mexicain et avec le flic juif, moins les nazis et Rory Kinnear et son accent épouvantable.

    Pour ma part, j’ai beaucoup aimé Devs et son final, ce n’est pas de la froideur que j’ai ressentie mais plus de la mélancolie.

    Moi aussi je n’arrive pas à détester Lazaro.

    J'aime

    • Je vais tacher de rattraper mon retard dans Penny Dreadful, je vais peut être finir pas accrocher un peu plus parce que ça me désole de rester en dehors alors qu’il y a tant de potentiel.
      Bonne semaine à toi 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s