Les Ensorceleuses

SDC15639

Clémentine est française. Flavie est québécoise. Un océan les sépare et pourtant, le temps d’un été magique en Provence, elles ont tout partagé.

Mais quand le séduisant Grégoire les a trahies. elles ont décidé de le lui faire payer… Depuis, elles ne se sont plus revues.

Un an plus tard, les deux complices décident de se retrouver là où tout a basculé. Jusqu’où seront-elles prêtes à aller pour réparer le mal qu’elles ont causé ?

Merci à Livraddict et Michel Lafon pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

L’été dernier, Flavie la Canadienne la Québécoise et Clémence la Française se sont rencontrées pendant leurs vacances à Lourmarin.
De ce qu’il s’est passé là-bas, nous ignorons à peu près tout, à part qu’un garçon en est sorti défiguré et que les filles ne se sont depuis jamais reparlé.
Jusqu’à ce que l’occasion se présente pour les deux anciennes copines de se retrouver.

Les Ensorceleuses est un très beau roman jeunesse sur l’amitié, la vengeance, l’amour et la loyauté.

J’ai aimé aussi cette virée à Lourmarin parce que c’est un endroit que je connais bien et qu’avec la météo pourrie qu’il faisait lors de ma lecture, j’avais bien besoin d’entendre les cigales chanter.

Le récit est partagé entre les points de vue des deux filles et la structure en est très plaisante. Ça permet surtout d’en apprendre plus sur toutes les deux et de découvrir leurs pensées et leur famille.
Je me suis particulièrement amusée avec Flavie. Son bagout et sa passion des horoscopes forment un gros contraste avec Clémentine, beaucoup plus cartésienne et qui préfère commencer ses chapitres par des citations de films.

L’intrigue pourra sembler un peu plate pour un adulte, mais elle a quand même fonctionner sur moi. Je pense qu’elle marchera donc d’autant plus sur les adolescents à qui ce livre s’adresse en priorité.

Si la note finale est très positive, je salue l’auteur pour avoir osé parler d’un sujet assez tabou selon moi.
Je ne veux pas vous gâcher la révélation de ce qu’il s’est réellement passé à Lourmarin mais je suis heureuse que Grégoire ait pris conscience que c’était grave et qu’il fasse un pas pour s’en excuser. Son personnage en ressort d’autant plus grandi.

Les Ensorceleuses
Chloé Varin
Michel Lafon

Publicités

Une réflexion sur “Les Ensorceleuses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s