Peaky Blinders – Saison 4

Peaky_Blinders_titlecard

À peine Tommy a-t-il usé de son influence pour que le reste de sa famille échappe à la potence que le clan Shelby est à nouveau menacé alors que Luca Changretta, un gangster italo-américain, arrive en Angleterre avec des idées de vengeance.

la_saison_4_de_peaky_blinders_arrive_tr__s_bient__t_4823.jpeg_north_1200x_white

Après une troisième saison que j’avais trouvée assez inutilement compliquée, se perdant parfois dans une intrigue russe bien biscornue, on revient cette fois vers bien plus de simplicité.

6390360

Une vendetta lancée par les Italiens de New-York, avec Luca Changretta à leur tête, pousse Thomas Shelby à regrouper toute sa famille dans leur petit quartier de Birmingham.
Tout le monde ou presque ayant des ressentiments contre lui, la situation ne tarde pas à être étouffante et tout le monde devient fou.
Mais pour éviter un nouveau mort dans la famille, chacun tente d’y mettre un peu du sien et de recommencer à apprendre à cohabiter.

On oublie donc un peu les extravagances passées et la série retourne à ses fondamentaux et ce qui a fait son succès : la famille.
Pourtant, Tommy a bien du mal à tenir ses troupes, et j’aime bien le voir désormais beaucoup moins sûr de lui qu’aux débuts, avec des plans plein de failles.
Les autres personnages ont aussi des revendications et leurs propres envies, les enfants commencent à grandir, Linda veut garder Arthur à l’abri et le petit Finn est désormais un adulte.

TELEMMGLPICT000147572172_trans_NvBQzQNjv4BqC_BQMHF8FCuPRRlhLShJ72y-aXjBV0ZO28paVdDgdLU

Face aux Shelby, on trouve donc les Changretta et ce fameux Luca, interprété par Adrian Brody, à qui je ne reproche pas grand chose à part un cabotinage tellement énorme qu’il en arriverait presque à concurrencer celui de Tom Hardy, lui aussi toujours présent avec son Alfie Solomons.
En rapport, je craignais beaucoup l’introduction d’Aderama Gold, réputé pour être un horrible gitan mercenaire. Je ne connaissais Aidan Gillen que dans des rôles de fourbasses qui murmurent, ça m’a fait plaisir de le trouver là dans quelque chose de plus posé, avec un personnage finalement très simple.

peaky-aiden-d0662f6

Avec des Peaky Blinders toujours sur le qui vive et qui ne savent plus à qui se fier, un match de boxe et une révolution ouvrière syndicale, la saison est tendue, avec des situations toujours à la limite de craquer.
La série gagne en simplicité et en spontanéité, elle est bien plus fluide, tout en ne laissant pas de côté son esthétisme qui fait son succès.
Et on n’oublie pas qu’au bout du compte, c’est toujours Tommy qui est à la manœuvre.

peaky-480x279

7 réflexions sur “Peaky Blinders – Saison 4

  1. juste mon petit bemol pour moi, l’histoire entre la syndicaliste et tommy…pucha c’etait totalement evitable…..mais oui une bien bonne saison…bien bien simple, mais trop bien….dommage pour Alfie….et Molly qui a plus de poids pour le coup…j’aime bien….;)
    et toute une fin…tu y avais pense ?..moi non…;)

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré cette saison qui revient effectivement aux fondamentaux de la série et c’est très bien. J’ai juste eu du mal avec le jeu Godfather-like d’Adrian Brody mais j’ai beaucoup aimé voir Aiden Gillen dans un autre rôle que Littlefinger et j’ai adoré revoir Tom Hardy dans le rôle d’Alfie Solomons. Mais mes deux persos préférés restent bien sûr Tommy et surtout Polly. Même si j’ai aussi un faible pour Arthur. En tout cas, cette saison 4 m’a fait vibrer (et pour le moment, elle est mon coup de coeur de ma saison) et j’ai hâte de arriver la saison 5.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s