Kill or be killed – Tome 1

couv72095635

Après une tentative de suicide ratée, Dylan est sauvé par un démon, qui lui propose un marché. Il doit assassiner au moins un salopard par mois afin de gagner le droit de survivre. Et bien entendu, comme tout tueur, il va devoir pratiquer son premier assassinat, ce qui s’avère plus difficile que prévu… De plus, il se débat pour cacher ce secret qui met lentement sa vie en miette, ainsi que celle de ses proches.

Barre-de-séparation

Comme si je n’avais pas assez de titres dans ma bibliothèque qui attendaient d’être lus, j’avais repéré celui-ci sur le blog de Shipou qui en disait le plus grand bien.
En plus, le pitch me plaisait beaucoup et j’étais curieuse de lire cette histoire d’étudiant qui se retrouve à devoir tuer une personne par mois pour ne pas mourir lui-même.

Si le début du comics nous montre une personne sûre d’elle, qui enchaîne sans problème apparent les meurtres, on repart rapidement en arrière pour savoir comment on en est arrivé là et on fait la connaissance de Dylan, toujours étudiant malgré son âge, qui vit en colocation avec un pote à lui qui sort avec sa meilleure amie dont il est clairement amoureux et qui se rend compte que sa vie est quand même plutôt ratée.
C’est au moment où il rate son suicide qu’il se rend compte qu’il n’a finalement plus envie de mourir et c’est aussi le moment où un démon lui apparaît pour lui dire que s’il ne tue pas quelqu’un, lui-même va mourir.

On vit donc avec lui ses hésitations, son incrédulité et je dois dire que, malgré tous ses défauts, c’est un personnage très crédible que j’ai beaucoup apprécié.
A ses côtés, sa meilleure amie Kira est aussi quelqu’un que j’ai bien aimée, bien que son comportement puisse paraître par moment détestable.

On est dans un univers sombre, avec un personnage déprimé et suicidaire qui traîne autour de lui des questionnements pertinents sur la justice et la méchanceté.
En contraste, la luminosité de Kira est presque agressive et les couleurs du comics le rendent particulièrement bien.
On peut aussi se poser la question de la réalité de ce que traverse Dylan, si la mission que lui donne le démon n’est finalement pas une excuse pour qu’il puisse enfin se sortir de son quotidien dans lequel il se trouve enfermé.
C’est un très bon premier tome, qui intrigue et qui interroge, et le fait que la série soit finie en quatre tomes donne envie de s’impliquer pour découvrir le fin mot de cette histoire.

Kill or be killed – Tome 1
Ed Brubaker / Sean Phillips / Elizabeth Breitweiser
Delcourt

2 réflexions sur “Kill or be killed – Tome 1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s