Labyrinth

18658327.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Une toute jeune fille romantique se sentant mal à l’aise dans sa famille s’évade en lisant des contes fantastiques.
Son livre favori « le Labyrinthe » lui ouvre une nuit les portes d’un autre monde. Sarah voit son jeune frère, Toby, enlevé par une troupe de lutins aux ordres du séduisant et cruel Jareth.
Elle part au secours de l’enfant et pénètre dans le labyrinthe qui mène au palais du ravisseur.

19087847.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Clap-board-and-Film-Reel-Vectors

Pour voir ce film et l’apprécier, deux solutions s’offrent à vous : l’alcool ou la drogue.
Je ne sais pas ce que les scénaristes avaient choisi, mais ce devait être très efficace.

Une adolescente qui ne veut pas garder son petit frère alors que ses parents sont sortis invoque des gobelins pour le kidnapper.
Prise de remords, pour l’empêcher de devenir un gobelin à son tour, elle devra atteindre le centre d’un labyrinthe en moins de treize heures pour atteindre le château de Jareth.

Au casting, deux acteurs sont visibles (je ne compte pas le bébé et l’apparition fugitive des parents).
Jennifer Conneley, alors âgée de seize ans, dans le rôle de Sarah, et David Bowie en Jareth, le roi des gobelins.
Les autres personnages sont des marionnettes assez psychédéliques et aux motivations changeantes.

19087848.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le scénario ne vole pas bien haut et a sans doute subi un peu l’influence d’Alice au Pays des Merveilles.
Le tout mélangé à des chansons de David Bowie qui se trémousse en collant moulant du plus bel effet.

19087845.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Étrangement, il semblerait que ce film soit devenu culte avec le temps pour certains.
Si vous aimez les marionnettes et David Bowie, c’est en effet incontournable.

Pour ma part, j’ai surtout beaucoup rigolé mais je ne suis pas sûre que c’était le but premier de ce film.

anglais 2016

Publicités

10 réflexions sur “Labyrinth

  1. Je dois dire que je fais partie de ces gens pour qui ce film est absolument culte. Je me rappelle quand je suis allé le voir au cinéma, j’étais tout gamin mais le souvenir m’a bien marqué.
    D’ailleurs c’est un peu là que je suis tombé amoureux de Jennifer Connelly (en plus d’être amoureux de David Bowie bien entendu). Le DVD fait partie de mes plus précieux. (En gros, je n’ai aucune objectivité sur ce film magnifique.)

    « Dance, Magic Dance. »

    Aimé par 1 personne

  2. ah tout un film des annees 70….ou presque…en tout cas c’etait l’epoque des marionnettes (le seul film qui est pu fonctionner dans ce style est dark crystal, une merveille) et en plus en pensant au tremoussage de david Bowie..lala je laisse tomber…;)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s