Utopia – Saison 1

Utopia_-_Capture_d'écran

Becky, Ian, Grant, Wilson et Bejan sont membres d’un forum de discussion regroupant des personnes en possession d’une bande dessinée. Quand Bejan annonce qu’il possède la partie 2, ils décident de se rencontrer pour le voir ensemble. Mais Bejan est tué avant leur rendez-vous, et la vie des survivants bascule.
Ils sont alors pourchassés par une organisation secrète qui semble prête à tout pour remettre la main sur cette seconde partie. Celle-ci renfermerait non pas de la science-fiction écrite par un fou, mais des secrets bien véritables.

utopia (2)

En quelques années à peine, Utopia a acquis le statut de série culte. Je ne compte plus le nombre de fois où on m’a dit qu’il fallait absolument que je la regarde.
C’est d’autant plus amusant que son objet principal est lui aussi un objet culte, recherché par une poignée d’initiés, le tome 2 d’un comics jamais édité, The Utopia experiments, dont l’auteur est décédé.

uuu

Le problème c’est que toutes les personnes qui se retrouvent en contact avec ce manuscrit finissent par mourir, le plus souvent assez douloureusement.
C’est le cas de Bejan, qui avait réussi à l’obtenir et qui est retrouvé mort alors qu’il avait donné rendez-vous à certains de ses amis.
Becky, Ian, Wilson Wilson et Grant se retrouvent en fuite, pourchassés par les hommes de main de The Network qui n’ont que deux obsessions, retrouver le manuscrit et découvrir où se cache Jessica Hyde.

utopia

Where is Jessica Hyde ?

Dans le même temps, Michael Dugdale, employé au Ministère de la Santé se trouve coincé par des mafieux russes quand il apprend qu’il a mis enceinte une prostituée.
Alors qu’il pourrait se contenter de suivre les nouveaux ordres qu’on lui donne, il décide de comprendre ce qu’il se passe même si les cadavres commencent à s’empiler autour de lui.

Si le point de départ est cryptique, le gros point positif de la série c’est que le scénario avance rapidement.
Les réponses arrivent très vite, et même si d’autres questions émergent avec elles, c’est agréable de ne pas rester trop longtemps dans le flou.

Ce n’est pas à mettre devant les yeux de tous le monde. C’est violent, c’est gore. Même si on n’en voit pas grand chose directement, la scène de torture des yeux est affreuse et les tueurs du Network sont des tueurs, ils n’hésitent pas à tuer, peu importe qui se trouve devant eux, le plus souvent avec de jolies effusions de sang.

utopia (1)

Mais j’ai aussi et surtout été fascinée par l’esthétisme. Je pense que c’est un point qui fait l’unanimité, la série a une identité visuelle très forte, avec une luminosité particulière et une saturation des couleurs qui rendent l’image presque fluo par moments.

Utopia est une série atypique qui ne laisse pas indifférent. Qu’on l’aime ou pas, on ne peut en tout cas pas lui reprocher d’avoir osé quelque chose d’innovant, qui a pour ma part parfaitement fonctionné.

uto

6 réflexions sur “Utopia – Saison 1

  1. effectivement cela semble plein de sang (et quand je pense que tu veux pas regarder Knightruc…qui au passage manque enormement de trucs aussi, c’est une sorte de reprise de notre magnifique rois maudits sans saveur, alors lala je viens de voir la pub pour la nouvelle saison de The last kingdom : resultat Knightruc en pause !)….oups toute une parenthese…..mais pour ta serie lala, je ne sais pas…il y a eu beaucoup trop de saisons passees…;)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s