American Gods

51jRO2DbB7L._SX307_BO1,204,203,200_

Dans le vol qui l’emmène à l’enterrement de sa femme tant aimée, Ombre rencontre Voyageur, un intrigant personnage.
Dieu antique, comme le suggèrent ses énigmes, fou, ou bien simple arnaqueur ? Et en quoi consiste réellement le travail qu’il lui propose ?
En acceptant finalement d’en­trer à son service, Ombre va se retrouver plongé au sein d’un conflit qui le dépasse : celui qui oppose héros mythologiques de l’ancien monde et nouvelles idoles profanes de l’Amérique. Mais comment savoir qui tire réellement les ficelles : ces entités légendaires saxonnes issues de l’aube des temps, ou les puissances du consumérisme et de la technologie ? A moins que ce ne soit ce mystérieux M. Monde…

Barre-de-séparation

La deuxième saison de la série semblant se faire désirer, j’ai pu avec beaucoup de plaisir me tourner vers le livre dont elle est tirée, ma sœur me l’ayant offert à Noël dernier.
Ça a été un vrai régal de découvrir l’écriture de Neil Gaiman, que je ne connaissais jusque là qu’en tant que scénariste pour quelques épisodes de Doctor Who. Ce bonhomme sait très bien raconter une histoire et j’ai plongé avec lui pour découvrir le trajet d’Ombre, cet homme sorti de prison dont la vie bascule quand il se fait recruter par un mystérieux étranger après avoir découvert que sa femme est morte alors qu’elle avait une liaison avec son meilleur ami.

Tous les deux partent sur les routes et croisent des anciens dieux, venus aux États-Unis en compagnie des premiers immigrants et qui sont peu à peu tombés dans l’oubli.
Des Slaves, des Égyptiens, des Nordiques, des Africains, des anciens, des modernes, ceux qui ont complètement disparu et ceux qui sont encore un peu vénérés, on croise toute une flopée de personnages et il est quand même nécessaire d’avoir un minimum de culture en mythologie.
Je me suis d’ailleurs à un moment perdue entre les différentes divinités égyptiennes, ne sachant pas à quel animal correspondait chacune d’entre elles.

Pourtant, en naviguant entre road movie et installation à Lakeside, on traine dans tout ce que les États-Unis peuvent représenter aujourd’hui, oscillant entre modernité et  traditions. Cette petite ville paisible au premier abord, avec ses habitants chaleureux, offre un répit bienvenu au milieu des dangers qui poursuivent Ombre.

Et puis il y a donc cet étrange Voyageur, celui qui emmène Ombre avec lui. Ce qu’il veut est flou et les moyens d’y parvenir sont encore plus hasardeux.
Lutter contre les dieux modernes en réunissant les plus anciens est compliqué par le fait que certains se complaisent dans ce qu’ils sont devenus. Ils ne cherchent plus leur ancienne gloire, ils sont presque satisfait d’être oubliés par ces nouvelles divinités qui leur ont volé leur agressivité et qui sont maintenant sur le devant de la scène.

Ces personnalités autrefois flamboyantes et que tout le monde craignait ne sont plus aujourd’hui que l’ombre d’elles-mêmes. Certaines restent dans le récit, d’autres ne font le croiser.
Le tout petit côtoie un plan de plus grande envergure dont la finalité n’émerge que tardivement, au moment où toutes les connexions se font.

Les personnages sont difficilement attachants car on reste très en extérieur par rapport à eux. Le seul dont on est proche est Ombre et c’est un homme assez étrange, qui donne parfois l’impression de subir les évènements sans vouloir agir de lui-même.
Pourtant, l’ensemble est très réussi, porté par une belle narration et j’ai vraiment passé un très bon moment en compagnie d’un bon concept qui permet de repenser cette notion de mémoire.

American Gods
Neil Gaiman
J’ai Lu

9 réflexions sur “American Gods

  1. J’ai vraiment beaucoup aimé la série, mais c’est le livre que j’ai connu en premier, par flemme géante de le le lire je me suis plongée dans la série héhé.. Je me demande d’après ce que je lis de ton article, si le livre n’est pas aussi compliqué à comprendre que la série parfois ? Il y a -t-il des gros moments de flou ? Enfin je ne sais pas comment décrire ça mais peut-être que tu comprendras de quoi je parle 😀 Parce que dans la série à de très nombreux moments il y a des passages de scènes qui ne sont pas sans but mais qui restent difficiles à comprendre au début, est-ce que le livre est pareil d’après toi ?
    En tout cas super article ! Tu m’as donné envie de me replonger dans l’univers 😉

    Aimé par 1 personne

    • Il y a des moments de flou dans le livre aussi mais beaucoup moins de digression, les histoires annexes sont plus courtes. Et puis l’historie est complètement terminée à la fin donc on a toutes les explications 😀 .

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s