Nulle et Grande gueule

couv37179588

Elle c’est Ursula. Parce qu’elle est grande, très grande, mal dans sa peau, Ursula se surnomme elle-même la Nulle. C’est pourtant, à seize ans, une belle fille, intelligente et d’une volonté peu commune. Solitaire, indépendante, elle ne ressemble pas aux autres.

Lui, c’est Matt. Doué, drôle, c’est un garçon brillant, apprécié de tous. Il aime faire rire, il parle haut et fort. Trop parfois. Le jour où il a menacé de poser une bombe au lycée, Matt plaisantait. Mais les événements vont prendre une tournure de plus en plus dramatique : soupçonné, accusé, isolé, il voit sa vie devenir peu à peu un enfer. Seule Ursula ne cède pas à la rumeur …

Barre-de-séparation

La Nulle, c’est Ursula Riggs, une jeune fille sûre d’elle mais dont la détermination fait le vide dans son entourage même si la solitude ne l’effraie pas.
Grande gueule c’est le petit Matt, un garçon populaire et qui aime faire le fanfaron. Parfois un peu trop mais une plaisanterie n’a jamais tué personne…

Deux univers qui n’auraient jamais du se rencontrer jusqu’à ce que Matt soit accusé d’avoir voulu poser une bombe dans le lycée et qu’Ursula témoigne en sa faveur.

Joli petit livre, Nulle et Grande gueule se concentre sur un court passage de la vie de ces deux personnages, sur cette accusation qui va bouleverser leurs existences, sur les conséquences de leurs actes.
Ces deux adolescents un peu marginaux, qu’ils le veuillent ou non, vont se rapprocher et se découvrir.

C’est une histoire simple, écrite il y a plus de dix ans dans un contexte d’États-Unis traumatisés par la tragédie de Columbine, mais qui trouve toujours une résonance dans l’actualité, entre des parents démissionnaires qui vivent sous anti-dépresseurs ou s’enfuient loin de leurs familles, et un pays qui oublie sa liberté d’expression pour vivre sous un voile d’hypocrisie et de conformisme.

Malgré un sujet qui pourrait être plombant, les deux personnages principaux apportent un vent de fraîcheur à l’ensemble et ils sont tellement réalistes qu’on a envie de croire à leur existence.
Si la fin est un peu convenue, ce livre très bien écrit et percutant est à mettre entre toutes les mains afin de se rendre compte des conséquences que peuvent avoir les rumeurs et leurs répercussions.

Nulle et Grande gueule
Joyce Carol Oates
Folio

Publicités

5 réflexions sur “Nulle et Grande gueule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s