Ragnarök – Saison 1

Ragnarok-_-Official-Trailer-_-Netflix-1-56-screenshot-1280x720

Dans un village norvégien pollué et troublé par la fonte des glaciers, la fin des temps semble bien réelle. Mais un combat doit opposer une légende à un mal ancestral.

2130

Je n’étais pas partie pour faire un billet complet sur cette série et je comptais juste en faire un petit bilan rapide en fin de mois et puis en fait j’ai passé un excellent moment à la regarder et je me suis dit que ça valait peut-être le coup de vous en parler un peu plus longuement.

Ragnarök, c’est le retour dans leur village d’origine d’une mère de famille et de ses deux enfants, Magne et Laurits. Elle a trouvé un emploi à l’usine du coin et il ne reste qu’à remettre en état la petite maison pour que tout le monde se retrouve comme chez soi.
Mais Magne se sent changé depuis qu’ils sont à et la seule amie qu’il s’est fait au lycée meurt dans un accident de parapente au retour d’une excursion dans les montagnes.

ragna-isolde-1

Pendant ce temps, son frère s’amuse à semer la zizanie et la famille Jutul continue à régner sur les environs comme si l’endroit lui appartenait.

ragnarok (2)

On est dans une série calibrée Netflix avec un schéma qu’on a tendance à voir se développer dans à peu près toutes leurs productions.
En plus, le rôle des personnages est vite cerné, que ce soit celui de Magne qui manie bien trop bien le marteau ou les Jutul avec un nom de famille qui évoque de suite les Géants pour qui connait un peu la mythologie nordique.

Il y a un peu plus d’hésitation avec Laurits, mais la ressemblance physique qu’il entretient avec un certain Tom Hiddleston permet de faire un rapprochement assez logique.

ragnarok (4)

Pourtant, j’ai vraiment passé un très bon moment avec cette première saison malgré sa fin un peu brutale et un affrontement final légèrement décevant.
D’abord, la Norvège c’est joli. Les paysages sont splendides, la nature est mise en valeur et le thème de l’écologie résonne du coup particulièrement bon.

Sans en connaitre beaucoup, j’aime aussi la mythologie nordique et toutes les informations apportées étaient très intéressantes.

ragnarok2

Et puis les acteurs étaient vraiment bons. Le casting a allègrement pioché dans celui de Skam puisqu’on y retrouve David Stakston, Herman Tømmeraas et Theresa Frostad Eggesbø, avec en plus Gísli Örn Garðarsson qui était à peu près la seule chose à sauver de la défunte Beowulf : Return to the Shieldlands que personne n’a regardée.
Mais ma grosse découverte a été pour Jonas Strand Gravli qui interprète un excellent Laurits. C’est vraiment un personnage fascinant, qu’il est difficile d’aimer parce qu’il mène la vie dure à son frère mais qui est dans le même temps tellement drôle et sarcastique qu’on ne peut que l’apprécier.

Il n’y a que six épisodes pour cette première saison, on peut donc la voir comme une très grosse introduction avant de passer à quelque chose de plus épique mais je trouve tout de même que les choses ont bougé assez vite et les relations mises en place entre les personnages devraient permettre de ne pas trop traîner dans la suite prévue pour l’année prochaine.

4 réflexions sur “Ragnarök – Saison 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s