A comme aujourd’hui

couv16026803

Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, dans une nouvelle vie, et ne dispose d’aucun moyen de savoir qui sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n’empruntera cette identité que le temps d’une journée.
Aussi incroyable que cela puisse paraître, A a accepté cet état de fait, et a même établi plusieurs règles qui régissent son existence : ne pas s’attacher, ne pas se faire remarquer, ne jamais s’immiscer dans la vie de l’autre.
Jusqu’à ce qu’il se réveille dans le corps de Justin, 16 ans, et qu’il fasse la connaissance de Rhiannon, sa petite amie. Dès lors, il n’est plus question de subir : il tente par tous les moyens de la revoir, quitte à bouleverser la vie de ses hôtes.
Car A a enfin croisé quelqu’un avec qui il veut être jour après jour…

Barre-de-séparation

A comme aujourd’hui aurait longtemps pu rester dans la longue liste de mes livres à lire un jour si je n’avais pas vu passer l’information qu’il allait être adapté en film cette année, ce qui m’a poussée à enfin l’ouvrir.

A est un voyageur qui se réveille tous les jours dans un corps différent. C’est une âme qui a toujours vécu comme ça, apprenant à ne pas construire d’attaches, sa vie se résumant dans une boite mail où il envoie les seules informations importantes.

C’est un personnage splendide, qui ne se définit pas sexuellement et qui tombe amoureux sans distinction aucune. Gender fluid et pansexuel, autant dire que les personnages de ce genre ne courent pas les rues et que ça fait plaisir d’avoir enfin un peu de représentativité de ce côté là.
Mais au delà, c’est aussi quelqu’un d’intelligent, de gentil, avec une compassion énorme et il a su me toucher à un point rarement atteint.

Le problème, c’est qu’il rencontre Rhiannon dès le début du roman. Alors, je n’ai rien contre cette jeune fille mais elle est terriblement fade.
Je n’ai pas du tout compris pourquoi A s’attachait autant à elle et la romance est assez insipide, un peu comme le personnage qui n’arrive jamais à se hisser à la hauteur de A en fait.

J’aurais préféré continuer le voyage de A, j’aurais aimé qu’on se concentre plutôt sur les personnalités qu’il traverse et sur les rencontres qu’il fait plutôt que de le voir accourir auprès de Rhiannon à chacun de ses réveils.
D’ailleurs, pour quelqu’un qui jusque là se contentait de faire le moins de vague possible, je l’ai trouvé terriblement négligent et très désinvolte vis à vis de certains de ses hôtes.

J’aurais aimé en apprendre plus sur les capacités de A et sur les autres voyageurs comme lui, tout ce pan étant laissé dans l’ombre sans qu’on n’en sache jamais assez.
En fait, j’aurais aimé que le côté science fiction soit plus développé que cette romance un peu terne.
C’est d’autant plus dommage qu’en plus des questionnements sur l’identité, le roman traite très justement la dépression et la dépendance. De ce point de vue là, c’est remarquable.
Dommage qu’il se perde un peu en route.

A comme aujourd’hui
David Levithan
Gallimard Jeunesse

7 réflexions sur “A comme aujourd’hui

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s