Bilan séries – Décembre 2018

challenge
Coucou à tous !
Tout d’abord, je vous souhaite une excellente année 2019. Et pour la commencer en beauté, voilà mon dernier bilan séries de l’année dernière, celui du mois de Décembre pour lequel j’ai vu bien plus de choses que ce à quoi je m’attendais.
En avant !

DU CÔTÉ DU CHALLENGE

 

  • Six Feet Under

Saison 4 – 7 épisodes

J’ai tranquillement terminé la saison 4 de Six Feet Under, je n’aurai pas fini la série mais je suis contente d’avoir quand même trouvé un moment pour la reprendre et l’avancer un peu.

  • Voltron : Legendary Defender

Saison 5 – 6 épisodes
Saison 6 – 7 épisodes

La sortie de 4 saisons de cette série cette année m’aura un peu larguée dans mon planning mais je suis contente d’avoir quand même si bien avancé, d’autant plus que ces deux saisons là sont magistrales.

 

ET EN DEHORS DU CHALLENGE

 

  • Les Rivières Pourpres – Saison 1

1969

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler du livre ou des deux films qui en ont été adapté. Cette fois, c’est une version série avec un flic bougon et son adjointe qui travaillent à l’Office Central contre les Crimes de Sang  et qui parcourent la France (et parfois même l’Allemagne) quand des meurtres bizarres ont lieu.
Il n’y a déjà pas beaucoup de lien entre les épisodes,  mais en prime on a eu droit à une diffusion dans le désordre qui casse un peu le peu d’évolution qui existe dans les personnages.

Au niveau des enquêtes, c’est plutôt pas mal du tout, mais ça ne restera pas transcendant, et en tout cas beaucoup moins ésotériques que ce à quoi je m’attendais. Camille n’est là que pour mettre en valeur Pierre Niemans, interprété par Olivier Marshall dont je ne comprends décidément pas le succès.
C’est tout de même bien meilleur que beaucoup de séries policières du genre et c’est loin d’être désagréable à regarder.

  • Herrens Veje – Saison 1

au nom du pere

Je n’ai démarré cette série que pour la présence de Lars Mikkelsen auquel je voue un culte à peu près incompréhensible, je trouve ce bonhomme diaboliquement magnétique.
Il faut dire qu’à part pour sa présence, le thème de la religion et de la famille est un peu rebattu et que je n’en voyais pas grand intérêt à part pour cocher le visionnage d’une série danoise sur ma carte du monde.

Johannes est donc pasteur, il est marié et il a deux enfants. L’aîné a décidé de suivre sa propre voie alors que le plus jeune est aumônier dans l’armée.
Lorsque le père rate l’élection pour devenir évêque de Copenhague, les certitudes familiales partent dans tous les sens.

On est dans de la chronique familiale, avec de que ça implique de longueurs, mais il y a aussi un message développé à travers le personnage de Christian, le fils aîné, qui m’a beaucoup plu. Lui, qui rejette la religion familiale, se découvre une nouvelle philosophie de vie, plus sereine, plus en accord avec lui même.
Il y a également par moments des petits inserts de fantastique qu’il est difficile de définir.
En cela, la série est parfois difficile à classer et je ne sais pas trop ce qu’on a voulu nous montrer.

L’interprétation est en tout cas très bonne, la série est renouvelée pour une deuxième saison et je suppose que votre appréciation tiendra à l’attachement que vous aurez ou non aux personnages.

  • Doctor Who – Saison 11

DW20S11201920X1080

Nouveau Docteur, nouveau TARDIS, nouveaux compagnons, nouveau showrunner et nouvelle direction musicale, cette onzième saison a vraiment balayé le passé mais pas forcément pour introduire un vent de nouveauté sur la série.
Au contraire, malgré donc l’arrivée d’un Docteur femme, ce qui n’aura échappé à personne, c’est plutôt à un retour aux sources auquel on a eu droit.

Des épisodes indépendants, pas de fil rouge et des personnages secondaires qui prennent parfois le dessus sur des compagnons qui ont du mal à s’imposer.
Je sais que la série a eu beaucoup de détracteurs en ce qu’elle ne proposait pas d’idées fortes, pour  ma part, j’ai beaucoup aimé suivre ces aventures individuelles sur lesquelles je ne reviendrai pas plus en détail puisque j’ai en ai fait des billets à part.

En revanche, j’attends bien plus de cet épisode du Nouvel an, à voir si je vais être déçue ou non.

  • Les Secrets – Mini série

1978

J’aime beaucoup Claire Keim et l’action prend place dans un coin d’Ardèche dans lequel j’ai vécu 3 ans, c’étaient les seuls arguments pour que je regarde cette série et c’est d’ailleurs tout ce que j’en retiendrai tant j’ai peiné à terminer cette intrigue de femme pensant que son mari mort l’a trompée et qui décide donc d’aller pourrir la vie de sa belle-famille pour en apprendre plus.

C’est long, c’est pénible, et je suis heureuse d’avoir eu quelque chose à faire à côté pendant que je la regardais parce que sinon j’aurai sans doute lâché l’affaire avant la fin.

  • Cloak & Dagger – Saison 1

gement

J’ai traîné cette première saison sur plusieurs mois avant de la terminer ce qui n’aide sûrement pas à mon appréciation globale.
On est dans de la série adolescente, un peu au même niveau que Runaways s’il fallait la comparer à autre chose, et le parallèle se fait d’autant mieux qu’il s’agit d’une saison où les deux héros se rencontrent et apprennent à découvrir leurs pouvoirs et les gérer.

Dans l’ensemble c’est assez agréable mais ça se traîne quand même beaucoup en milieu de saison. Ca ne révolutionne pas le genre mais les aventures de Tyrone et Tandy tiennent la route, bien aidées par des acteurs très solides qui réussissent à garder l’intérêt pour leurs personnages, et j’ai aimé le volet mythologique, qui aide la série à s’ancrer dans la Nouvelle Orléans au lieu de se passer dans une ville anonyme.

  • Titans – Saison 1

titans

Titans faisait partie de ces séries de la rentrée que j’attendais le plus, tout en craignant qu’on vire un peu trop vers quelque chose de déjà vu, avec de la romance adolescente et tout ce qu’on a l’habitude de voir dans ce genre de séries de super héros.
Ce n’est pas du tout le cas cette fois mais à la place on tombe dans autre chose d’assez redondant, la formation de l’équipe prend du temps.
Je dirai même qu’elle prend énormément de temps, puisque si Dick et Rachel se rencontrent très vite, il leur faut encore quelques épisodes avant de croiser la route de Kory puis de Gar, avant de se séparer et de se retrouver à de nombreuses reprises, chacun ayant tendance à aller vivre sa vie de son côté.

Malgré tout, j’ai adoré. J’ai aimé découvrir tous les personnages secondaires et toutes ces vies qui ont été bouleversées, faire la connaissance de super héros qui n’en sont pas, faire un bout de chemin dans leur quotidien, rencontrer des gens qui luttent.
Je suis très partagée entre le fait de vouloir continuer à découvrir de nouvelles backstories ou enfin avancer dans l’intrigue, mais je pense que de toutes manières la prochaine saison devrait enfin faire avancer les choses.

J’ai également terminé ce mois-ci la saison 2 de SKAM Italia, l’épisode de Noël de Chilling Adventures of Sabrina et The Witness for the Prosecution dont je vous ai parlé par ici.

On se retrouve en début de mois prochain pour un nouveau bilan, bon mois de Janvier à tous 🙂 .

9 réflexions sur “Bilan séries – Décembre 2018

  1. Beau bilan encore.
    Pour ma part, j’ai été agréablement surprise par Titans et Cloak and Dagger dont je n’attendais pas forcément grand-chose au début, mais c’était plus sombre que je le croyais et j’ai aimé la mythologie à chaque fois 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais beaucoup aimé Les rivières pourpres en roman et le premier film aussi mais la série ne m’attire pas vraiment. En revanche, la série avec Lars Mikkelsen m’intéresse. Et Titans était très bien. La fin du season finale m’a convenue même si elle était un peu précipitée

    J'aime

    • Si j’ai bien compris, il y avait au moins un autre épisode de prévu, mais avec la reconduction de la série il a été reporté à l’année prochaine.
      Je pense que la résolution de l’intrigue de Rachel devait avoir lieu à l’origine.

      J'aime

      • Oui il devait y avoir un double épisode sur Rachel, c’était d’ailleurs au planning de Seriebox fin décembre. Et j’ai lu que les scénaristes ont préféré finir sur cet image de Dick, pensant que ce serait plus percutant, et effectivement de reporter le reste à la saison prochaine.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s