Le Secret de Chimneys

61HFn8G0ByL

Tout avait commencé de la façon la plus classique qui soit : un prince déchu cherchant à récupérer son trône sollicite l’appui – discret – des Britanniques.
En échange de quoi, les compagnies anglaises se verraient concéder l’exploitation des pétroles du petit État. Bref, une banale manœuvre politico-financière, élaborée dans le cadre somptueux d’une des plus anciennes demeures seigneuriales d’Angleterre : Chimneys. Pourtant, l’affaire se corse lorsqu’on se rend compte que des individus équivoques se sont glissés parmi le beau linge qui prépare sa révolution de palais.
Et les cadavres font affreusement désordre dans les salons de Chimneys…

Barre-de-séparation

Le Secret de Chimneys est un de ces romans un peu atypiques d’Agatha Christie, qui lorgne plus vers le récit d’aventures que vers le policier pur et dur.
Le seul personnage qu’on y retrouve pourtant fréquemment est le Superintendant Battle, monument de Scotland Yard, fidèle au poste et qui fait ici sa première apparition.
Mais il n’est pas le personnage principal, la place étant prise par Anthony Cade, aventurier revenu d’Afrique pour donner un coup de main à un ami et qui se retrouve vite au milieu d’un imbroglio à base de chantage avec des lettres d’amour, de manuscrit, de politique étrangère, de bijoux volés et d’assassinat dans un manoir.

On est dans un roman plein de rebondissements, avec des personnages secondaires nombreux et variés, à tel point qu’il est difficile de bien retenir le nom et la place de chacun.
Mais quelques uns arrivent à tirer agréablement leur épingle du jeu comme le pauvre Lord Catheram qui n’a rien demandé à personne et qui est adorablement attachant.

Tout est très anglais, avec une certain liberté donnée aux personnages féminins assez étonnante pour l’époque (la première parution remonte à 1925) mais qu’on retrouve assez souvent chez Agatha Christie. On sent par contre bien l’époque à travers un interventionnisme anglais assez agaçant et un mépris patent pour la démocratie.

En revanche, si on ferme un peu les yeux sur des coïncidences énormes (du genre un Herzoslovaque qui va mourir au fond d’une jungle africaine), l’ensemble est drôle et enlevé et l’intrigue, ou plutôt les intrigues sont savoureuses et particulièrement bien menées.

Le Secret de Chimneys
Agatha Christie
Librairie des Champs-Elysées

9 réflexions sur “Le Secret de Chimneys

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s