La quatrième fée

couv22066951.png

Une légende vietnamienne raconte l’histoire de trois fées.

La première veille sur l’embryon, le fœtus et la mère pour leur donner force et vigueur pendant la grossesse.
La deuxième fée s’occupe de la naissance pour que la mère soit libérée rapidement et que l’enfant vienne au monde en bonne santé.
La troisième apparaît quand vient l’heure de mourir : elle nous aide à passer la porte vers ce monde que l’on dit meilleur, à nous donner le courage et à nous apaiser.

Qu’arriverait-il si, par un rendez-vous insoupçonné, une quatrième fée venait faire trébucher cette dernière ?

Merci à NetGalley et aux éditions LiLys pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

J’ai été très surprise à la lecture de ce livre parce que je ne m’attendais pas du tout à une histoire comme ça.

Chelsea est une jeune femme heureuse, passionnée de chevaux qui chute lors d’une course hippique et se retrouve dans un coma irréversible
C’est donc sa mère que l’on va suivre, elle qui doit décider ce qu’elle doit faire avec sa fille qui ne se réveillera pas.

Ce livre est bouleversant mais arrive dans le même temps à poser des questions très importantes sans jamais tomber dans le pathos.
Chelsea avait fait son choix, celui de ne pas continuer à vivre dans l’état dans lequel elle se trouve actuellement, mais sa mère refuse d’abandonner.
Pour Natacha, sa fille est tout son mode et il est dur de ne pas compatir avec elle ni avec ses choix. Même si sa fille est en mort cérébrale, elle a toujours l’espoir tout à fait insensé que Chelsea se réveille.

Malgré tout, Natacha est un personnage assez compliqué à aimer, qui a fait ses choix dans le passé en les imposant aux autres et ce côté égoïste se retrouve encore une fois dans ces derniers moments.

Les fées, elles, arrivent très tard dans le récit et c’est Pierre qui nous raconte leur histoire.
Lui qui n’était à l’hôpital que parce que son fils avait besoin d’un nouveau cœur nous explique cette légende vietnamienne qui n’est là que pour servir de métaphore.

La quatrième fée, malgré son titre, sa couverture et son résumé, est donc très loin d’être le récit fantastique auquel je m’attendais.
Il n’en est pas moins très réussi en tant que témoignage et me permet en plus de vous rappeler qu’il est très important de faire savoir autour de vous votre choix pour le don de vos organes.

La quatrième fée
Brigitte Guilbau
Éditions LiLys

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s