Tsuki ga Kirei

tsuki ga kirei

Kotarō Azumi et Akane Mizuno entrent en classe de 3e au collège et se retrouvent dans la même classe pour la première fois. Avec leurs camarades Chinatsu Nishio et Takumi Hira, ils établissent des relations basées sur la compréhension et les sentiments avec les autres étudiants. Au cours de leur dernière année de collège, leur groupe surpasse ses difficultés pour mûrir et prendre conscience des changements en eux-mêmes.

tsuki (5)

Je ne regarde plus autant d’animés qu’à une certaine époque mais j’aime toujours en incorporer un à mon challenge séries pour un peu de diversité.
Cette année, je me suis lancée dans Tsuki ga Kirei en sachant très bien que je partais dans une série romantique avec des adolescents, pas vraiment ma tasse de thé au premier abord.

Pourtant, si la série n’a rien de foncièrement révolutionnaire, j’ai bien aimé ce qu’elle propose.
On a d’un côté Akane, jeune fille qui aime la course à pied mais qui souffre d’angoisse face au public et, Kotarō de l’autre, qui est membre du club lecture, tente de faire publier un livre et sort des citations de Dazai à toutes les occasions.

tsukip

Le point très positif c’est qu’ils ne se tournent pas trop longtemps autour, leur couple est une évidence et c’est d’ailleurs Akane qui fait le premier pas en demandant son numéro LINE à Kotarō (oui, personne ne connaît Messenger chez eux, tout le monde communique avec LINE).
On a bien droit à de longs silences gênés entre les deux personnages mais c’est assez compréhensible quand on pense qu’ils sont tout juste collégiens.

tsuki (1)

Du coup, le scénario s’attache plutôt aux conséquences de cette relation, la façon de l’annoncer à leur entourage et les répercussions sur certains de leurs amis, notamment Chinatsu, amoureuse de Kotarō, qui m’a énormément agacée, mais aussi Takumi, le président du club d’athlétisme pour lequel j’ai eu un gros coup de cœur.
Il a presque failli détrôner de mon top des personnages préférés le petit Roman et ses mèches roses, amoureux de sa professeur et qui ne le cache à aucun moment.

Kotaro_and_Roman_2

Parce que l’autre gros point fort de cet animé, c’est qu’il y a beaucoup de personnages secondaires et qu’on ne les oublie pas en cours de route, notamment grâce aux petits bonus de fins d’épisode. C’est comme ça qu’on en apprend plus sur les nouvelles copines  d’Akane, sur sa sœur ou encore sur le patron de la librairie.

tsuki (2)

Graphiquement, si on oublie le premier opening qui est particulièrement raté (et qui est d’ailleurs changé en cours de route), c’est très beau, notamment dans les scènes d’extérieur qui ont une très jolie lumière.

tsuk

Douze épisodes qui se suffisent à eux mêmes, avec une fin bouclée, c’est une petite bouffée de douceur particulièrement réussie pour tous les adeptes de romance toute simple.

Publicités

5 réflexions sur “Tsuki ga Kirei

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s