Arlis des Forains

couv63732331

Arlis est orphelin. Il a été recueilli par Emmett et Lindy, des forains. Entouré, entre autres, de Jared, le cul-de-jatte, et de Katrina, la fille aux serpents, il vit une enfance singulière, mais heureuse, sur les routes qui le mènent de ville en ville.
L’arrivée des forains à Bailey Creek ne passe pas inaperçue et, comme souvent, Arlis est le centre d’intérêt de tous les enfants de la ville. Et plus particulièrement de Faith, la fille du pasteur. Elle fera découvrir à Arlis d’étranges rituels et lui ouvrira les portes d’un monde plein de mystères… et de dangers.

Barre-de-séparation

Petit livre étrange avec un personnage principal tout aussi étrange, j’ai d’abord été attiré par le titre.
J’ai toujours aimé les histoires prenant place dans le milieu des forains, c’est d’ailleurs sans doute pour ça que je suis une grande supportrice de la série Carnivàle, et en plaçant l’action dans ce contexte, Mélanie Fazi avait déjà fait la moitié du chemin pour m’intéresser à son histoire.

J’ai donc assez naturellement beaucoup aimé tout ce pan de l’histoire.
Alors qu’il était bébé, Arlis a été adopté par Lindy, membre d’un cirque itinérant, et il a depuis vécu dans cet univers, en ne connaissant rien de ses origines.
La découverte des membres de la troupe et leurs histoires personnelles m’ont plu, j’ai aimé en apprendre plus sur eux, leur passé, la vie de Lindy, Jared et de Katrina et ce qui a amené tout le monde à se retrouver uni autour des représentations. Même les animaux étaient intéressants, que ce soit les deux singes ou l’éléphant, j’étais vraiment à fond.

Mais le cirque ne bouge pas et donne l’impression de rester un temps fou dans Bailey Creek, une petite ville où rien ne se passe et où Arlis a donc le temps de sympathiser avec Faith, une des filles du pasteur.
Faith est un personnage super pénible, l’archétype de la petite fille capricieuse qui veut que tout tourne autour d’elle.
Du coup, j’ai moins accroché à la partie fantastique du récit, jusqu’à ce que Faith et Arlis se disputent en fait, et que le jeune garçon continue son histoire seul. A partir de là, j’ai de nouveau raccroché au récit et le final est vraiment captivant, se transformant en jeu de piste ésotérique dans lequel Arlis mène son enquête pour découvrir enfin la vérité.

Le récit est très bien écrit, bercé par une certaine poésie et plein de douceur.
J’aurais donc vraiment voulu aimer cette histoire, perdue dans sa temporalité et sa géographie, mais son personnage de peste pénible m’a vraiment fait décrocher et j’ai eu le plus grand mal à y re-rentrer par la suite.

Arlis des Forains
Mélanie Fazi
Bragelonne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s