Dollhouse – Saison 2

DOLLHOUSE: logo.

Plusieurs mois se sont écoulés depuis que l’agent Paul Ballard a intégré le centre de la Dollhouse.
Echo, qui se souvient désormais de ses anciennes « empreintes » en raison des machinations d’Alpha, doit épouser un riche homme d’affaires qui fut lié à un ancien dossier du FBI.

dollhouse-season-2-promos-8

Après une première saison qui prenait un peu le temps de se mettre en place avant de lancer ses grandes intrigues autour d’Alpha et de Paul Ballard, la deuxième ne s’embarrasse pas de détails et fonce de suite dans le vif du sujet.

Plusieurs fils rouges sont lancés et on part un peu dans tous les sens, entre les quelques missions à la semaine qui persistent, le départ du Docteur Saunders, les intrigues personnelles de Sierra et Victor, Ballard qui intègre la Dollhouse, le sénateur qui se dresse contre le système des poupées, Rossum Corporation qui cherche à reprendre la main, la visite à la dollhouse de Washington et Caroline qui a disparu.

doll-2

Pas physiquement non, mais c’est désormais Echo qui est en place et elle n’entend plus abandonner. Elle a ses propres souvenirs, ses propres batailles à mener et je dois dire que j’ai plus apprécié ce personnage que lors de la première saison où elle était souvent très fade à force de changer de personnalité.

65980851

Echo n’est pas la seule à devenir plus intéressante, c’est aussi le cas de l’intégralité des personnages, notamment les réactifs, qui sont encore mieux définis (je suis tombée irrémédiablement sous le charme du couple Sierra-Victor, porté par deux acteurs assez exceptionnels), mais aussi Topher, qui atteint un niveau incroyable d’adorabilité, d’ingéniosité et de naïveté.
J’ai eu plus de mal en revanche avec Adelle, à mon grand désarroi parce que j’adorais le personnage jusque là mais, même si c’était voulu, j’ai fini par saturer de son comportement.

doll-4

La saison décolle donc à toute vitesse et sa construction est très bien calculée puisqu’elle parvient à monter continuellement en puissance.
Alors que je pensais qu’elle ne pouvait pas faire mieux, chaque épisode est encore meilleur que le précédent. On fait notamment un petit tour au Grenier pour découvrir ce qu’il advient des réactifs partis au rebut et j’ai tout bonnement adoré cet épisode en intégralité.
Seul le final m’a paru un petit peu sorti de nulle part. La série n’était pas sûre d’être renouvelée (et ne l’a d’ailleurs pas été), il fallait donc conclure les intrigues en cours, ce qui a au moins eu le mérite d’être fait, mais on sent parfois une certaine précipitation.

doll-3

Niveau acteur, on prend les mêmes et on recommence mais Joss Whedon rajoute en prime une palanquée de ses petits chouchous. Alexis Denisoff et Summer Glau pour ses propres séries, Michael Hogan et Jamie Bamber pour Battlestar Galactica.

doll-1

Il me reste maintenant à regarder les deux épisodes finaux, et je dirai adieu à une de mes plus jolies découvertes de l’année.

doll-5

Publicités

2 réflexions sur “Dollhouse – Saison 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s