Tokyo Ghoul – Tome 4

tokyo 4

Durant son combat contre un inspecteur du CCG, Ken réalise que son entrée dans le monde des goules a laissé sur lui une marque indélébile. Mais il lui faudra du temps avant de prendre pleinement conscience de ce que cela implique…
Quant au café “Antique”, il reçoit la visite d’une nouvelle goule, Shu Tsukiyama, dit “Le Gourmet”. Ce fervent gastronome en quête permanente de saveurs nouvelles semble intrigué par Ken et tente de se lier d’amitié avec lui…

Barre-de-séparation

Après un tome 3 très prenant au niveau de l’histoire des Colombes et qui voyait Ken enfin accepter son statut d’hybride et combattre pour les goules, ce tome-ci ralentit beaucoup, histoire de nous mettre sur les rangs d’une nouvelle intrigue et de présenter de nouveaux personnages.

Du coup, il faut un peu s’accrocher parce qu’on fait la connaissance de pas mal de petits nouveaux, même si du coup on laisse de côté les inspecteurs (ce qui me désole parce que j’aime beaucoup Amon).
Heureusement, Hide, le meilleur ami de Ken, est toujours présent et je dois dire que je l’apprécie beaucoup, il apporte un petit vent de fraicheur très agréable et je me demande s’il va finir par découvrir la vérité.

On fait donc d’abord la connaissance d’une amie de Toka, puis de la petite amie de Nishiki, et enfin de Itori, qui forme un excellent trio avec Renji et Uta.
Les choses mettent donc beaucoup de temps à démarrer et c’est seulement avec l’arrivée de Ken dans le restaurant préféré du Gourmet que le tome décolle enfin.

Ce personnage est un vrai psychopathe mais il est loin d’être le seul et je comprends mieux les réflexions de Nishiki quand il dit que depuis la mort de Lise, le monde des goules se dégrade.
On est bien loin des goules qui ont l’habitude de traîner à l’Antique, celles qui ne tuent que pour se nourrir, et encore, quand elles y arrivent.
Ici, on a affaire à de vrais sadiques qui n’hésitent pas à mettre à mort leur repas devant leurs yeux.

C’est donc un tome un peu en dessous des précédents, assez long à se mettre en place, mais qui annonce de bonnes choses pour la suite et dont l’ambiance reste sombre et malsaine grâce à un dessin toujours aussi réussi.

Tokyo Ghoul – Tome 4
Sui Ishida
Glénat

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s