Les pilotes de la rentrée 2017

Coucou à tous !

En ce début de mois d’Octobre, il est temps de faire un petit bilan des nouveautés sorties sur nos petits écrans à l’occasion de cette rentrée.
Vous ne trouverez pas ici un bilan exhaustif, j’ai fait un premier tri avant même la diffusion des pilotes, mais si vous pensez que je suis en train de passer à côté de la série du siècle, n’hésitez pas à me l’indiquer.

– The Orville

1404

Au 25ème siècle, la Terre fait partie de l’Union Planétaire : une civilisation étendue, avancée et surtout pacifique, possédant une flotte de 3000 navires. Parmi eux, Orville, un vaisseau spatial plus de toute fraîcheur, dirigé par l’officier Ed Mercer, déterminé à prouver sa valeur et à écrire un nouveau chapitre dans sa vie, épaulé par son équipage excentrique. Tous ensemble, ils vont vivre des aventures fascinantes et parfois dangereuses, rythmées par des relations personnelles tumultueuses.

J’étais partie dans l’idée qu’il s’agissait d’un format court mais c’est en fait d’un 40 minutes assez classique, dans lequel on trouve une introduction des personnages et une mise en place de la situation.
Ce n’est pas désagréable, les acteurs sont bons, j’ai eu grand plaisir de recroiser quelles têtes connues, mais le gros problème de cet épisode c’est que personne n’a l’air de savoir quelle est la tonalité de la série et qu’en conséquence, les personnages ne peuvent pas vraiment se positionner.
On a compris qu’il s’agissait d’une parodie de Star Trek mais j’ai trouvé l’humour très lourd et le personnage principal n’a aucun charisme alors que la série est un peu vendue pour cet acteur (dont j’ai d’ailleurs oublié le nom).
Disons que The Orville a au moins pour elle de démarrer la saison des pilotes, ce qui m’empêche de la dégager de suite de mon planning.

– Skyward

bingo 17

Trois amis hébergent secrètement un podcast explorant les activités paranormales de leur petite ville de Wildwood, dans l’Oregon. Ensemble, Piper, Curtis et Ira tentent de prouver l’existence d’aliens.

J’ai profité d’un petit moment de creux pour tester le pilote de cette série Amazon dont je n’avais pas du tout entendu parler jusque là et qui lorgne un peu du côté de Stranger Things avec son trio de gamins qui cherchent à connaître la vérité sur d’étranges phénomènes se passant dans leur ville.

Les trois gosses sont mignons, chacun a sa petite spécialité, et le seul adulte de référence qu’ils semblent avoir est le père de Piper qui est aussi shérif de la ville, ce qui est drôlement pratique pour avoir des infos sur les bizarreries qui se produisent.

Je suis un peu sceptique sur le côté assez cheap de l’ensemble et la série lorgne vraiment vers le tout public, avec une intrigue facile et des personnages ultra abordables. Mais après tout, il n’y a pas énormément de productions actuelles qui peuvent être regardée par toute la famille, alors si je ne suis pas le public visé, ça ne veut pas dire pour autant que la série est mauvaise pour autant.

– Greenhouse Academy

16380_1228335

Deux ados, Hayley et son frère Alex, sont admis dans un internat où ils vont vivre amour et rivalités, avant de découvrir un mystère lié à la mort de leur mère.

Apparue un peu par surprise sur Netflix, cette série est l’adaptation d’une autre série israélienne, Ha-Hamama.

Vraiment tournée vers les adolescents, il s’agit de suivre un frère et une sœur qui intègrent une université prestigieuse dans laquelle leur mère a été étudiante.
On trouve d’un côté les Eagles, plutôt sportifs, et de l’autre un autre groupe dont j’ai oublié le nom et qui sont censés être un peu plus cérébraux.
On n’échappe pas à beaucoup beaucoup de clichés, les personnages sont relativement insupportables et les acteurs pas très doués.

Mais si, une fois encore, je ne suis pas vraiment le public type, il y a tout de même un petit brin de mystère lié à la mort de la mère, et je n’ai pas vu les trente minutes passer.
Je me demande si je n’essaierai pas de caser cette série pour mon challenge de l’année prochaine, le format est sympa et ça peut être agréable pour l’été.

– Liar

1699

Laura est un professeur récemment séparée qui n’est pas sûre d’être prête à s’engager à nouveau. Andrew est un chirurgien renommé dont le fils étudie dans l’école de Laura. Très vite, Andrew et elle se rencontrent, mais cela va avoir de graves conséquences que personne n’avait anticipées…

Cette série n’était pas du tout sur ma liste mais j’ai quand j’ai vu qu’il y avait Joanne Froggatt et Ioan Gruffudd au générique, je me suis laissée tenter.

C’est un pilote classique, avec une rencontre entre deux personnages seuls assez rapide, ce qui permet de ne pas trop traîner.

Evidemment, cette première soirée parfaite va donner lieu à un lendemain qui déchante et Laura accuse Andrew de viol.
Comme les événements de la soirée n’arrivent que par flashbacks incomplets, on est autant dans le brouillard que la police et c’est compliqué de savoir qui croire.
Andrew a l’air d’un brave bonhomme mais on ne voit pas trop pourquoi Laura irait inventer une histoire pareille. Tous les deux ont en plus un passé un peu lourd.

Si le déroulé est très classique, c’est un revanche plutôt intéressant dans le traitement des victimes de viol.

Il est donc fort probable qu’on retrouve une troisième personne dans l’intrigue et la sœur de Laura qui a une aventure avec son ex-mari ne va pas simplifier l’affaire.
Je n’étais pas partie pour regarder la suite, mais maintenant je suis assez intriguée.

– Tin Star

6011393

Ancien inspecteur de Scotland Yard, Jim Worth est le nouveau chef de la police d’une petite ville des Rocheuses canadiennes, où il s’est installé avec sa famille pour fuir son passé. La nouvelle raffinerie de pétrole, dirigée par la mystérieuse Mrs. Bradshaw, provoque un afflux de travailleurs et l’apparition de dealers, de proxénètes et du crime organisé.

Après une introduction dans laquelle Tim Roth se fait rapidement tirer dessus, l’épisode part en arrière pour découvrir comment tout ça a pu arriver.
On découvre la petite famille anglaise installée au Canada, un joli endroit avec des montagnes et tout le monde s’ennuie fermement dans ce décor.

La mise en scène est belle et l’esthétique très réussie mais moi aussi je me suis beaucoup ennuyée malgré l’arrivée d’une compagnie pétrolière venue là pour se faire des sous et construire une raffinerie.
Je me suis un peu réveillée en voyant que Christopher Heyerdahl venait mettre son nez dans cette affaire en s’auto-proclamant responsable de la sécurité de l’entreprise, mais ça n’a pas suffit.
Le pilote offre pourtant un joli retournement de situation dans son final qui devrait entraîner de lourdes conséquences, mais ce sera sans moi.
Et pour les impatients, il me semble que la série est déjà renouvelée pour une saison 2.

– Star Trek Discovery

15569_1204796

Alors que la Fédération mène une exploration paisible de la galaxie, loin des problèmes, un vaisseau de Starfleet, l’USS Shenzhou, va rencontrer les Klingons, des aliens hostiles à la paix, qui risquent de faire basculer toute la galaxie dans le chaos

Nouvelle tentative de ramener l’univers Star Trek sur les petits écrans, cette série peut pourtant être regardée même en n’y connaissant pas grand chose puisqu’on débarque à bord d’un nouveau vaisseau et on fait peu à peu la connaissance de quelques membres de l’équipage.
Je suppose que c’est peut être un peu compliqué pour quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de Starfleet, de Klingons ou de Vulcains mais franchement, c’est tout à fait abordable.

Le rythme est un peu mou mais les jolis effets spéciaux permettent de patienter agréablement jusqu’à ce que l’action se mette en place et que les Klingons décident d’attaquer.
Au niveau des personnages, j’ai apprécié l’effort de féminisation de l’équipage et il y a de la diversité, ce qui est très agréable.
En prime, pour une fois, James Frain ne semble pas être un gros méchant, mais je me méfie quand même, le père de Spock peut être fourbe.

– Philip K. Dick’s Electric Dreams

electric

Dans un monde sans technologie de pointe, les télépathes sont le seul moyen de communication à longue distance, mais leurs pouvoirs effraient les gens.
Lorsque des individus commencent à porter des cagoules bloquant le télépathisme, deux détectives se mettent à enquêter.

C’est la première fois que je regarde une série dont tous les épisodes sont indépendants (je suis complètement passée à côté de Black Mirror), je suppose donc que mon avis ne sera pas forcément le même tout au long de cette saison.
En tout cas, j’ai adoré cet épisode. J’ai aimé cette dystopie, ce monde sans technologie dans lequel les Normaux et les télépathes sont au bord de l’affrontement, la rencontre de ce petit couple que tout oppose, Richard Madden et Holliday Grainger qui sont splendides,  et même cette fin ouverte.
La photographie est en plus magnifique, un vrai régal pour les yeux.

C’est une adaptation de nouvelles, on peut donc sûrement regretter le manque d’approfondissement mais le format veut ça.
Et il va donc être facile de regarder la série à son propre rythme, ce qui est plutôt très positif car je crains la déprime si le visionnage est trop rapproché.

– The Good Doctor

1400

Atteint du syndrome d’Asperger, le jeune chirurgien Shaun Murphy, rejoint un prestigieux hôpital de Boston. Isolé, Shaun a des difficultés à s’intégrer à l’équipe. Mais en mettant son incroyable don au service de ses patients, il suscite l’admiration de ses collègues, même les plus sceptiques.

Je n’avais pas du tout prévu de regarder cette série mais il y en a eu d’excellents retours alors j’ai décidé de la tester.
Le personnage principal m’a beaucoup plu, et Freddie Highmore est vraiment très bon. C’est une bonne découverte pour moi puisque je n’ai jamais vu Bates Motel mais je l’ai trouvé excellent.
Par contre, je n’ai pas du tout accroché à l’intrigue, plein de bons sentiments, avec un lapin mort et un frère mort, des parents absents et toute la misère du monde sur ses épaules, j’ai trouvé que ça faisait beaucoup.

Je n’ai pas non plus aimé toute l’histoire autour de l’hôpital ni les petites guerres entre médecins et actionnaires.
Je suppose que la série pourra faire le bonheur de pas mal de gens, mais si je lui reconnais pas mal de qualités, je pense que ce n’est tout simplement pas mon genre.

– Absentia

1695

En enquêtant sur un serial killer, une jeune femme du FBI disparaît. Elle est retrouvée six ans plus tard dans une cabane, entre la vie et la mort. Une fois rétablie, elle découvre que son mari a refait sa vie avec une femme qui élève son fils. C’est alors que les meurtres recommencent.

J’étais très curieuse de retrouver Stana Katic dans un nouveau rôle après la fin de Castle, ce qui fait que je me suis lancée dans ce pilote sans même lire le résumé.
Autant dire que j’ai été assez désappointée quand son personnage disparaît après à peine 5 minutes et que tout laisse à penser qu’elle est morte.

Six ans plus tard, son mari s’est remarié, son garçon a grandi, son meurtrier est toujours en prison et elle refait surface.

Tous les personnages sont intéressants, l’intrigue est bonne et il y a un twist final assez surprenant qui remet un peu tout en questions.
Malgré tout, j’ai l’impression d’être passée à côté parce que malgré toutes les qualités de la série, je me suis beaucoup ennuyée.
C’est peut être parce que le personnage d’Emily est assez distant et que du coup je n’ai pas réussi à compatir avec elle, mais je suis restée très éloignée de ce qu’elle pouvait traverser.

Ça n’enlève rien des qualités de cette série, mais je sature sans doute un peu trop sur le genre policier en ce moment.

– Inhumans

14402_1214079

Sur la Lune se trouve la ville d’Attilan, peuplée d’inhumains, des êtres humains dotés de pouvoirs extra-terrestres. Ceux-ci sont dirigés par une famille royale sur le point de se déchirer à cause de visions politiques différentes : le roi souhaite vivre pacifiquement sur la Lune, son frère souhaite retourner sur Terre.

Entre les bandes annonces affreuses et les très mauvais retours critiques, j’avais revu mes espérances à la baisse pour cette série.
Du coup, j’ai été dans l’ensemble plutôt bien surprise par le niveau général. Il ne faut pas en attendre grand chose, c’est une série ABC mais l’intrigue est correcte et il y a de quoi durer une saison sans aucun souci.

Les effets spéciaux sont dramatiquement moches mais en coupant les cheveux de Medusa assez rapidement, le principal problème est réglé, et le chien est enfermé ce qui m’arrange beaucoup parce que je n’aime pas ces bêtes là.
Au niveau des acteurs c’est très moyen, surtout la sœur de la reine qui est une vraie catastrophe, mais on a Iwan Rheon, alors ça compense.

Le scénario est vite compréhensible, même pour quelqu’un qui n’a pas vu Agents of SHIELD.
On a d’un côté un roi tout gentil mais terriblement niais et de l’autre son frère qui veut prendre sa place. Et tout le monde habite sur la lune, dissimulés des humains par une barrière holographique.
Le souci c’est que le frère il a quand même bien raison puisque la majorité de la population crève de faim dans les mines (si quelqu’un sait pourquoi ils minent du caillou sur la Lune, ça m’intéresse) et que les personnes qui n’ont pas de pouvoirs sont un peu vues comme les rebuts de la société.
Du coup, si il mène sa révolution parce qu’en fait il est amoureux de la reine, le fond du problème est bel et bien là et ça donne surtout envie de le voir réussir.

– Ghosted

1234

Un sceptique cynique et un génie qui croit au paranormal sont recrutés pour faire équipe afin d’enquêter sur des phénomènes inexpliqués à Los Angeles. Ils découvrent alors que la race humaine est en danger…

J’avais un petit peu oublié cette série et à vrai dire j’aurai sans doute mieux fait de ne plus y penser mais elle avait pour elle d’être un format court pour un lundi soir où j’étais fatiguée.
Je ne reviendrai pas sur les terribles facilités scénaristiques, c’est pas vraiment ce qu’on attend en premier d’une comédie, mais j’ai tellement peu ri ou même souri que je ne voyais que ça.

En revanche, j’ai trouvé sympa de croiser Adeel Akhtar dans autre chose qu’une série policière, le genre dans lequel il semblait être cantonné depuis quelque temps.
Les autres acteurs ne sont pas non plus mauvais mais je crois que ce n’est vraiment pas mon genre et que je vais passer mon tour sans trop de remords.
Il y a du potentiel mais je suis beaucoup trop sceptique devant ce style de série pour lui donnner sa chance.

– Ten days in the valley

15551_1204399

Jane Sadler, scénariste très occupée, est une mère de famille célibataire en pleine période de séparation. Un jour, sa fille est kidnappée au milieu de la nuit… Tout comme l’émission de télévision qu’elle produit sur les controverses de la police, la jeune femme se voit embarquer dans une enquête pleine de mystères, où tout le monde a des secrets, et où l’on ne peut faire confiance à personne.

Mini série sur la disparition d’une gamine, chacun des dix épisodes doit couvrir une journée de l’enquête.
Le principe est sympa et on est au moins à peu près sur d’avoir une fin bouclée.

C’est un peu le seul point positif que je trouve à cette série (avec ses acteurs pas trop mauvais, j’aime beaucoup Kyra Sedgwick) parce que pour le reste, c’est très paresseux, le pilote étant relativement long à démarrer et le personnage principal étant loin d’être sympathique.
Il y a aussi énormément de personnages à introduire, chacun finissant par en recroiser un autre à un moment donné, et ça donne une impression de fouillis pas très agréable.

Je pense que l’idéal est sans doute de regarder la série au rythme d’un épisode par jour mais je me connais, si je la mets de côté, je n’y reviendrai plus.
Et ce sera sans doute pour le mieux.

– The Gifted

15528_1204183

Des parents dont les enfants développent des pouvoirs mutants sont obligés de fuir alors que le Gouvernement veut les enfermer. Ils rejoignent un network de mutants cachés dans des souterrains et doivent rester unis pour survivre face à l’adversité…

J’étais un peu sceptique face au résumé de cette série et je me demandais bien ce à quoi on allait en fait avoir droit mais l’introduction m’a de suite séduite.
J’ai moins accroché au côté famille parfaite qui se découvre deux gamins mutants mais l’interprétation est très bonne (en même temps, avec Amy Acker et Stephen Moyer, je ne m’attendais pas à moins), même pour la fille aînée. Par contre, le gamin, c’est pas possible.

Les effets spéciaux sont excellents, et la bande de mutants clandestins me plait beaucoup même si j’ai un peu de mal à comprendre qu’est ce que le brun aux cheveux longs a comme pouvoir.
C’est pas bien grave dans le cas des petits qui découvrent à peine ce qu’ils sont capables de faire mais pour celui là, il a l’air de faire partie des anciens et de bien maîtriser, du coup j’aimerais en savoir plus.

C’est divertissant et sympathique, et si on oublie l’histoire familiale assez bateau, c’est un très bon début.

– Kevin (probably) saves the world

15538_1204297

Kevin Finn, jeune homme un peu naïf et égoïste, est en pleine descente aux enfers. Il décide de retourner dans sa ville natale, auprès de sa sœur jumelle, devenue veuve, et sa nièce. Dans la nuit, Yvette, un être divin, descend des cieux pour lui confier une mission : celle de sauver le monde.

C’était mon dernier pilote à tester et au bout de dix minutes j’en avais déjà marre tant je ne trouvais pas d’intérêt à la série, qui raconte l’histoire de Kevin, un brave loser, qui s’installe chez sa sœur qui habite avec sa nièce qui ne veut pas de lui dans leur maison jusqu’à ce qu’une pluie de météorites le propulse en sauveur de la Terre.
Je suis restée jusqu’au bout et ça s’est un peu amélioré avec la rencontre à l’aéroport que j’ai trouvée mignonne mais j’ai trouvé l’épisode long et pas vraiment amusant, et le personnage de l’ange me fatigue beaucoup.

En revanche, ça peut réussir sur le côté petit bonheur du quotidien et les personnages peuvent devenir attachants s’ils ne se montrent pas trop agaçants.
Je pense continuer encore quelques épisodes vu que j’ai déjà fait pas mal de tri pour cette rentrée et que je ne regarde rien ou presque chez ABC.

– Ghost Wars

16147_1235195

Dans une petite ville d’Alaska en proie à des phénomènes paranormaux, un homme doit confronter ses démons pour maîtriser ses pouvoirs psychiques.

Une petite dernière s’est ajoutée à ma liste au dernier moment et ça tombe bien puisque je manquais de séries SyFy dans cet article.
Bon, une fois que j’ai dit la chaîne, j’ai à peu près tout dit mais la série fait quand même l’effort de s’éloigner de ses standards habituels à base de nanars.
Le héros et tout à fait charmant et il porte fort bien le sweat à capuche et les mitaines, ce qui lui fait encore gagner des points. Et il parle aux fantômes, ce qui ne facilite pas son insertion sociale.

Le jour où il décide de quitter la ville paumée d’Alaska où il habite, les catastrophes commencent à se multiplier et entre tremblements de terre, hallucinations et esprits qui n’arrivent plus à passer dans l’au delà, tout part en cacahuètes.

Ce n’est sans doute pas la série la plus originale du monde, mais c’est joliment flippouillant et il y a un très bon travail sur l’ambiance générale qui fait que je reviendrai voir la suite sans aucun souci.

Et voilà pour ce long article, je pense avoir fait le tour des pilotes que je voulais tester en cette rentrée.
Je suis persuadée que je mettrai bientôt la main sur d’autres, et j’en suis même plutôt contente puisque les nouveautés de Novembre ont toujours tendance à être meilleures que les premières arrivées

15 réflexions sur “Les pilotes de la rentrée 2017

  1. Pfiou! J’ai tout lu et je ne sais plus quoi dire 😂 nous n’avons pas fait les mêmes choix, forcément, mais on se rejoint beaucoup sur les séries en commun, à part Ghosted qui m’a fait un peu rire. The Gifted est pour moi la meilleure nouveauté de cette rentrée. Je regrette qu’ABC ne diffuse pas les 10 épisodes de ten days pendant dix jours de suite comme tu le suggères. Comme toi, je sens que si je la mets de côté, je n’y reviendrais pas alors je continue pour l’instant, mais elle risque de vite passer à la trappe !

    Aimé par 1 personne

  2. Et bin je continue sur Orville, Star Trek et Philip K Dick…que de la SF, cela fait du bien….apres avoir vu leur pilote…malgre ma critique sur Orville, oui je continue…lol..(au fait, il y a deja eu une capitaine pour Star Trek, la 3eme serie apres le capitaine Picard, et c’etait la femme de Columbo….mythique quoi !)
    En tout cas je voulais me lancer sur inhumain et gifted cela me refroidit pour le coup….et je garde tin en latence….
    Oui les nouvelles saisons commencent a revenir….Mr Robot est de retour….cela n’arrete pas….;)

    Aimé par 1 personne

  3. The Orville, j’ai trouvé le pilote franchement pathétique à l’humour lourd et Seth McFarlane effectivement pas charismatique. Mais maintenant, au bout de quelques épisodes, je trouve la série vraiment sympa à regarder.

    Greenhouse Academy, c’était sympa, l’espère de complot compensant l’aspect vraiment teen du show. Mais j’ai abandonné au bout de quelques épisodes, trop ado, persos trop clichés et rien pour compenser.

    Star Trek Discovery, je n’ai pas accroché au double épisode, je me suis ennuyée et le langage Klingon m’a donné envie de m’arracher les yeux et me percer les tympans. Mais j’ai mieux aimé les épisodes suivants.

    Le premier épisode de Philip K. Dick’s Electric Dreams était super, comme les suivants.

    J’ai bien aimé le pilot de The Good Doctor, les épisodes suivants sont gentils, pas sûr que je continue mais pour le moment, ça passe. Comme Kevin probably Saves the World (mais je n’ai pas aimé l’ange non plus) et The Gifted. En fait, ce sont des séries pas désagréables à regarder mais que je pourrais abandonner facilement.

    Absentia, j’ai pas du tout envie de voir ce type de série en ce moment (et c’est la même chose pour Mindhunter qui a pourtant l’air très bien).

    Le double pilot de The inhumans est bien passé et effectivement une fois les cheveux de Medusa coupés ça a été mieux. Et je suis comme toi, je trouve les idées de Maximus tout à fait louables (outre le fait qu’Iwan Rheon est très choupi). Et je pense qu’ils minent les cailloux pour trouver du Terragen mais je n’en suis pas sûre 🙂

    Ah et Ghosted, j’ai trouvé le pilot sympa, le 2e épisode moins intéressant.

    Aimé par 1 personne

    • C’est rigolo parce que j’ai vu pas mal de gens râler sur le Klingon alors que ça ne me dérange pas du tout ^^

      Electric Dreams est une super surprise. J’attends toujours l’épisode qui me décevra mais pour l’instant j’accroche à chacun d’entre eux !

      Mindhunter c’est pour le challenge de l’année prochaine, je sature sur le policier en ce moment alors ça me fera pas de mal de la mettre de côté.

      Tous les trucs à visée « comiques » je suis passée à côté, vraiment pas dans mon état d’esprit et pourtant j’étais assez volontaire.

      Je ne sais pas trop quoi retenir de cette rentrée pour l’instant du coup, y a des trucs que j’attendais pas et qui me plaisent plutot pas mal mais pas de grosses déceptions.

      J'aime

  4. Parmi tous ces pilotes je n’ai que vu Liar pour les mêmes raisons que toi : Le casting ! J’ai trouvé le pilote très bien mais un peu peur que la suite sot trop classique et en fait la série est top avec un bon suspense et des rebondissements : j’attends avec impatience l’épisode 6 ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Pfiiiiou ! Que de nouveautés. Et je n’ai rien vu bien sur. Haha. En même temps faut dire que j’ai plutôt décroché des séries depuis quelques mois et j’ai un peu peur de m’y remettre, après je ne fais plus rien d’autre de mon temps libre… Ce qui peut être un peu embêtant ^^
    Enfin, il y a quand même quelques titres qui me bottent bien. Je vais garder ton article dans un coin pour revenir y puiser l’inspiration quand je m’y remettrais 😀

    Aimé par 1 personne

  6. Tu as poursuivi Liar finalement ? et il faut que je me lance dans les Philip K. Dick ne serait ce que pour le casting des épisodes ! (et faut vraiment que tu regardes Black Mirror!)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s