Paranoïa

9782013974233-001-X

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter.
Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles.
Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours.
Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

Merci à Net Galley et aux éditions Hachette pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Lisa est une psychiatre embauchée pour traiter Judy, une jeune patiente mutique, enceinte, et qui refuse de s’alimenter.
Petit à petit, elle réussit à ce qu’elle lui raconte son histoire, celle d’une jeune femme qui vit avec Alwyn, son ami imaginaire, et qui pour ses 20 ans part en Angleterre pour démêler ses secrets de famille.

J’ai plus d’une fois été tentée d’abandonner ma lecture.

Tout d’abord, le style n’est pas plaisant du tout.
C’est plat, ça manque d’émotions et de rythme, et c’est très mal écrit.

Et puis la moitié de l’histoire est consacrée à Lisa, la psychiatre, qui est un personnage agaçant, bourré d’ego, pas du tout attachant et qui passe son temps à se plaindre.
Elle chouine parce que sa vie est malheureuse et qu’elle ne peut pas avoir d’enfant, mais l’adoption est une possibilité qu’elle écarte de suite.
Elle chouine parce que son couple ne fonctionne pas mais elle s’abrutit dans le travail et elle ne remarque même plus son compagnon.
Bref, j’aime pas Lisa. Qui est autant psychologue que moi.

Judy m’a bien plu par contre. Elle est touchante, elle a des fêlures et elle a vécu une grande partie de sa vie isolée. Ou presque.
Parce qu’elle a Alwyn.

Et lui, je l’ai adoré.
J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce personnage tellement mystérieux mais en même temps si protecteur et plein d’amour. Le genre de bonhomme qu’on a envie de placer sous une cloche pour ne pas le blesser ou le border dans son lit en lui chantant des berceuses.
C’est vraiment lui qui m’a permis de tenir le coup et d’aller jusqu’au bout de cette histoire.

Au delà des personnages, l’intrigue est intéressante.
Pas celle autour de Lisa bien entendu, mais l’enquête de Judy m’a tenue en haleine une bonne partie du roman.
Jusqu’à cette fin complètement ouverte qui ne résout aucune des intrigues débutées.

Paranoïa
Melissa Bellevigne
Hachette

Publicités

6 réflexions sur “Paranoïa

  1. Moi qui aime beaucoup Melissa Bellevigne via ses vidéos youtube, je pensais que ce serait mieux que ça. J’ai bien envie de me faire ma propre idée mais j’attendrais que le prix du livre baisse un peu, je ne souhaite pas dépenser prés de 20 € dans un livre qui au final risquerait de ne pas me plaire :/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s