Tout ira bien Salomé

SDC15638

Matthias n’a plus le temps…
Du haut de ses cinq ans, sa fille Salomé lutte contre une pathologie génétique grave.
Une transplantation pourrait la sauver, mais le greffon n’arrive pas. Désormais, le pronostic vital est engagé à très court terme.

Le hasard d’une rencontre ouvre alors de nouveaux horizons et redonne espoir à ce père attentif. Pour Salomé renaît peut-être enfin un avenir… mais en terre inconnue et au prix d’un impensable dilemme.

Merci aux éditions Calepin pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

A peine âgée de cinq ans, Salomé va bientôt mourir.
Pour lui trouver un nouveau foie, son père est prêt à tout et même à partir en Iran où son nouvel ami Medhi lui assure que sa fille aura toutes ses chances pour avoir une transplantation.

Avec ce petit résumé, je m’attendais à à peu près tout sauf à tomber sur une espèce de thriller.
Et pourtant, c’est bien dans un contre-la-montre médical mêlé de terrorisme que Matthias va tomber pour tenter de sauver sa petite Salomé, adorable fillette à laquelle le lecteur s’attache très vite.
Ça a été plus compliqué pour son père qui m’a quand même semblé très naïf même si son désespoir explique pas mal de choses.

L’intrigue prend son temps pour se mettre en place mais accélère d’un coup avec le retour de Matthias à Paris.
A partir de là, les évènements s’enchaînent à toute allure et, si l’action est prenante, les rebondissements m’ont surtout paru peu crédibles
Tout se passe beaucoup trop bien, que ce soit pour le père, comme pour la fille.

Mais si ce livre n’est pas un coup de cœur, c’est tout de même un roman policier très addictif, l’écriture est agréable à lire et la plume de l’auteur est vraiment plaisante.
Les pages s’enchaînent à toute allure et le récit pose une problématique très intéressante sur ce qu’un parent serait capable de faire pour son enfant.

Tout ira bien Salomé …
Renaud Blondel
Calepin

Publicités

2 réflexions sur “Tout ira bien Salomé

  1. Je trouve que quelque soit le support (roman, film, jeu vidéo…), les histoires père/enfant sont beaucoup plus fortes émotionnellement que n’importe quelle histoire d’amour. Ce roman donne très envie, merci pour la découverte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s