The Code – Saison 2

the-code-2

Jesse, un surdoué de l’informatique avec des problèmes psychologiques, et son frère Ned Banks, journaliste lanceur d’alerte, sont menacés d’extradition suite à une précédente affaire.
Les autorités australiennes leur proposent un marché : les aider à mettre la main sur un sulfureux hackeur, Jan Roth, en échange de leur liberté.
Un piège est tendu à Roth, sous forme d’une clef USB censée contenir les codes d’accès au Parlement australien, qui doit permettre à Jesse de prendre le contrôle de son ordinateur.

the code (4)

J’avais beaucoup aimé la première saison de cette série parce qu’elle réussissait à la fois à introduire des sujets importants (ce mélange d’écologie, de politique, d’hacking et de problème d’immigration était brillant) mais aussi un excellent duo de personnages avec les frères Ned et Jesse Banks.

the code (2)

Si le côté informatique est toujours là (et que le problème des réfugiés n’est pas oublié), il est cette fois mis au service d’une toute autre intrigue, assez inconnue pour moi puisqu’il s’agit de la lutte pour l’indépendance de la Papouasie occidentale (pour ceux qui, comme moi, ignorent où ça se trouve, c’est au nord de l’Australie, à l’ouest de la Papouasie Nouvelle Guinée et à l’est de l’Indonésie).

C’est l’occasion pour Jesse et Hani d’aller crapahuter une partie de la saison dans la jungle pour récupérer un gamin kidnappé.
Les scénaristes ont en effet eu l’idée saugrenue de séparer les frères, ce qui ne m’a pas vraiment emballée.

the code (1)

En revanche, j’ai été plus que ravie de retrouver Anthony LaPaglia, plus connu pour son rôle dans Without a Trace (FBI : Portés disparus pour les francophones) qui retrouve là son accent australien et un personnage haut en couleur, assez borderline mais surtout très réussi.

the code (1)

La deuxième partie de saison rétablit les dynamiques habituelles, et en profite pour relancer l’intrigue politique.
J’aime beaucoup ce découpage qui permet, malgré un format court, de ne pas traîner inutilement.
Hani est d’ailleurs bien plus intéressante dans cette partie là, même si la gestion de son histoire familiale peut ne pas passionner, et Ned retrouve une place bien plus centrale.

the code (2)

Si cette deuxième saison n’était pas indispensable au vu de la conclusion de la première, j’ai aimé retrouver les frères Banks dans de nouvelles aventures.
Et si toutes les intrigues sont clôturées, rien n’empêche de les voir replonger une nouvelle fois. Les thrillers technologiques sont d’ailleurs assez rares sur nos écrans et j’aime ce style, d’autant plus quand il est servi par des acteurs aussi bons.

the code (5)

Publicités

2 réflexions sur “The Code – Saison 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s