The Punisher – Saison 1

Punisher

Après s’être vengé de ceux responsables de la mort de sa femme et de ses enfants, Frank Castle décèle un complot qui va bien plus loin que le milieu des criminels newyorkais. Désormais connu à travers toute la ville comme The Punisher, il doit découvrir la vérité sur les injustices qui l’entourent et touchent bien plus que sa seule famille.

punisher (1)

Et oui, j’enchaîne les Marvel Netflix à toute vitesse, histoire de me donner l’impression de me maintenir à jour alors que je n’y arrive en fait pas du tout.
Comme à mon habitude, j’ai donc beaucoup trop laissé passer de temps pour me lancer dans The Punisher, série non prévue au programme à l’origine mais qui a vu le jour suite au succès du personnage dans Daredevil. Je fais partie de ces personnes là, je n’ai donc aucune excuse pour avoir autant tant traîné.

Frank Castle a donc mis les voiles depuis son procès, il s’est vengé de ceux qui avaient fait tuer sa femme et ses enfants et il s’abrutit maintenant en cognant contre des murs dans un chantier de démolition.
Pas de chance pour lui, il est recherché par un ancien agent de la Sécurité intérieure qui aurait bien besoin de lui pour faire éclater la vérité à propos d’un petit film qui l’a plongé dans les ennuis depuis qu’il a mis la main dessus et qui l’a poussé à se faire passer pour mort.

Pendant ce temps, l’agent Madini revient d’Afghanistan et aimerait beaucoup que ses  supérieurs la laissent enquêter sur la mort de son informateur local, ce qui n’enchante personne.

Comme d’habitude pour toutes ces séries, le rythme est horriblement long.
Le jour où Netflix comprendra que treize épisodes c’est beaucoup trop, on se retrouvera avec quelque chose de bien plus dynamique et qui évitera des longueurs interminables et des épisodes qui n’en finissent plus.

Pourtant, les intrigues secondaires sont intéressantes et la sensation d’ennui ne vient pas de là. J’ai beaucoup aimé l’arc de Lewis Walcott et tout ce qui traite de la réinsertion des soldats revenus du front.
C’est très juste, l’acteur qui l’interprète est bon et j’ai ressenti une vraie compassion envers ce bonhomme parce qu’on suit de nos propres yeux sa descente aux enfers.

punisher (2)

En plus, cette partie permet de justifier la présence de Karen Page en tant que journaliste et comme je la shippe à mort avec Frank, j’ai été plus que ravie de la retrouver dans l’intrigue même si son rôle est très secondaire.

punisher (3)

Les personnages sont d’ailleurs dans l’ensemble assez bons avec en tête Micro, interprété par Ebon Moss-Bachrach que j’avais adoré lors de sa mini apparition dans Person of Interest et dont l’association avec Frank est super efficace.
Tous les deux fonctionnent vraiment bien et ils apportent à la série à la fois de l’humour et de l’émotion, et c’est ce duo qui m’a permis de tenir un peu le coup quand la série s’enlisait en milieu de saison.

puni (1)

L’autre acteur que j’ai été ravie de retrouver, c’est bien entendu Ben Barnes, et je suis très contente de ne pas avoir été spoilée sur son rôle parce que j’ai beaucoup aimé ce qu’ils ont fait de lui.
En plus, il porte très bien le bonnet et le costume, il est terriblement charmant en toutes circonstances (surtout quand il est tout nu d’ailleurs).

puni (2)

On est dans un univers sans super héros, personne n’a de pouvoir ou n’est maître en art martial. Ça flingue et ça cogne donc très simplement et très fort.
C’est noir et sombre, sans beaucoup d’espoir et personne n’a pour mission de sauver le monde.
Du coup, c’est une série dans laquelle il n’y a que peu de suspense et qui repose sur l’émotion et le besoin de voir quelqu’un réussir à se sortir vivant de cette situation toute pourrie.
En revanche, si la critique de l’armée y est particulièrement forte, je n’ai pas beaucoup apprécié le discours autour des armes à feu, rendre ridicule le sénateur voulant les régulariser ne me semble pas très pertinent.

punisher

Malgré tout, je suis assez contente de savoir que la série a été renouvelée. L’ennemi semble tout trouvé et je suis curieuse de voir comment la série va évoluer avec lui.

Publicités

6 réflexions sur “The Punisher – Saison 1

  1. oui je suis assez partagee avec cette serie…comme tu l’ecris il y a encore des longueurs marvelliennesnetflixiennes…..et cela reste l’apologie a la violence et aux armes….cela m’a un peu refroidit….mais a part ca, c’est vraiment vraiment bien joue…Ebon, je l’ai deja rencontre dans the last ship, bien contente de le revoir et celui qui m’a enthousiasmee, reste Ben Barnes…je le trouvais…fascinant…oui c’est le terme…fascinant….surtout apres l’avoir vu dans WestWorld…il est nettement mieux la…;)
    et bien Jon est Punisher, il incarne a merveille….oui…

    J'aime

  2. J’espère la voir cet été, comme bon nombre de séries Netflix qui s’accumulent sur mon DD. Mais c’est vrai que le nombre d’épisodes me freine un peu. 8 à 10 épisodes, je trouve que ce serait très bien pour ce genre de séries.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s