Castlevania – Saison 1

Castlevania_netflix_titlecard

Les aventures de Trevor Belmont, un chasseur de vampires qui va tenter de mettre fin au règne d’un certain Vlad Dracula.

MV5BOTg1ODU5MDktMDE1Ny00ZmYxLTk2ZjUtZTc0YmEyNzc2YmVjXkEyXkFqcGdeQXVyMTExNDQ2MTI@._V1_SY1000_CR0,0,703,1000_AL_

Arrivée sur Netflix au début de l’été dernier, Castlevania est l’adaptation d’une série de jeux vidéos. Comme vous ne me connaissez désormais plutôt bien, vous savez donc que je n’en connais pas plus que ça et j’ai donc entamé la série avec comme seul indice qu’il y avait des vampires là dedans.

caste

A première vue, cette première courte saison est plus ou moins les débuts de l’adaptation du troisième jeu vidéo Dracula’s curse et on assiste à la rencontre en 1455 de Lisa, une étudiante en médecine, et Vlad Tepes, un vampire bougon qui se déride un peu à son contact.

Vingt ans plus tard, Lisa meurt, brûlée sur un bûcher pour sorcellerie et Vlad pose un ultimatum aux habitants de Wallachia pendant qu’il monte une armée venue des Enfers pour se venger.

casttt

À côté de ça, on suit également la rencontre entre Trevor Belmont, dont la famille a été excommuniée, et Sypha, membre des Prêcheurs de Codrii.

castel trev

Quatre petits épisodes de vingt minutes à peine, autant dire que le rythme est très rapide et qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer une seconde.

Pourtant, les personnages sont plus que correctement définis et mis en place, ils sont charismatiques et aucune de leurs actions n’appairait forcée ou gratuite.
De même, j’ai trouvé l’univers plutôt bien construit et l’action ne s’éparpille pas
C’est parfois sanglant, ce qui paraît très logique dans un tel univers et l’animation est plutôt bonne.

cazst

En ce qui concerne le graphisme, je suppose que chacun a ses propres goûts, je l’ai parfois trouvé un peu brouillon alors que d’autres scènes étaient splendides. Dans l’ensemble c’est donc une réussite.

En prime le doublage est excellent, on peut d’ailleurs y retrouver beaucoup d’acteurs connus par ailleurs comme Richard Armitage, James Callis, Tony Amendola, Graham McTavish ou Matt Frewer.

Plus qu’une première saison, on a donc plutôt droit à une introduction à l’univers et aux personnages.
La série étant renouvelée pour une deuxième saison qui va compter le double d’épisodes, je serai bien évidemment au rendez-vous pour la suite.

castelvania

Une réflexion sur “Castlevania – Saison 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s