The Booth at the end – Saison 1

The_Booth_at_the_End

Imaginez un resto routier américain typique, des gens sont installés au bar et discutent, et au fond de la salle, assis à une table, se trouve un homme.
Des inconnus viennent le voir régulièrement, ils discutent avec lui quelques minutes et repartent immédiatement après. Certains partent énervés, d’autres rassurés ou bouleversés. Cet homme, grâce à son mystérieux carnet, peut vous permettre de réaliser vos souhaits les plus insensés.
Il vous suffira juste d’accomplir une mission en échange.

4404_1441058328

Le concept de cette série est simple et minimaliste.
Un homme installé dans un drive-in rencontre des personnes venues là pour voir un de leur vœu se réaliser, que ce soit la guérison d’un proche, la rencontre d’une jolie fille ou tout simplement devenir plus belle.

3925591

Pour que ce souhait se réalise, ils devront tout d’abord remplir une mission, qui peut être toute simple ou bien mettre en péril leur moralité.
C’est à eux de choisir, l’Homme n’intervient pas dans leur décision, se bornant à tenir note de ce qu’on lui raconte. Et il aime les détails.

870

Et puis il y a Doris, la serveuse. Elle, elle ne souhaite rien sinon parler avec l’Homme et découvrir ce qu’il est vraiment.

Toujours dans le même décor, et avec une petite poignée de personnages, The Booth at the end pourrait être lassante, mais outre son tout petit format, l’essentiel porte sur les personnages, leurs envies, leurs hésitations et ce qu’ils sont prêts à faire pour la réalisation de leurs souhaits.

3925611

La variété des vœux et de ce que demande l’Homme en échange permet de ne pas s’ennuyer, d’autant plus quand les intrigues finissent par se croiser et que les missions des uns et des autres rentrent en conflit.

3925571

Personne n’est gentil, personne n’est méchant. Il n’y a que des humains qui questionnent leur moralité et doivent décider jusqu’où ils sont prêts à aller.

You might say I feed monsters

Le tout sous le regard d’un Xander Berkeley, dont le rôle n’est jamais explicité mais qui est présent à chaque minute de leurs réflexions. Cet acteur ne bouge jamais mais offre une performance admirable.
Rien n’est montré, mais tout est dit.

Publicités

18 réflexions sur “The Booth at the end – Saison 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s