Harry Potter et l’Enfant maudit

51qZMrEe4HL._SX355_BO1,204,203,200_

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Barre-de-séparation

L’annonce d’une huitième histoire officielle se déroulant dans l’univers d’Harry Potter a fait tellement de bruit lors de sa sortie que je ne suis pas sûre que ce soit la peine que je revienne dessus.
Un point est tout de même important à rappeler, il s’agit d’une pièce de théâtre, faite donc pour être jouée, ce qui implique une mise en scène, des décors et des acteurs, ce qu’aucune transcription littéraire, la plus détaillée soit-elle, ne peut parfaitement reproduire.

Partant de là, je trouve plutôt intelligent d’avoir effectué un tel bond en avant pour passer directement à la génération suivante celle des héros connus, comme pour suivre directement le prologue des Reliques de la Mort.
Je ne suis pas certaine qu’il y ait grand intérêt à suivre les aventures d’Harry pour devenir chef des Aurors, je suis donc plutôt contente qu’on se concentre sur son fils, Albus.

D’ailleurs, autant ne pas trop tourner autour du pot, j’ai beaucoup aimé cette histoire qui est portée par deux personnages principaux auxquels j’ai immédiatement accroché.
Un des plus gros reproches que je faisais à J.K. Rowling, c’est qu’elle n’avait pas instillé assez de nuances dans ses personnages secondaires. Tous les Serpentard étaient au mieux des lâches qui fuyaient la bataille finale de Poudlard et je trouvais ça assez contradictoire avec le fait que Dumbledore estimait qu’on répartissait les élèves trop jeunes.

Là, avec Albus et Scorpius, on a enfin l’impression que les barrières entre Maisons commencent à tomber et c’est quand même pas trop tôt.
Je suis tombée amoureuse de ces deux personnages. Que ce soit Albus et sa difficulté à exister à côté de son père, mais surtout Scorpius, qui lui aussi a un héritage difficile à assumer, ces deux petits bonshommes sont super chouettes.
Mais c’est surtout leur relation que j’ai aimée. Leur amitié est exceptionnelle et j’ai rarement vu une bromance autant prononcée (à tel point que j’ai eu envie de crier au ship plus d’une fois).
C’est d’ailleurs très intéressant qu’une bonne partie de l’histoire mette en avant Scorpius et non pas un Potter.

Alors on peut peut-être reconnaître des facilités dans certains retournements de situation et l’histoire en elle-même donne l’impression d’être un gigantesque prétexte pour faire revenir certains personnages et contenter à peu près tout le monde.
Mais c’est un vrai plaisir de retomber dans cet univers et je suis vraiment intriguée par la façon dont la mise en scène peut être faite.

Harry Potter et l’Enfant maudit
J.K. Rowling / Jack Thorne / John Tiffany
Folio 

12 réflexions sur “Harry Potter et l’Enfant maudit

  1. Ah ben j’ai carrément shippé Albus et Scorpius ! Et j’ai adoré Scorpius qui était choupi comme tout. Quand j’ai lu la pièce en mai dernier j’ai beaucoup aimé mais j’ai regretté que les personnages adultes comme Harry, Hermione et Ron n’aient pas évolué, on a toujours l’impression qu’ils ont 15-17 ans et que Ron passe toujours pour le crétin de service. Heureusement qu’ils ne sont pas au centre de l’histoire. Et alors que Drago lui a l’air plus nuancé et supportable qu’il ne l’était avant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s