MINDHUNTER – Saison 1

Mindhunter_Logo.svg

Un agent de l’unité d’élite du FBI dédiée aux crimes en série développe des techniques de profilage alors qu’il poursuit de notoires violeurs et assassins.

MV5BMWMyM2Y4ZjEtMTU0My00MGFiLWJjOWUtNjJiMDk4MWRmZDk1XkEyXkFqcGdeQXVyODEzNDQ3MjA@._V1_SY1000_CR0,0,757,1000_AL_

J’étais un peu passée à côté de la diffusion de cette série à la fin de l’année dernière mais je l’avais quand même mise de côté pour un visionnage lors d’un temps libre.
Ma motivation principale tenait essentiellement dans l’acteur principal. J’aime beaucoup Jonathan Groff et j’avais très envie de le voir dans un rôle différent de ce qu’il avait pu jouer jusque là.

mindh

Du coup, si j’avais à peu près lu le synopsis, je ne savais pas trop à quoi m’attendre exactement mais autant vous le dire de suite, j’ai beaucoup aimé.
J’ai de suite accroché à cette histoire de prémices du profilage, portée par un excellent duo, Holden Ford et Bill Tench, qui traverse les Etats-Unis dans tous les sens pour donner des conférences tout en allant interroger des tueurs en série pour en apprendre un peu plus sur leurs motivations et leurs façons d’opérer.

mindhun

Si ce duo est vite rejoint par Wendy Carr, Holden et Bill restent tout de même au centre de la série et leur vie privée est rapidement influencée par leur vie professionnelle.
Mais c’est surtout à travers les rencontres qu’ils font que j’ai été séduite. Edmund Kemper est un tueur en série absolument fascinant qui a une relation toute particulière avec Holden et il est bien souvent difficile de voir qui est celui qui interroge en fait l’autre.
L’intégralité des acteurs interprétant les tueurs est d’ailleurs très bonne, réussissant à les rendre tour à tour touchants, dangereux, intrigants ou détestables.
Le plus inquiétant étant que Holden semble peu à peu se transformer à leur contact.

mindd

Il n’y a finalement pas vraiment d’intrigues, le rythme peut paraître un peu étrange, mais il s’agit en fait de simplement suivre la naissance du profilage aux Etats-Unis et j’ai personnellement trouvé ça tout à fait passionnant.
La série est en plus très réussie d’un point de vue esthétique, que ce soit sur l’enchaînement des scènes ou sur la photographie.

mind

Une deuxième saison est d’ores et déjà commandée et devrait tourner autour du tueur en série qu’on aperçoit dans l’introduction de chaque épisode. Autant dire que j’ai déjà envie d’y être et de découvrir comment BTK y sera traité.

minh homme

9 réflexions sur “MINDHUNTER – Saison 1

    • Je suis plus sceptique sur ce volet là.
      C’est plutôt pas mal traité en début de saison avec le personnage de Debbie mais ça se perd complètement en route puisque leur couple tombe dans une impasse dans la communication.
      C’est un peu pareil avec Wendy (et j’adore pourtant Anna Torv), qui est très intéressante mais qui n’existe que très peu en dehors de son travail et du mystère du chat.

      J’aime

        • Je suis d’accord sur le plan professionnel.
          Je pensais plus à la vie privée des personnages où il y a un basculement entre Debbie qui apparaissait au début comme étant la plus ouverte d’esprit dans leur couple pour basculer peu à peu dans quelque chose de plus traditionnel.
          Du coup, l’évolution d’Holden vient encore une fois de son travail, et pas de ses relations privées.

          J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s