Bilan séries – Juin 2018

challenge

Coucou à tous !

Comme à chaque début de mois, il est temps de faire le point sur mon avancée dans le challenge séries et sur les séries qui se sont terminées ces dernières semaines.
Je ne suis pas vraiment contente du challenge, j’ai tout juste réussi à avancer dans une série, mais il y avait beaucoup de fin de saisons du côté des hebdomadaires, qui m’ont largement occupées pendant ce mois.

DU CÔTÉ DU CHALLENGE

  • Mindhunter

Saison 1 – 8 épisodes

Au vu de mon rythme de visionnage, je suis en fait assez fière d’avoir réussi à regarder une série du challenge ce mois-ci.
Le billet n’est évidemment pas fait vu le retard que je me traîne un peu partout mais sachez qu’il sera très positif.

ET EN DEHORS DU CHALLENGE

  • iZombie – Saison 4

MV5BMzM1NjE5Mjg4MF5BMl5BanBnXkFtZTgwMDU3MzU4NDM@._V1_UX182_CR0,0,182,268_AL_

La fin de saison 3 annonçait de gros bouleversements pour les dynamiques de la série et on plonge directement dans le vif du sujet avec cette scission de New Seattle d’avec le reste du pays, les zombies étant maintenant regroupés dans cette ville mais commençant à manquer de cerveaux.

Le chemin parcouru par la série depuis ses débuts est énorme, le schéma en procedural ayant été abandonné pour ne plus servir que de prétexte et les enquêtes policières étant devenu plus qu’anecdotiques.
Si dans le fond ça ne me dérange pas vraiment, je regrette par contre le fait que les cerveaux semblent avoir de plus en plus d’influence sur Liv au point qu’elle disparaisse parfois complètement pour se transformer en cliché ambulant.

Dans le même genre, je ne comprends plus rien au personnage de Major qui avait pourtant connu une très bonne évolution tout au long des saisons.
Mais, dans le fond, je crois bien qu’il n’y a pas beaucoup de personnages auxquels j’ai accroché, Peyton m’étant complètement indifférente, Raj étant amusant mais virant trop souvent au sidekick rigolo et Clive ne servant à rien.
Je voudrais rappeler qu’il fut une époque où Liv avait une mère et un frère, mais ceux-ci ont complètement disparu de la circulation depuis bien longtemps.

Il me reste donc les zombies, Blaine, son père et DonE et c’est bien chez eux que je m’amuse le plus même si la conclusion de leur intrigue est un peu décevante.

Quant à l’intrigue principale, si elle a apporté le joli personnage d’Isobel et le très craquinou Levon, je partageais dans le fond le raisonnement de Chase Graves.
C’est bien beau de vouloir transformer les humains, mais dans une ville où les zombies mourraient déjà de faim, je ne suis pas sûre que la technique soit la bonne.

Cette saison s’est débarrassée de Chase et la malédiction des petits amis de Liv a encore frappé. J’aurai aimé qu’on sorte un peu de ce schéma mais, malgré un paragraphe qui peut sembler un peu négatif, je garde un bilan assez positif de cette saison et je suis contente que la série ait droit à sa conclusion.

  • Berlin Station – Saison 2

MV5BOTNmOTk3MTUtZDAzZS00ZTI0LWJiMjUtMjZiNjJjYWY2OTM0XkEyXkFqcGdeQXVyNTM3MDMyMDQ@._V1_

J’étais bien partie avec cette série, j’ai donc enchaîné avec une deuxième saison qui continue à faire la part belle à l’agence berlinoise de la CIA mais en s’ouvrant aussi du côté de l’ambassade, en rajoutant des nouveaux personnages et en lançant Hector en électron libre, ce qui est la position qui lui réussit le mieux.

L’intrigue est très actuelle, tournant autour de l’élection allemande et de la montée de l’extrême droite au pouvoir, même si tout ça cache bien sûr d’autres mystères qui sont dévoilés au fur et à mesure de la saison.

Les personnages continuent à évoluer, mais ce sont leurs relations qui les définissent le mieux, que ce soit Daniel et Hector, Daniel et Esther, Robert et Steven, Robert et son fils, Robert et BB, Valerie et April et bien d’autres encore.

Le renouvellement de l’intrigue permet de ne pas tomber dans une routine mais comme on retrouve des personnages connus, on n’est jamais complètement perdu.
Pourtant, les actions des uns et des autres ne sont jamais complètement claires et on se retrouve parfois à supporter des personnages moralement douteux, ce qui est sans doute une des plus grandes forces de la série.

La série est renouvelée pour une troisième saison qui saura, je l’espère, égaler le niveau des deux précédentes.

Mon bilan est donc extrêmement pauvre, même si j’ai également réussi à boucler au cours de ce mois les saisons 1 de SKAM Austin, Blank, SKAM Italia, Druck, la saison 2 de SKAM France et la saison 4 de Mozart in the Jungle, et j’ai du boulot pour trouver du temps pour vous parler de tout ça.
La seule autre série terminée ce mois-ci, c’est le final de sense8, et je vous en ai déjà parlé par ici.

On se retrouve le mois prochain pour un nouveau bilan que j’espère un peu plus réussi !

Publicités

2 réflexions sur “Bilan séries – Juin 2018

  1. Pour iZombie, c’est marrant je ne l’ai pas ressenti comme toi. J’ai trouvé que le côté procédural était bien présent. Après c’est vrai que j’ai remarqué aussi que les cerveaux occultaient complètement la personnalité de Liv, il me semblait que ce n’était moins le cas avant. Et Major a été assez pénible effectivement.
    Je regarde Berlin Station pour mon challenge et pour le moment je trouve ça bien sans plus. C’est pourtant bien joué, c’est solide, j’adore Berlin en plus mais pour le moment je ne me jette pas dessus et je n’ai vu que 3 épisodes. J’espère avoir plus de temps pour continuer et davantage apprécier.
    Bon mois de juillet à toi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s