Julie & Julia

19142936.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

En 1948, Paul Child, fonctionnaire américain, arrive à Paris avec son épouse, Julia. Cherchant une occupation dans la capitale française, celle-ci s’inscrit à des cours de cuisine et prend goût à concocter des plats pour son époux et leurs amis. De cette expérience naît un livre de recettes qui rencontre un immense succès.

De nos jours, Julie Powell, employée trentenaire de New York, a l’impression de tourner en rond. Son métier l’ennuie et elle jalouse la réussite de ses amies. Pour se divertir, et sur le conseil de son mari Eric, elle décide de lancer un blog culinaire. Elle se donne 365 jours pour réaliser toutes les recettes de Julia Child …

Clap-board-and-Film-Reel-Vectors

Attention, danger ! Ne surtout pas regarder ce film si vous avez faim ou si vous êtes au régime.
Parce que Julie et Julia c’est un régal à dévorer des yeux, une ode à la bonne bouffe à travers deux époques et deux jolis personnages.

Julia, à la fin des années 40, suit son mari diplomate à Paris. Comme elle s’ennuie, elle décide de prendre des cours de cuisine, se passionne pour la matière et se lance dans l’écriture d’un livre qui deviendra une référence.
Julie, en 2002, se cherche dans une vie qui l’étouffe un peu. Elle se lance dans un objectif un peu fou, cuisiner les 524 recettes du livre de Julia en une seule année.

Julie et Julia est une double adaptation littéraire, celle de Julie & Julia : My Year of Cooking Dangerously de Julie Powell et My Life in France, écrit par Julia Child.

Il s’agit de deux univers complètement différents, deux personnalités qui semblent opposées et qui d’ailleurs ne se rencontrent jamais, mais aussi deux femmes qui vont jusqu’au bout de leur rêve, un peu fou, un peu spécial, et qui se donnent les moyens pour y parvenir malgré toutes les difficultés qu’elles traversent.

19024018.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

La réalisation, sans folie particulière, est signée Nora Ephron, spécialisée dans les comédies romantiques (Quand Harry rencontre Sally, Nuits blanches à Seattle).
Ce sont les deux comédiennes qui relèvent donc un peu le niveau avec Amy Adams, toute mignonne, et Meryl Streep, toujours autant délicieusement cinglée (ne tentez pas la VF, sous peine de devoir enterrer vos tympans assassinés par un ton nasillard absolument horripilant).
Si vous n’aimez pas ces actrices, passez de suite votre chemin, le film tient sur leurs épaules.

C’est léger, mignon, parfois caricatural ou longuet, mais en sortant de ce film, j’ai systématiquement envie de rouvrir mes livres de cuisine pour faire des recettes avec beaucoup de beurre et c’est déjà une très bonne chose !

19134227.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités

16 réflexions sur “Julie & Julia

  1. J’avais vu le film il y a 6 ans et je l’avais trouvé assez sympa et effectivement redoutable pour l’appétit. 🙂 En VO, la voix de Meryl Streep est également très crispante mais la vraie Julia Child parlait comme ça.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s