Missions

1499

La première mission habitée vers Mars est en approche de la planète rouge. À bord, des scientifiques de haut niveau et une jeune psy, chargée de superviser leur sécurité mentale. Mais au moment de lancer l’atterrissage, un incident survient…

15327_1496310158

Mars est au rendez-vous.

Je n’avais absolument aucune intention de me lancer dans cette série mais j’ai vu passer quelques messages de Shipou en disant le plus grand bien et la science-fiction française n’est pas vraiment un genre par lequel on est submergé de nos jours.
Mais le point positif principal est le format en 25 minutes que j’aime beaucoup parce que j’arrive du coup à caser un épisode avant de partir au travail.

Du coup j’ai très vite accroché, le rythme est bon et les idées se multiplient en ne laissant aucun temps mort.Le scénario est à l’origine fort simple puisqu’il s’agit de suivre la première mission habitée en route vers Mars, avec un équipage essentiellement français à son bord. Mais elle se fait doubler au dernier moment par des Etats-Uniens qui ne répondent plus aux messages qui leur sont envoyés.
Cette mission d’exploration se transforme en mission de sauvetage, rapidement oubliée quand la première navette est retrouvée en morceaux et que le seul survivant se trouve être Vladimir Komarov, premier cosmonaute mort dans l’espace à bord de Soyouz 1, en 1967.

missions
La série lance plein de références à d’autres séries et les personnages, bien qu’assez stéréotypés sont plutôt bons.
On n’échappe pas à la psychologue qui se croit plus intelligente que les autres, au petit informaticien rigolo et à d’autres clichés dans le genre, notamment chez les Américains, qui sont essentiellement fourbes et prêts à tirer dans tous les sens.

missions

Mais certaines répliques sont vraiment bonnes et alors que le contexte aurait pu ne pas s’y prêter du tout, j’ai retrouvé pas mal d’humour.

Le mec, il a l’ADN d’un caillou.

Bon, cette réplique n’était pas forcément là pour être drôle mais déclamée par Basile, je n’ai pas pu m’empêcher de pouffer à chaque fois que je l’entendais.

Mon vrai problème est en fait venu des dialogues. Je m’étais déjà fait la réflexion en regardant la dernière saison d’Hero Corp (pour laquelle j’avais carrément activé les sous-titres), mais j’ai l’impression de ne plus comprendre le français dans les fictions françaises.
Ajouté à une direction d’acteurs un peu à la dérive, c’était un peu le point noir de la série qui offrait en revanche de jolis décors, des effets spéciaux tout à fait crédibles et une très bonne bande son.

miss

Le final est ouvert mais permet de clôturer correctement la saison.
Il reste pas mal de choses en suspens et j’espère que la série reviendra sur nos écrans, histoire d’éclaircir ce mystère martien.

Publicités

11 réflexions sur “Missions

  1. J’avais testé 2-3 épisodes de la série Mars de National Geographic dont parle Rachel. Le côté docu-fiction m’avait vite perdu et je sais pas trop pourquoi j’avais automatiquement associé les 2 séries mais ton article me donne bien envie de tester, surtout que comme tu dis de la SF française on en a pas tous les jours.

    Aimé par 1 personne

    • Pour les dialogues je trouvais les intonations bizarres mais parfois je comprenais carrément rien du tout XD .
      Et je vois pas pourquoi parce que je comprends quand j’écoute les informations ou les séries étrangères doublées pourtant …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s