Quelques jours de nos vies

couv41706283

Zoe et Ed se sont rencontrés à l’université et sont mariés depuis plus de dix ans. Un matin, après une violente dispute, Ed, en route pour le travail, est victime d’un accident. Inconsolable, Zoe fait un malaise. Quand elle reprend connaissance, elle a dix-huit ans et se prépare à entrer à l’université. La vie vient de lui offrir un cadeau : tout recommencer.

Merci à Babelio et aux éditions Presses de la Cité pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Avec son scénario de romance fantastique et de voyage dans le temps, ce livre m’avait fortement attirée.
J’étais donc prête à m’émouvoir en compagnie de Zoe mais c’est un personnage auquel il n’est pas vraiment facile de s’attacher

J’en avais pourtant très envie parce que ce qu’elle traverse n’est pas facile mais je me demandais bien quelle était la finalité de son périple puisque malgré ses efforts pour changer les choses, rien ne donnait l’impression de bouger ou de vraiment changer.
Du coup j’ai commencé à m’agacer devant la répétitivité de ses journées, avec souvent comme seul point d’orgue des drames, des disputes et des larmes.

Je me suis aussi demandé pourquoi Zoe tenait tant à sauver ce couple alors que son mari et elle partaient sur des bases tellement différentes.
Il ne veut pas se marier, elle ne veut pas d’enfant. Ces positions sont tout à fait défendables mais ils vont du coup passer des années à souffrir à vouloir faire changer l’autre d’avis.

Heureusement, l’écriture de Clare Swatman est plutôt agréable et fluide et permet d’enchaîner les pages sans peine, la meilleure amie Jane est sympathique, Ed est plutôt tolérant malgré son obsession des gamins, et j’ai fini par m’accrocher à Zoe en espérant qu’elle parvienne enfin à ses fins (ce qui aurait signifié la fin de ce livre, que je voulais vraiment voir arriver).

Je suis donc restée très en retrait, ayant du mal à me ressentir vraiment des choses face à cette histoire qui se présentait pourtant comme étant particulièrement émouvante. Peut être parce que l’ensemble manque aussi d’un peu d’énergie.

Quelques jours de nos vies
Clare Swatman
Presses de la Cité

Publicités

5 réflexions sur “Quelques jours de nos vies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s