Les pilotes de la rentrée – Octobre 2016

Holà todos !

Voici la deuxième partie des pilotes proposés pour cette rentrée 2016. Il y en a pour un petit peu tous les goûts et j’espère que vous y trouverez votre bonheur.
Je vous rappelle que si vous voulez connaître mon avis sur les pilotes de Quarry, The Collection, This is us, Halcyion, Van Helsing ou Easy, c’est par ici qu’il faut voir.

  • Falling Water

13417_1138603

Trois personnes sans lien se rendent compte qu’elles rêvent chacune d’une partie d’un même rêve….

Un peu comme pour This is us, je partais dans cette série avec à peu près aucune idée de ce qu’elle voulait nous raconter.

On fait donc la connaissance de trois personnes, qui semblent vivre dans la même ville, et qui ont pour point commun de faire des rêves étranges qui paraissent connectés.  Ils semblent aussi liés par une espèce de … organisation (?), qu’on retrouve dans chacune de leurs histoires.

Et c’est là qu’est quand même un peu le point noir de la série, c’est que je n’ai pas saisi grand chose, que je n’ai rien compris le travail d’au moins un des personnages principaux (celui qui jouait aussi dans Beowulf, grand moment de série télévisée), que je n’ai pas bien saisi ce que faisait le barbu à lunettes de Revolution dans le scénario et que tout le monde vit sa vie de son côté.

Je suppose que tout le monde finira par se trouver mais en tout cas, elle prend bien la place de Mr. Robot dans le créneau de la série mystérieuse.
J’ai aussi bien accroché au jeu des acteurs et j’ai quand même envie d’en savoir plus.

  • Aftermath

Aftermath-Saison-1-Poster-768x840

Karen et Joshua Copeland ainsi que leurs enfants Dana, Brianna et Matt doivent se battre pour survivre à la fin de la civilisation après de fortes tempêtes, nuée de météores, tremblements de terre et épidémies. Et le surgissement de créatures surnaturelles.

Comme bien souvent avec ce que fait SyFy, Aftermath allait être une catastrophe ou une bonne surprise (et je m’attendais à une catastrophe).
On tombe finalement sur quelque chose un peu entre les deux, en suivant l’histoire d’une famille au moment où des bouleversements se produisent sur Terre. Éruptions volcaniques, tremblements de terre, tornades, pluie de météorites, mais aussi débarquement de bestioles qui portent le même nom que les copines de Kira dans Teen Wolf et infections des humains qui se mettent à dérailler grave et saigner de la bouche.

La petite famille, composée de papounet l’intello, mamounette qui manie le fusil à pompe, frérot qui ne brille pas par son intelligence et sœurette n°1 qui est le cerveau, est à la recherche de sœurette n°2 qui me semble d’une stupidité inimaginable et qui a été enlevée par une bestiole avant de réussir à s’échapper.
Les voilà donc sur les routes dans leur camping car, partis pour une folle aventure.

Je ne suis pas la plus grande fan au monde de post apo, mais ça passe plutôt bien, notamment grâce à des acteurs pas trop mauvais et des décors qui tiennent la route (même si ça sent très fort le Canada …).
Espérons qu’il y aura quand même une fin, je n’ai toujours pas apprécié l’annulation de Hunters sans conclusion franche.

  • Luke Cage

luke-cage-saison-1-poster

Transformé en colosse surpuissant à la peau impénétrable après avoir été le cobaye d’une expérience sabotée, Luke Cage s’enfuit et tente de recommencer à zéro dans le Harlem d’aujourd’hui, à New York. Bientôt tiré de l’ombre, il va devoir se battre pour le cœur de sa ville dans un combat qui l’oblige à affronter un passé qu’il espérait avoir enterré.

Comme toute série Netflix de super héros qui se respecte, le pilote prend un temps fou pour se mettre en place et nous expliquer la situation (même si j’ai eu un peu de mal à comprendre si on se trouve avant ou après Jessica Jones).
En tout cas, pour les distraits qui débutent donc par cette série sans avoir vu les deux autres, Luke est donc un super héros, qui a pour super pouvoir d’être super fort et indestructible. Pour le reste, on n’en sait pas beaucoup plus.

Les personnages sont bons, la musique est chouette, la mise en scène est pas mal foutue. Il me reste maintenant à ne pas attendre l’année prochaine avant de voir les épisodes suivants XD .

  • Timeless

13385_1463430873

Un trio improbable voyage à travers le temps afin de combattre des criminels désirant modifier l’Histoire telle que nous la connaissons….

Comme je le disais dans mon billet de présentation des nouveautés de la rentrée, je ne me suis intéressée à cette série que pour Goran Višnjić, dont j’étais très fan dans ma jeunesse.
J’ai quand même eu la bonne surprise de retrouver aussi Paterson Joseph et Shantel VanSanten, qui sont décidément un peu de partout et qui réussissent presque à ne pas être insupportables. Quoi que …

Le point positif c’est que c’est très vif et rapide, on ne perd pas de temps à rassembler l’équipage et on part de suite dans le passé.
Du coup, les défauts en découlent assez naturellement, avec un trio plutôt fade et auquel il est bien compliqué de s’attacher puisqu’on ne connaît rien d’eux ou presque et qu’ils se résument à leur capacité.

C’est très conventionnel et sans beaucoup de surprises mais cette série a au moins pour elle d’être divertissante et sympathique et c’est déjà pas mal.

  • Conviction

13404_1151839

Hayes Morrison, la fille de l’ex-président des États-Unis, est poussée à intégrer une unité spéciale de la police de Los Angeles chargée de réexaminer les dossiers judiciaires de certains accusés. Avec son équipe d’avocats, d’enquêteurs et d’experts, elle doit prouver leur innocence avant qu’il ne soit trop tard….

Je n’avais l’intention de tester cette série que pour la présence d’Hayley Atwell et, en effet, on sent très vite qu’on va tomber dans du precedural assez bateau qui me fatigue à l’avance.
Pourtant, si le côté judiciaire ne me passionne pas (et n’a absolument aucune chance de me passionner), on sent qu’il y a eu un certain soin apporté aux personnages et je suis assez intriguée par la plupart d’entre eux.

Dommage tout de même que l’aspect provocateur d’Hayes ne soit pas plus mis en avant et tombe même très rapidement à plat.
On a compris, elle en a gros et elle a envie de faire tomber le système, mais franchement, on n’y croit pas beaucoup. Shawn Ashmore (j’ai réussi à ne pas écrire Aaron du premier coup, champagne !) est fort choubidou et on retrouve en passant Daniel Franzese, ce qui n’est pas forcément bon signe puisque tout ce dans quoi il joue est annulé.

Le problème principal, c’est juste que cette série n’est pas du tout enthousiasmante, et peine à me fournir de bonnes raisons d’y revenir.

  • Frequency

13449_1471780952

Une femme détective en 2016 découvre qu’elle peut communiquer avec son père par radio qui est mort en 1996. Ce dernier était aussi détective et ils développent alors une nouvelle relation en travaillant sur des affaires non résolues. Cela a cependant des conséquences graves sur le présent.

Je n’attendais pas grand chose de cette série diffusée sur CW, plutôt spécialisée dans les vampires et les super-héros, alors que cette fois on part dans de la communication temporelle (oui, ça semble à la mode cette année).

J’étais d’autant plus sceptique que pour moi le sujet pouvait être bon mais j’avais du mal à voir comment il pouvait être développé au delà de la durée d’un film. Ça tombe bien, il s’agit justement de l’adaptation d’un film (avec Jim Caviezel de Person of Interest pour les intéressés).

Au programme, une jeune fliquette qui va bientôt se marier découvre qu’elle peut papoter avec son papounet à travers une radio. Elle lui sauve la vie et patatras, comme pour Barry Allen elle fout en l’air un présent plutôt sympa et … tout le futur change.
Plus de fiancé, plus de maman, c’est la catastrophe.

Les acteurs sont vraiment pas mauvais du tout, avec une mention particulière pour Riley Smith que j’ai trouvé très bon (et qui vient d’une série de vampires 😛 ) (bon, il a aussi joué dans The Messengers, on peut pas gagner à tous les coups). Et puis y a aussi Mekhi Phifer au générique, décidément les acteurs d’Urgences se recyclent bien en ce moment (et ça se trouve, c’est lui le grand méchant).
La bande son est bien adaptée aux époques, c’est plutôt fun et on ne s’ennuie pas une minute.
Mon principal problème est en fait le même qu’au départ, je ne vois pas comment on peut faire tenir une série sur une idée pareille au delà d’une poignée d’épisodes.

  • Westworld

westworld-key-art

Dans un parc d’attractions, de riches clients viennent vivre des aventures aussi variées que tumultueuses dans le Grand Ouest américain. C’est l’ultime simulation qui procure des frissons sans la moindre prise de risques.

Chaque année, je me retrouve à m’emballer pour une série et je pense que j’ai trouvé le bon filon avec Westworld. J’ai même apprécié mon visionnage à un tel point que j’ai eu envie de revoir l’épisode une fois fini (bon, je ne l’ai pas fait, parce que mon programme était très chargé).

Malgré quelques longueurs, je trouve que c’est brillant.
Il y a des décors splendides, une esthétique très poussée, un côté Dollhouse et Person of Interest avec les robots et les bugs qui arrivent, des acteurs fabuleux et une lecture à plusieurs niveaux de l’intrigue. Mais aussi une obsession pour les mouches assez fascinante.

J’essaie assez violemment de ne pas trop m’enthousiasmer mais j’avoue que j’ai bien du mal tant j’ai aimé.

  •  Berlin Station

13755_1153143

L’officier de la CIA Daniel Miller arrive à  Berlin pour une mission clandestine visant à démasquer un lanceur d’alerte anonyme, Thomas Shaw, et retrouve un ancien ami, Hector DeJean.

Comme tous les ans, il y a des séries qui finissent par atterrir dans ma liste de diffusion alors que je ne les attendais pas du tout.
Berlin Station en fait typiquement parti et je ne l’ai commencée qu’en voyant que Richard Armitage était au casting.

On est donc dans une histoire d’espionnage assez classique, avec un agent de la CIA envoyé dans leur bureau de Berlin pour démasquer en douce Thomas Shaw, un lanceur d’alertes, qui se cache dans la capitale.
Ce n’est pas follement original mais ça tient la route avec des personnages très solides, une interprétation vraiment bonne (Rhys Ifans est vraiment excellent, mais pas que lui !) et des Allemands qui parlent allemand (comme quoi, ce n’est pas si compliqué !).

C’est typiquement le genre de série à mettre de côté pour regarder pendant un week-end pluvieux,  j’y reviendrai donc sans doute dans les mois prochains.

  • Deep water

14067_1160812

Les détectives Tori Lustigman et Nick Manning se voient attribuer une affaire d’assassinat à Bondi, où ils commencent à découvrir des preuves qui suggèrent le meurtre est relié à une série de morts inexpliquées, «suicides» et disparitions tout au long des années 80 et 90. Hantée par la disparition de son frère adolescent, la fascination de Tori pour l’affaire tourne bientôt à la fixation.

Dans la grande tradition de la série australienne, et en attendant que l’intégralité de la saison 2 de The Code soit disponible, j’ai donc aussi essayé Deep Water, arrivée je ne sais trop comment dans ma liste de pilotes à tester.
En plus il y a Noah Taylor au casting et j’adorais son personnage de Royale dans la saison 1 de Powers.

N’étant pas la plus calée sur l’histoire de l’Australie, j’ignorais que cette série était basée sur une histoire vraie, celle de 10 ans de meurtres, agressions et suicides maquillés d’homosexuels dans les années 80 à Sydney, à la même époque où émergeait le SIDA.

Encore une fois, je suis très surprise par le fait que l’accent soit mis sur l’immigration, et notemment l’accueil des réfugiés. C’est vraiment une problématique qui est très peu traitée dans ce que je regarde d’habitude mais c’est une question qui revient très souvent dans les séries australiennes ou nordiques et je trouve qu’ils savent toujours très bien en parler.

C’est pour l’instant très réussi avec des bons acteurs, même si on n’échappe pas au cliché de l’inspectrice mère célibataire, au policier bougon mais qui commence à écouter sa coéquipière et à leur chef qui cache la vérité et qui refuse de croire ses subordonnés

C’est une mini-série en quatre parties et sa diffusion se termine la semaine prochaine, il y a de fortes chances que vous en entendiez reparler très rapidement sur ce blog 😉 .

Et voilà, c’est tout pour cette fois !
Encore une fois, si vous pensez qu’il y a quelque chose de totalement indispensable à côté duquel je suis passée, n’hésitez pas à me l’indiquer dans les commentaires.
Il me reste encore quelques pilotes à tester qui devraient sortir avant la fin du mois, je pense donc ressortir prochainement un nouveau billet (courage, on arrive bientôt à la fin de la période 🙂 ).

D’ici là, bonne route à tous et on se retrouve demain pour mon récapitulatif hebdomadaire.

Publicités

19 réflexions sur “Les pilotes de la rentrée – Octobre 2016

  1. C’est vrai que Falling Water a l’air bien compliqué, à la Mr Robot mais j’ai trouvé le pilot intrigant et je pense que je vais continuer.

    Aftermath ce sera sans moi, au bout de 30 min, je me suis aperçue que je n’avais pas envie de m’engager dans cette série aux intrigues vues et revues et sans le petit truc en plus qui donne envie.

    Luke Cage, je me la garde pour plus tard, peut-être pour la voir avec ma fille.

    Timeless et Frequency, j’aime les voyages dans le temps donc les deux pilots m’ont plu, même si ce ne sont pas de grandes séries, je vais continuer.

    Conviction, je me tâte vraiment à continuer. Pas du tout convaincue par le pilot malgré la présence d’Hayley Atwell et Shawn Ashmore, il n’y a rien d’original et sans, là aussi, le truc qui fait qu’on a envie de revenir, les audiences ne sont pas super bonnes et j’ai déjà un programme séries très chargé le lundi (enfin, le mardi) donc je pense qu’elle va passer à la trappe.

    Westworld, là j’ai beaucoup aimé, vivement la suite !

    Berlin Station, je l’ai remarquée l’autre jour, j’ai très envie de la voir. Ça peut faire une bonne série à voir avec mon mari 🙂 Ça nous rappellera notre petit séjour à Berlin 🙂

    Sinon, pour ma part, j’ai testé No Tomorrow, une série choupinette et d’ici la fin de l’année, je vais tenter Travelers (encore une histoire de voyages dans le temps), Dirk Gently, Class (le spin off de Doctor Who), Incorporated et Shut Eye.

    A demain pour ta récap de la semaine ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Pour fin octobre, j’aimerais aussi tester Travelers, Dirk Gently, Class, Eyewitness, Hyde & Seek et Paranoid. Je pense qu’il y a de quoi s’occuper un bon moment XD .

      Par contre mon début de semaine est encore un peu vide, je pense que ça peut sauver Conviction encore une ou deux semaines ^^.

      J'aime

  2. boudiou..boudiou…il y a plein de series que je regarde, que je mets de cote et que je refuse a voir dans ta liste didonc….en tout cas cela me confirme que je dois voir falling water, berlin station et deep water et je continue luke cage et westworld….vraiment assez sympa…..
    bon pour Timeless je me tate encore….;)

    Ma frustation pour LC, DD et JJ je voudrais enfin les voir ensemble avec leur super pouvoir…pfouff rien de rien sauf l’infermiere….;)

    Aimé par 1 personne

  3. Falling Water est commencée? TVshow time me l’indique à partir du 14 ? 😱

    Pour le reste, on est d’accord sur celles qu’on a en commun et je ne vois rien qui me donne envie dans celles que je n’ai pas eu le temps de tester 🙂 Pour Luke Cage, je voyais ça forcément après Jessica Jones 🤔

    Aimé par 1 personne

  4. Je me retrouve assez dans tes avis sur nos séries en commun, à part Timeless et Frequency où je suis plus enthousiaste mais je suis faible face à ce genre d’histoires >< Je suis aussi très enthousiasmée par les débuts de Westworld dont je compte regarder la suite dès ce soir. J'ai comme toi aimé le côté Dollhouse.
    Par contre en ce qui concerne Aftermath et Conviction, j'ai déjà mis en pause parce que je les trouve vraiment dispensables. Je regarderai peut-être l'ensemble des épisodes aux grandes vacances ^^'

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s