ANZAC Girls

anzac_001-ttl-060_comp_comp_v031.1341

L’histoire vraie des infirmières de l’armée australienne à Gallipoli et au Front Ouest pendant la Première Guerre Mondiale.

Photo by Matt Nettheim

Après avoir vécu la Première Guerre mondiale du point de vue d’infirmières britanniques installées en France avec The Crimson Fields, j’avais envie de découvrir une vision un peu plus exotique.

ANZAC signifie Australian and New Zealand Army Corps. Ce sont des militaires engagés eux aussi dans la Première Guerre mondiale et installés tout d’abord en Égypte pour se battre contre l’Empire Ottoman, notamment lors de la campagne de Galipolli et la bataille des Dardanelles, avant de bouger vers la France.

La série, elle, suit les jeunes femmes engagées comme infirmières et qui étaient chargées de soigner tout ce petit monde.
Installées à leur arrivée en 1915 au Caire, elles se déplaçaient selon les conflits, là où il y avait besoin de leurs services.

anzac (4)

On y retrouve la jeune et jolie Alice, dont le cœur papillonne selon ses rencontres avec les soldats, Elsie, venue au front pour suivre son mari Sid, mais aussi Olive, toujours de bonne humeur, Milicent, Agnès, Hilda et plein d’autres jeunes femmes avec chacune leurs motivations, leurs peines et leurs peurs.
Sans oublier, Grace Wilson, leur infirmière en chef, débrouillarde et décidée, prête à tout pour ses filles.

C’est une série de femmes et si les hommes sont présents, c’est toujours en arrière plan, que ce soit le docteur Xavier ou l’aide-soignant Pat, le poétique Harry Moffitt ou Sid l’époux.

anzac (1)

Moins superficielle que The Crimson Field, les aventures amoureuses interviennent quand même et comme la série s’inscrit dans la durée, on a le temps de voir évoluer toutes les histoires.

La réalisation est classique mais très solide et les décors et la mise en scène plutôt réussis.
Les actrices font aussi pour beaucoup dans la réussite de ce projet. Comme elles sont toutes Australiennes ou Néo-Zélandaises, elles ne sont pas très connues par chez nous mais elles le mériteraient toutes tant elles réussissent à faire vivre les conflits.
Par contre, si vous avez regardé Spartacus, il y a des chances que vous reconnaissiez certains des acteurs 😉 .

anzac g

C’est une série qui sait rendre hommage.
A ces hommes qui sont venus mourir pour une guerre qui ne les regardaient finalement que de très loin.
Et à ces femmes, dont certaines ont vécu l’enfer sur Lemnos et qui méritaient bien cette reconnaissance, à défaut d’avoir été payées, cent ans après le début de cette terrible guerre.

anzac (2)

Publicités

10 réflexions sur “ANZAC Girls

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s