Doctor Who 1101 – The Woman Who Fell to Earth

Doctor_Who_13_Logo

43354611_1796093837113102_2812662567619526656_n

Yasmin Khan, Ryan Sinclair, Graham O’Brien et sa femme Grace mènent des vies ordinaires à Sheffield, dans le Yorkshire, quand leur vie est chamboulée par de mystérieuses apparitions: des lumières et un objet étrange dans les bois, une créature tentaculaire dans un train, et cette femme littéralement tombée du ciel aux propos incohérents.

2fgjj0000dw1000

Changement de Docteur, de compagnons, de showrunner, de compositeur, tout change pour cette nouvelle saison de Doctor Who et ça permet d’offrir une nouvelle porte d’entrée pour d’éventuels nouveaux téléspectateurs qui souhaiteraient démarrer la série sans forcément voir les épisodes précédents (ce que je leur conseille toutefois).

2fgjm0000dw1000

La première chose qui saute aux yeux, c’est l’absence de générique. Ça fait vraiment très bizarre de ne pas entendre cette mélodie familière et de plonger directement dans l’action à travers les personnages de Grace, Yaz,  Ryan et Graham, qui vivent d’étranges phénomènes dans la ville de Sheffield.
Une attaque de train,  un champignon gelé qui disparaît dans la forêt et l’atterrissage assez brutal d’un Docteur en pleine régénération à travers le toit d’un wagon, les événements s’enchaînent et malgré le format de plus d’une heure, il n’y a pas un seul moment pour s’ennuyer dans un épisode finalement assez sombre où les morts ne manquent pas.

2fgjl0000dw1000

Pourtant, avec un épisode qui dure plus d’une heure, on a aussi le temps de faire la connaissance des nouveaux personnages et c’est agréable de poser un certain background aux futurs compagnons.
L’atmosphère est parfois un peu étrange, passant de l’horreur à quelques répliques bien senties, en terminant par une étrange détente finale qui tranche avec le reste. Je suppose qu’on y reviendra par la suite, certains n’ont sans doute pas encore fait leur deuil.

Quant à Thirteen, elle fait pour l’instant une très bonne Docteur, avec de l’autorité mais aussi une possibilité donnée à l’ennemi de s’en sortir, ce qui personnellement me rappelle pas mal Ten.

tenor

Il y a du changement tout en restant dans la continuité de ce que sait faire la série et je suis assez enthousiaste à l’idée de suivre cette équipe enfin agrandie dans de nouvelles aventures qui s’annoncent déjà énormes puisque si on a droit à un nouveau tournevis sonique, celui qui brille pour l’instant par son absence c’est bien le TARDIS.

Publicités

10 réflexions sur “Doctor Who 1101 – The Woman Who Fell to Earth

  1. A reblogué ceci sur June & Cieet a ajouté:
    Après la diffusion française officielle hier soir sur France 4 (en version multilingue ! Merci!) impossible de faire l’impasse sur un débriefing à propos de ce nouveau Docteur. Et croyez-moi sur parole si je vous dis que cette ouverture de la saison 11 promet du bon.
    En dépit de l’absence de générique, dès les premières minutes on retrouve cette atmosphère singulière. Ce truc intangible qui fait qu’on est dans un épisode de Doctor Who et nulle part ailleurs. A peine Jodie Whittaker fait-elle son apparition que l’on sait : elle est le docteur. C’est indéniable. L’étincelle est là. Le contact se fait. On reconnaît le docteur en elle spontanément.
    Si je nage encore dans le bouillon des émotions, Yodabor nous fait une excellente analyse claire et posée, avec laquelle je suis pleinement en accord. Aussi pour en savoir plus, je vous invite à la lire.

    J'aime

  2. De mon côté, je suis un peu plus mitigée même si dans l’ensemble, ce n’était pas mauvais.
    Jodie Whittaker est chouette, elle a aussi l’avantage de ne pas avoir une régénération trop brutale qui la laisserait sur le côté une partie de l’épisode. Cela dit, j’ai davantage tendance à préférer les Docteurs rudes au premier abord mais qui s’adoucissent avec le temps aux « gentils » Docteurs qui sont rigolos la plupart du temps mais pas forcément si sympathiques, voir qu’elle a l’air de se situer dans la lignée de Tennant (que j’aime beaucoup néanmoins) ne me remue pas plus que ça. Vu que Peter Capaldi appartenait à la première catégorie c’était normal d’alterner mais bon.
    Les compagnons ont l’air sympa, j’espère juste que leurs psychodrames personnels n’auront pas tendance à trop prendre le pas sur leur personnalité.
    Par contre, le méchant n’était vraiment pas terrible et peu original. Vu que Chibnall a l’intention apparemment de ne pas ressortir les méchants classiques (même si contractuellement je crois qu’il doit encore être obligé de montrer les Daleks une fois par saison, au moins pour une scène si ce n’est un épisode), il a intérêt à monter en gamme parce que pour l’instant il ne s’est pas distingué la création de monstres mémorables.

    Aimé par 1 personne

  3. Excellente reprise, on ne voit pas passer l’épisode et surtout je suis d’emblée amoureuse de Thirteen et de son peps. J’ai aimé qu’on s’attarde sur les effets de la régénération comme ça avait été le cas avec Ten dans l’épisode de Noël. Et j’ai hâte de voir le nouveau Tardis.

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis contente de ne pas être la seule à voir un peu de Ten en Thirteen. Je ne sais pas vraiment pourquoi (je cherche toujours une explication à tout), mais sans doute que Ten était le plus « émotif » des nouveaux Doc? No idea, anyway.
    Moi qui ai la chance de pouvoir voir les épisodes en direct sur la BBC, j’ai hâte de voir ce que vous allez penser des épisodes suivants, surtout « Rosa » (le 11×03) qui, en une micro-seconde, a réussi à me faire me demander si Thirteen ne serait pas branchée femmes… Ce serait génial si c’était le cas. 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s