The Big Leboswki

334245.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Jeff Lebowski, surnommé le Duc, est un paresseux qui passe son temps à boire des coups avec son copain Walter et à jouer au bowling, jeu dont il est fanatique.
Un jour, deux malfrats le passent à tabac. Il semblerait qu’un certain Jackie Treehorn veuille récupérer une somme d’argent que lui doit la femme de Jeff.
Seulement Lebowski n’est pas marié.

Clap-board-and-Film-Reel-Vectors

Il est bien difficile de faire une critique d’un film qu’on adore alors qu’il faut bien reconnaître qu’au fond, il n’a rien de vraiment phénoménal (et c’est là que je compatis avec ceux qui ont Labyrinth en film culte alors que je l’ai descendu).

Le scénario de The Big Leboswki tient sur un post-it.
Jeff est joueur de bowling et glandeur professionnel. Un beau jour, un homme vient uriner sur son tapis sous le prétexte que sa femme devrait de l’argent à son patron.
Evidemment c’est une erreur, le Dude n’est pas marié, et il va rencontrer son homonyme pour se faire rembourser son tapis.
C’est là que le milliardaire lui fait une offre. Sa femme Bunny vient d’être enlevée et le Dude va lui servir d’intermédiaire pour payer la rançon.

572032.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Partant de là, le film part dans du grand n’importe quoi, faisant intervenir le copain stupide du Dude qui préfère garder la rançon, un gamin horripilant qui a braqué sa voiture, un cow-boy narrateur, un joueur de bowling qui s’appelle Jesus et des nihilistes allemands qui se demandent ce qu’ils font dans cette histoire.

18827132.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Malgré tout, et sans trop savoir pourquoi, je suis une grande fan de ce film, de sa bande originale géniale, de son personnage principal super attachant, et de cet humour qui est pourtant très loin de ce que j’affectionne en temps normal.

Il faut dire que les acteurs y sont excellents et ne sont pas pour rien dans ce qui permis de rendre ce film culte pour de nombreuses personnes. Y compris moi.

C’est une espèce de petit OVNI qui ne ressemble à rien d’autre et, même si c’est le genre de film dont je ne suis pas toujours fière de pouvoir ressortir certaines répliques par cœur, je l’adore tout simplement.

Publicités

8 réflexions sur “The Big Leboswki

  1. J’adore ce film aussi ! Mais vraiment tout ! Les acteurs, leur jeu, l’histoire, l’esthétique, et les affiches, surtout celle que tu as mis. Et la BO est excellente. Bon généralement les frères Cohen j’accroche pas mal. Mais celui là est de loin mon préféré. Bonne journée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s